Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Mt.Gox : les autorités japonaises ne croient pas au piratage

Mark Karpéles reste droit dans ses bots
Economie 3 min
Mt.Gox : les autorités japonaises ne croient pas au piratage
Crédits : Antana CC-BY-SA 2.0

Le 28 février dernier, la plateforme d'échange de bitcoins Mt.Gox mettait la clé sous la porte après la découverte d'un trou de plus de 650 000 BTC dans sa comptabilité. Si la plateforme a mis cette différence sur le compte d'attaques extérieures, les autorités japonaises semblent quant à elles privilégier la piste de manipulations internes, liées à deux bots.

Il y a presque un an, le microcosme du bitcoin était secoué par la faillite de la plus grande de ses plateformes d'échange : Mt.Gox. Celle-ci permettait à environ 550 000 personnes d'échanger leurs bitcoins contre des monnaies plus classiques, et certains en profitaient pour y boursicoter, parfois avec de fortes sommes d'argent.

Markus et Willy sont de retour 

Selon les dirigeants de Mt.Gox, le français Mark Karpéles en tête, la fermeture de la plateforme, effectuée le 28 février 2014,  est uniquement due à des vols, permis grâce à un « bug de malléabilité » présent dans le système de transactions de l'entreprise. Au total, ce sont environ 650 000 BTC qui se seraient ainsi envolés, pour un préjudice équivalant au moment des faits à plus de 365 millions de dollars. Selon le quotidien nippon Yomiuri Shimbun, relayé par nos confrères de Coindesk, les enquêteurs de la police japonaise suivent plutôt une autre piste. 

Les deux principaux suspects s'appellent Markus et Willy. Souvenez-vous : il s'agit de deux bots qui officiaient pour le compte de Mt.Gox, dont nous vous avions expliqué le fonctionnement dans cet article. Willy achetait des bitcoins toutes les 5 minutes, et semblait avoir les poches très profondes. Il en a acheté au total plus de 268 000 entre le 27 septembre et le 30 novembre 2013, pour un montant de 111,77 millions de dollars.

Seulement 7 000 BTC auraient été perdus à cause d'attaques extérieures

Son compère, Markus, avait quant à lui un fonctionnement différent. Il achetait des quantités variables de bitcoins, mais toujours pour un même montant en dollars. Par exemple, le 3 mai 2013, il avait passé des ordres pour des lots de 0,02 à 50 BTC en payant environ 15 dollars pour chaque lot. Sur une seule journée, les transactions de Markus pouvaient compter pour plusieurs dizaines de milliers de bitcoins et quelques millions de dollars. Au total, Markus a acheté 335 000 BTC entre mai et novembre 2013 et en a revendu 37 500. Si l'on ajoute ce solde à celui de Willy, ces deux bots sont à la tête d'un capital de 570 000 BTC, qui aurait pu continuer à grossir entre décembre 2013 et février 2014, jusqu'à atteindre environ 650 000 BTC.

Le journal Yomiuri Shimbun, citant une source anonyme proche de l'enquête, explique que les autorités nippones, après avoir longuement étudié les transactions effectuées sur la plateforme, estiment que seuls 7 000 BTC auraient été volés lors d'attaques provenant de l'extérieur. Ces attaques ne représenteraient donc qu'environ 1 % du trou affiché par la plateforme.

L'enquête devrait bientôt toucher à sa fin et les autorités japonaises ne devraient plus tarder à rendre leur verdict. Pendant ce temps, la liquidation de Mt.Gox suit toujours son cours, et selon les documents distribués en novembre dernier par l'avocat chargé de son exécution, cela ne s'annonce pas très bien pour les créanciers de l'entreprise. Mt.Gox dispose de l'équivalent de 1,45 milliard de yens à son actif (10,1 millions d'euros), et doit rembourser 8,73 milliards de yens (60,6 millions d'euros), dont 8,65 milliards pour ses créanciers, en sachant que les sommes indiquées ne tiennent pas compte des 650 000 BTC partis dans la nature, dont la valeur aujourd'hui est d'environ 210 millions d'euros.

46 commentaires
Avatar de CUlater INpactien
Avatar de CUlaterCUlater- 05/01/15 à 09:07:44

En parlant de piratage, il y a (aura) un billet sur celui de tf1 pendant les fêtes?

Avatar de Wapaca INpactien
Avatar de WapacaWapaca- 05/01/15 à 09:24:53

En même temps ça ne sent pas bon depuis le début cette histoire, reste plus qu'à aller fouiller du côté de l'argent de Mark Karpéles mais vu le temps si c'est bien lui qui est derrière tout ça c'est sûrement déjà bien caché.

Avatar de wkpixearts INpactien
Avatar de wkpixeartswkpixearts- 05/01/15 à 09:41:53

La question est, où sont stockés les BTC de Markus et Willy ?

Avatar de ErGo_404 Abonné
Avatar de ErGo_404ErGo_404- 05/01/15 à 09:46:56

C'est la magie du bitcoin, tu peux les stocker n'importe où, sur un serveur à l'autre bout du monde ou sur une clé USB enterrée dans ton jardin. Ca va être coton pour les retrouver.

Avatar de levhieu INpactien
Avatar de levhieulevhieu- 05/01/15 à 09:55:22

ErGo_404 a écrit :

[…] clé USB enterrée dans ton jardin. Ca va être coton pour […] retrouver.

Surtout si la clé est enterrée sans précaution :D

Avatar de wkpixearts INpactien
Avatar de wkpixeartswkpixearts- 05/01/15 à 09:56:04

Je veut dire par là, sur qu'elle adresse ? une vrai adresse bitcoin ou perdu ? Dans le code du bot, il doit y avoir l'adresse en dur (ou les adresses) Qui a coder le bot ? Mark ? Un employé ? On devrait pourvoir retrouver ses bitcoins.

Après si ils ont été envoyés sur une adresse DVC par ex, c sur qu'ils sont perdu (cas ou Mark aurait merdé sont bot)
Mais je ne pense pas qu'il lâche ses bots sur le réseau sans test et sans surveillance.

 

Édité par wkpixearts le 05/01/2015 à 09:59
Avatar de anonyme_7c43722d1f88b78dda950f328c92f2a2 INpactien

Cette monnaie étant basée sur un schéma de pyramide de Ponzi, il y aura forcément des lésés à la fin... Je n'ai jamais cru au piratage, c'est juste une arnaque classique...

Avatar de timhor INpactien
Avatar de timhortimhor- 05/01/15 à 10:23:30

rdg_pci a écrit :

Cette monnaie étant basée sur un schéma de pyramide de Ponzi, il y aura forcément des lésés à la fin... Je n'ai jamais cru au piratage, c'est juste une arnaque classique...

ahahah la meme ritournelle a chaque fois...
La bourse, l'euro et le dollar aussi dans ce cas -.- ... (mon dieu maintenant que c'est decouvert tout va s'ecrouler ?! )

Avatar de tazvld Abonné
Avatar de tazvldtazvld- 05/01/15 à 10:45:02

Est ce du troll ou de la pure ignorance des système monétaire ?
Pour faire simple, ton billet de 500€, c'est ni plus ni moins qu'un bout de papier imprimés et ton compte en banque n'est qu'une série de chiffres écrit quelque part sur un serveur. Et l'or n'est qu'un métal mou et jaune qui n'a que d'intérêt pour sa qualité de conducteur électrique.

Avatar de 127.0.0.1 INpactien
Avatar de 127.0.0.1127.0.0.1- 05/01/15 à 11:12:33

pyramide de Ponzi ?! Ce terme n'est applicable que pour des offres de rémunération contre investissement. Ca n'a pas de sens pour une unité monétaire (sauf a considérer une spéculation sur les taux de change, mais c'est le cas pour toutes les devises)

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 5