Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

iDVROOM : SNCF Transilien lance son service de covoiturage « domicile-travail »

Les bouchons aussi pour les usagers de la SNCF ?
Mobilité 3 min
iDVROOM : SNCF Transilien lance son service de covoiturage « domicile-travail »

La SNCF vient de lancer son application de covoiturage qui vise les déplacements « domicile-travail » au quotidien : iDVROOM. L'île de France sert de territoire pilote et ce service vise plusieurs buts : faciliter les accès aux gares, les déplacements durant les travaux et relier certaines zones généralement mal desservies.

Les solutions de covoiturage ont le vent en poupe ces derniers temps, il faut dire qu'elles permettent aux conducteurs de rentabiliser un voyage et aux clients de parfois payer moins cher. Néanmoins, la SNCF précise que si « le covoiturage de longue distance a trouvé son modèle économique, celui de la courte distance nécessite de lever un certain nombre de freins. En particulier, la mise en relation des covoitureurs au quotidien, la valeur modique des trajets liée aux petites distances et la nécessité d’atteindre des masses critiques suffisantes pour concrétiser le service ». On rappellera que certains services comme Blablacar permettent déjà de créer des trajets réguliers (moins de 100 km).

iDVROOM : la SNCF lance son propre service de covoiturage pour les petits trajets

Quoi qu'il en soit, avec « iDVROOM et SNCF Transilien souhaitent faciliter les « premiers et derniers kilomètres » en intermodalité avec le réseau Transilien ». Les conducteurs qui se rendent à proximité d'une gare peuvent ainsi s'inscrire afin de prendre des passagers, qui payeront pour effectuer leur trajet. Le but selon la SNCF étant de permettre « aux conducteurs et aux passagers de contribuer à la décongestion des axes routiers, de « désaturer » les parkings des gares et de faire un geste écologique ». Afin de pousser son initiative, Transilien annonce qu'elle proposera progressivement des places de parking réservées dans 44 gares d'Île-de-France, mais sans en préciser le nombre.

 

Le second point sur lequel la SNCF axe sa communication concerne les travaux qui vont s'intensifier dans les prochains mois : « d’ici mars prochain, ce ne sont pas moins de 70 chantiers qui seront réalisés de nuit le plus souvent, mais aussi le week-end, en fin de soirée et quelques fois dans la journée, sur l’ensemble du réseau. Soit quasiment 150 gares impactées ». 

 

iDVROOMiDVROOM

 

Des bus de substitution seront toujours mis en place, mais Transilien compte également sur le covoiturage pour assurer sa continuité du service. Pour cela, « tous les frais des covoitureurs seront pris en charge par Transilien, et ce, pour tous les travaux impactant la circulation des trains et pour tous les abonnés du réseau »... sous certaines conditions évidemment. Pour cela, il faudra en effet que les passagers disposent d'un pass Navigo et qu'ils payent en ligne. De son côté, « le conducteur choisit le paiement en ligne et bénéficie d’une part bonus (équivalent au prix du trajet pour une personne) qui est versée sur son porte-monnaie électronique iDVROOM.com ».

 

Suite à l'incendie du poste des Ardoines (juillet 2014), la ligne C du RER à droit à un traitement particulier jusqu'au 31 août 2015. En effet, le remboursement du covoiturage pour travaux est proposé dans 15 gares : Saint Gratien, Epinay s/Seine, Gennevilliers, Les Grésillons, Saint Ouen, Vitry-sur-Seine, Les Ardoines, Savigny s/Orge, Epinay s/Orge, Sainte Geneviève des Bois, Saint Michel s/Orge, Brétigny, Pont de Rungis aéroport d’Orly, Orly ville et Les Saules

Un pas vers les zones mal desservies par les transports en commun

La SNCF souhaite également développer le covoiturage dans certaines zones d'activités économiques mal desservies par les transports en commun. Concrètement, Transilien tentera de vendre son concept aux entreprises locales et les incitera « à offrir 20 € sur le compte du conducteur dès lors qu’un trajet sera concrétisé avec un autre inscrit ». Reste maintenant à voir si cela aura réellement un impact et si le beau discours de Transilien aura un effet sur les entreprises.

 

Le site iDVROOM est d'ores et déjà en ligne, tout comme les applications pour Android et pour iOS. Notez qu'il n'y a pas de minimum en kilomètre et que les prix restent stables, même en dernière minute précise Transilien. La SNCF précise que son service sera amélioré en 2015 : « l’accès aux offres Transilien sera optimisé (plus ergonomique et rapide) pour simplifier encore plus les trajets des covoitureurs en IDF et leur remboursement, indemnisation bonus ».

 

10 commentaires
Avatar de nahouto INpactien
Avatar de nahoutonahouto- 09/12/14 à 15:44:48

Je n'ai pas bien compris le modèle économique...

Avatar de Mimoza Abonné
Avatar de MimozaMimoza- 09/12/14 à 15:48:20

Pas bête … par contre le nom du service est pas forcement le mieux choisi je trouve, j'ai mis un moment a comprendre qu'il fallait le prononcer «ID VROOM»

Avatar de GvLustig INpactien
Avatar de GvLustigGvLustig- 09/12/14 à 15:53:00

Pas bête, mais peu viable pour eux sur le long terme/utilsateur je pense
Une fois que les gens se connaîtrons et s'apprécieront, il feront le trajet ensemble par eux même, s'économisant ainsi les frais à la SNCF

Très bonne démarche pour l'écologie, l'économie personnelle et les places de parking cependant :)

Avatar de Bel Iblis Abonné
Avatar de Bel IblisBel Iblis- 09/12/14 à 16:07:43

Et là on se met à chercher les parking (gratuits) à proximité des gares...

PS: l'initiative est bonne même si elle a bien 4 ans de retard.
 

Édité par Bel Iblis le 09/12/2014 à 16:08
Avatar de kepohe INpactien
Avatar de kepohekepohe- 09/12/14 à 16:13:43

En même temps, ce n'est pas de la faute de la SNCF si il n'y a pas beaucoup de parking autour des gares RER. C'est plutôt aux mairies de créer des parking... Enfin c'est mon avis.

Il faudrait aussi qu'il y ai la place pour les creer. Souvent, les gares se trouvent en centre ville et ces derniers sont déjà surchargés par les habitations.

Avatar de maxxyme INpactien
Avatar de maxxymemaxxyme- 09/12/14 à 16:41:01

Oui et non. C'est quand même à la SNCF de gérer l'afflux de voyageurs dans ses gares, et donc de proposer des aires de stationnement en conséquent, notamment dans les gares d'IDF où les voitures restent la journée, pendant que les conducteurs travaillent sur Paris. C'est ce qu'on appelle des parcs relais.

Avatar de damaki Abonné
Avatar de damakidamaki- 09/12/14 à 16:49:18

Hormis la place de parking bonus, ça évite les conflits d'argent avec de plus ou moins inconnus, ce qui est déjà beaucoup.

Avatar de digital-jedi Abonné
Avatar de digital-jedidigital-jedi- 09/12/14 à 17:40:59

Coupons la poire en 2, et disons que c'est de la responsabilité conjointe de la SNCF et des mairies de développer les offres de transport donc de proposer des parcs relais.
Pour le retour à la normale du poste de signalisation de Vitry qui gère cette ligne RERC, c'est en cours #Thales.  ;)
Pour le parking de covoiturage à proximité des gares sur des places bien matérialisées, on pourrait imaginer que tu laisses un ticket SNCF de preuve d'achat du billet sur le tableau de bord avant. Et zou, t'es pas embêté par le stationnement payant !

Avatar de Jarodd Abonné
Avatar de JaroddJarodd- 09/12/14 à 19:56:45

C'est la lignée des autres services : IDTGV, IDZen, IDZap,...

Avatar de Drepanocytose Abonné
Avatar de DrepanocytoseDrepanocytose- 09/12/14 à 20:27:40

maxxyme a écrit :

Oui et non. C'est quand même à la SNCF de gérer l'afflux de voyageurs dans ses gares, et donc de proposer des aires de stationnement en conséquent, notamment dans les gares d'IDF où les voitures restent la journée, pendant que les conducteurs travaillent sur Paris. C'est ce qu'on appelle des parcs relais.

Bahhh. En fait je vois pas pourquoi ce serait à la SNCF de gérer les parkings.
Tout ce qu'ils ont comme obligation de gérer l'afflux, c'est de ... gérer l'afflux, mais chez eux. En gros de faire en sorte qu'il y ait assez de trains par rapport au nombre de voyageurs.
C'est leur seule obligation. Que les gens viennent à la gare en voiture, à pied, en bus ou en dromadaire, c'est pareil pour eux.

Après c'est comme pour un supermarché : s'ils mettent un parking à leurs frais, c'est pour faciliter la venue des gens, dans une optique d'avoir plus de clients et donc de faire une meilleure rentabilité.
Mettre des parkings à côté des gares, c'est surtout pas pour gérer l'afflux... C'est pour l'augmenter, ce qui est différent. Et donc s'ils le font c'est comme ils veulent, et surtout comme ils peuvent. On ne peut pas les forcer à investir sous prétexte que ce serait à eux de le faire.

Édité par Drepanocytose le 09/12/2014 à 20:29
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.