Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Apple : un brevet pour des appareils totalement flexibles

Solution radicale au Bendgate
Tech 3 min
Apple : un brevet pour des appareils totalement flexibles
Crédits : Unbox Therapy

Apple a remporté hier un important brevet sur la conception d’appareils flexibles. Au-delà du caractère « souple » de ces produits, le brevet montre comment la flexibilité peut être utilisée directement pour piloter l’appareil et donc de lui envoyer des commandes.

Des appareils que l'on pourrait tordre et plier

« Appareils électroniques flexibles », tel est le nom du nouveau brevet remporté hier par Apple. Estampillé 8 929 085, il décrit comment un appareil portable peut être entièrement conçu à base de matériaux et composants flexibles. Ils peuvent donc être en théorie pliés, tordus ou plus globalement déformés, ce qui aurait de multiples intérêts.

La commercialisation des iPhone 6 et 6 Plus a été marquée en effet par le Bendgate après que des iPhone 6 Plus ont attiré l’attention de la presse sur leur propension à se plier si une pression suffisante était exercée. Bien que le nombre de cas fut finalement limité, Apple a dû montrer comment les procédures de tests étaient réalisées, sans pour autant nier frontalement qu’une telle pliure était possible. Il s’agissait de toute façon d’un effet secondaire de la finesse de l’appareil, rappelant qu’on ne pouvait pas éternellement forcer sur ce critère sans conséquences.

Le brevet décrit donc comment un iPhone par exemple pourrait être constitué de pièces ayant toutes la faculté de se plier sans casser. Il en irait ainsi de la coque et de la vitre, mais également des composants internes, comme le SoC, la batterie, la mémoire vive, la mémoire flash et ainsi de suite. Plusieurs cas sont possibles, d’un produit totalement flexible à une structure plus classique mais rendue plus souple.

brevet apple appareil flexible

Meilleure résistance et ergonomie particulière

Il en résulterait évidemment une résistance largement accrue aux chocs et autres manipulations diverses, mais on peut se douter qu’un appareil totalement flexible n’embarqueraient pas les matériaux qui donnent actuellement son aspect « précieux » à l’iPhone ou à l’iPad, à savoir surtout l’aluminium. Mais pour Apple, la résistance n’est qu’un critère puisque le brevet aborde également comme l’ergonomie en serait transformée.

La simple préhension de l’appareil pourrait jouer le rôle d’une commande. En le tenant dans la main, le fait de le serrer un peu plus fort déclencherait une action, comme le déverrouillage. Le produit pourrait par ailleurs utiliser les pliures pour être positionnés selon un angle particulier, et rien n’empêcherait plusieurs écrans d’être présents. Au vu des exemples donnés dans les documents, on peut même envisager un appareil se repliant autour du poignet, comme un bracelet.

brevet apple appareil flexiblebrevet apple appareil flexiblebrevet apple appareil flexible

Oui, mais quand ?

La question est maintenant de savoir si un tel appareil a des chances d’arriver très prochainement sur le marché. Il semble a priori que non, puisque la réalisation d’un tel produit demanderait l’amélioration des techniques actuelles, voire de nouvelles. Sans parler de l’approvisionnement pour tous les composants, à moins bien entendu qu’Apple préfère parier d’abord sur un appareil mixte, alliant des parties rigides et des zones flexibles. Si tant est que la firme souhaite effectivement sortir un tel appareil : un brevet n’est pas obligatoirement synonyme de conséquence commerciale.

Rien n’empêche cependant Cupertino de lancer en théorie un nouvel appareil présentant ce type de flexibilité dans l’avenir. Il ne s’agira pas forcément d’un smartphone ou d’une tablette, et Apple réfléchit peut-être à un concept apte à créer la surprise, même si ces dernières années les rumeurs se sont faites précises au point de donner tous les détails des produits avant leur présentation.

Notez enfin que si le brevet vient d'être accordé, la demande remontait au 30 septembre 2011.

59 commentaires
Avatar de athlonx2 INpactien
Avatar de athlonx2athlonx2- 07/01/15 à 15:22:23

"Solution radicale au Bendgate"

C'est déjà vendredi ??  :mdr:

Avatar de ethan.mod INpactien
Avatar de ethan.modethan.mod- 07/01/15 à 15:22:44

Mais il existe déjà ! :troll:

Avatar de hycday INpactien
Avatar de hycdayhycday- 07/01/15 à 15:23:05

je ne comprends pas trop la logique des brevets de ce type.
donc en gros, personne ne pourra faire de produit utilisant ce type de procédé ? même si non orienté smartphone etc ?
 

Avatar de papinse INpactien
Avatar de papinsepapinse- 07/01/15 à 15:25:11

À quand la contrainte d'implémentation sous un certain délai sous peine d'invalidation dudit brevet ?
Parce que mis à part le bendgate, on ne peu pas dire qu'Apple soit en avance sur d'autres constructeurs concernant l'électronique incurvable (pliable implique pour moi un angle bien marqué).

Avatar de Melcerin INpactien
Avatar de MelcerinMelcerin- 07/01/15 à 15:25:15

 Si ils pourront... En payant des droits à Apple pour le faire :D

Avatar de matroska INpactien
Avatar de matroskamatroska- 07/01/15 à 15:35:12

La news à troll...

:D

Remarque, même sans brevet il est déjà tordable... Ils ont sûrement juste validé le concept...

:D

Avatar de Firefly' Abonné
Avatar de Firefly'Firefly'- 07/01/15 à 15:35:37

Ça me fais toujours un peu halluciner ce genre de brevets, 
J'exagère un peu, mais dire "En utilisant des matériaux flexible adapté, on peu créer un téléphone flexible" hop c'est nousquonaslebrevet !

J'ai survolé le doc, je dis pas qu'il y as pas de travail fais sur le sujet, mais ça reste très vague et obvious/généraliste ( pour que le brevet touche le plus d'élément possible).
Déclencher une action basé sur un événement "changement de la forme" existe depuis les premier téléphones à clapet, etc, etc ,etc.. 
 
Y as t il alors une réel utilité à ce genre de brevet ? faut être le premier à le poser j'imagine, mais les autres n'en on pas déjà déposé aussi ? c'est juste pour avoir de quoi se défendre en cas d'attaque ? ( Genre si si regarder on bosse dessus depuis déjà pas mal d'année )
 
C'est rigolos, dans les référence y as 6 ou 7 truc parlant des concepts de Nokia, en particulier le Morph qui nous as tous fait rêver à l'époque ^^

Édité par Firefly' le 07/01/2015 à 15:36
Avatar de Ewil INpactien
Avatar de EwilEwil- 07/01/15 à 15:35:39

papinse a écrit :

À quand la contrainte d'implémentation sous un certain délai sous peine d'invalidation dudit brevet ? 

ou simplement reconduction impossible si pas d'implementation, ca laisse 10 ans entre le depot et le proto 

Avatar de Arcy Abonné
Avatar de ArcyArcy- 07/01/15 à 15:36:16

Tout à fait, tu le tords, il s'éteint !

Avatar de X-Javier Abonné
Avatar de X-JavierX-Javier- 07/01/15 à 15:38:58

C'est Bob l'éponge qui va faire la gueule...

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 6