GOG retire la protection par mot de passe de certaines archives

On avait dit « 100 % sans DRM »
GOG retire la protection par mot de passe de certaines archives

La plateforme GOG.com s'est fait connaitre auprès des joueurs en proposant d'anciens jeux à l'achat, dans des versions adaptées aux systèmes d'exploitation modernes, et surtout sans DRM. Quelques utilisateurs se sont levés contre la mise en place récente d'une protection par mot de passe de certains fichiers, et la plateforme a accédé à leur demande.

GOG.com se distingue des autres grandes plateformes dématérialisées pour les jeux vidéo que sont Origin, Steam ou Uplay, par l'absence de DRM sur les jeux distribués. Les installateurs proposés par le site peuvent être lancés sans difficulté sur une autre machine chez soi ou être transférés sans limitation sur des supports de stockage externe. Il n'y a donc pas besoin de se connecter à un service pour lancer les jeux, et l'on peut à peu près faire tout ce que l'on souhaite avec.

Le mot de passe qui fâche

Courant novembre, un utilisateur de la plateforme a toutefois remarqué quelque chose d'étrange. Pour certains jeux, au lieu de récupérer un simple installateur, le site ne lui propose que de récupérer une archive en .rar. Problème, étant sous Linux, il a pour habitude d'utiliser un outil particulier pour extraire les fichiers d'installation des jeux Windows, afin de les bidouiller de son côté et les faire fonctionner sur sa machine et celui-ci ne sait pas décompresser ce type de fichier. Il tente alors d'extraire directement un fichier .bin pour contourner le problème, il se voit alors réclamer un mot de passe.

Bien que l'utilisateur soit parvenu grâce à divers moyens à trouver le mot de passe, il note que cette protection va à l'encontre des principes de la plateforme, qui promet des jeux « 100 % sans DRM », c'est-à-dire sans la moindre mesure de protection. De nombreux autres clients de la plateforme sont de cet avis, et le font savoir sur les forums du site.

« Ça ne marche pas comme ça »

De son côté, l'équipe de GOG explique dans un premier temps que cette mesure a été déployée afin d'éviter que les personnes les moins « douées » ne décompressent l'archive, ce qui rendrait le processus d'installation bancal. La procédure d'installation normale veut en effet que l'utilisateur lance l'installateur fourni, et suive les instructions. « Dans une telle situation je pense qu'il est préférable de donner tout de suite un message comme "ça ne marche pas comme ça" plutôt que de permettre à un utilisateur de faire une installation partielle, qui pourrait ne pas marcher, sans lui donner d'information. »

L'histoire connaîtra un dénouement favorable cette semaine, puisque l'équipe de GOG.com a d'une part confirmé que cette mesure de protection a été mise en place il y a plus de six mois, sur environ 30 jeux parmi les 894 présents sur le site, et d'autre part assuré qu'elle sera retirée d'ici peu. « Nous allons retirer la protection en question des quelques installateurs Windows où elle se trouve, ce jusqu'à ce qu'une meilleure solution, tant sur le plan technique que philosophique, soit prête », répond ainsi la plateforme.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !