Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Nintendo renonce à sa présence sur le marché brésilien

Big N tire la sonnette d'alarme : Wii U, Wii U, Wii U...
Nintendo renonce à sa présence sur le marché brésilien

Le Brésil est un marché bien compliqué pour les constructeurs de consoles et les éditeurs de jeux, en raison d'une politique fiscale qui n'est pas vraiment en faveur de cette industrie. Nintendo, las de cette situation, a décidé de stopper ses activités dans le pays.

Au Brésil, le marché du jeu vidéo est dans une situation très différente de celle rencontrée dans la plupart des pays occidentaux. En vertu d'une ancienne loi, les jeux vidéo sont considérés par le gouvernement et les autorités fiscales à même titre que des jeux d'argent. Cela a pour conséquence que toutes les consoles et tous les jeux importés dans le pays sont soumis à une taxe très importante, de l'ordre de 120 %.

Ainsi, si vous souhaitez acheter une PlayStation 4 à Brasilia, il vous en coutera 3 999 reals, soit un petit peu moins de 1300 euros, contre environ 400 euros ici. Microsoft fabriquant ses consoles sur place dispose par contre de conditions un peu plus favorables et peut se permettre de vendre sa Xbox One à 2 199 reals, ce qui fait tout de même 700 euros, dans un pays où le salaire moyen gravite autour des 800 euros. Pour acheter un jeu sur l'une des deux consoles, comptez environ 250 reals, soit 80 euros.

Le seul moyen qu'ont les constructeurs pour échapper aux taxes consiste à implanter des unités de production dans le pays, dont le coût n'est pas négligeable. Ni Sony, ni Nintendo n'ont choisi cette option, et ce dernier a même finalement opté pour un retrait pur et simple de ce marché. « Le Brésil est un marché important pour Nintendo et de nombreux fans locaux, mais malheureusement, les contraintes du marché local ont fait que notre modèle de distribution dans le pays ne peut plus être maintenu », explique ainsi un représentant de Nintendo of America à nos confrères de Polygon

Nintendo n'exclut toutefois pas de remettre les pieds dans le pays si les conditions lui sont plus favorables. Le constructeur promet en effet de « surveiller l'évolution de l'environnement local et d'évaluer comment nous pourrons servir au mieux nos fans brésiliens à l'avenir ». En attendant que ce jour arrive, les joueurs brésiliens devront se passer des titres de Nintendo, et le constructeur devra renoncer à sa part sur un marché qui pèserait environ 1,5 milliard de dollars, selon les estimations de SuperData Research, rien que pour les jeux dématérialisés.

49 commentaires
Avatar de CUlater INpactien
Avatar de CUlaterCUlater- 13/01/15 à 14:46:42

Sous-titre: :trois:

Avatar de zefling Abonné
Avatar de zeflingzefling- 13/01/15 à 14:48:38

Il m'a fait rire :D

Avatar de tAran INpactien
Avatar de tArantAran- 13/01/15 à 14:50:46

Intéressant... Et du coup, comment ça se passe pour les jeux sur mobile ?

Avatar de turkleton INpactien
Avatar de turkletonturkleton- 13/01/15 à 14:51:10

Je comprends Nintendo.

Pour avoir une PS4, il est moins cher pour un brésilien de prendre un billet d'avion pour Miami d'y passer 3,4 jours et de revenir avec une PS4 que d'en acheter une dans son pays.

Avatar de Vekin Abonné
Avatar de VekinVekin- 13/01/15 à 14:56:56

Purée, si on calcule en prenant le salaire moyen en France de 1500€, c'est comme si tu payais la PS4 2400€ :eeek2:

Avatar de Charly32 Abonné
Avatar de Charly32Charly32- 13/01/15 à 14:57:37

Pas grave, PC MasterRace :fumer:

  CUlater a écrit :

Sous-titre: :trois:

zefling a écrit :

Il m'a fait rire :D

S'il devait y avoir un "wall of shame" du sous-titre, Kevin le trusterai à lui tout seul :dd:
Totuefois, Jerry aussi :craint:

Édité par Charly32 le 13/01/2015 à 14:58
Avatar de athlonx2 INpactien
Avatar de athlonx2athlonx2- 13/01/15 à 14:57:43

Je proteste !! 

Ce sous titre à déjà été utilisé !!   :cartonrouge:

Avatar de CUlater INpactien
Avatar de CUlaterCUlater- 13/01/15 à 14:58:29

Fayot.:cartonjaune:

Avatar de Commentaire_supprime Abonné
Avatar de Commentaire_supprimeCommentaire_supprime- 13/01/15 à 14:58:44

Fiscalité à revoir...

turkleton a écrit :

Je comprends Nintendo.

Pour avoir une PS4, il est moins cher pour un brésilien de prendre un billet d'avion pour Miami d'y passer 3,4 jours et de revenir avec une PS4 que d'en acheter une dans son pays.

Et je parie que le marché plus ou moins gris, genre importations parallèles des pays limitrophes, ça doit marcher à fond.

Pour info, les consoles de jeu au Paraguay, en Uruguay et en Argentine, elles sont en vente à quel tarif public TTC ?

Avatar de Dr.Wily INpactien
Avatar de Dr.WilyDr.Wily- 13/01/15 à 14:58:48

C'est étrange parce que Sega à l'époque de la megadrive et surtout de la SMS a vendu beaucoup de machines là bas. Il y a même des titres exclusif au Brésil que l'on ne trouve nul par ailleurs dans le monde. par exemple Street Fighter 2 sur SMS ou Surgical Strike sur Mega-CD 32x.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 5