UPF : toxicos du téléchargement gratuit ? Soignez-vous avec la TNT

Et payez la redevance

Devant la mission Lescure, l’Union des Producteurs de Films, menée par Alain Terzian, a estimé fondamental de responsabiliser la chaîne des acteurs autour du téléchargement illégal. Quant aux toxicos du téléchargement, ils ont la TNT pour soigner leur addiction (audio, à partir de 60").

seringue

 

Alors que Megaupload promet l'ouverture de Mega le 19 janvier, faut-il suivre une approche « follow the money », et « essayer de bloquer ces sites qui tirent une rémunération de mise en ligne de contenus illégaux ? ». C’est à cette question de la mission Lescure qu’Alain Terzian a répondu en ces termes : « Pendant des années, des sites pirates ont servi de vitrines à de grands opérateurs. [Ils ont] tiré de la manne et des ressources publicitaires. Tous ces gens-là savaient que ces sites étaient pirates ! Aujourd’hui, quand on dit qu’il faut responsabiliser les opérateurs, c’est comme lorsqu’on dit au patron d’une chaine de télé "le journaliste lambda à 23 heures a balancé une info qui était idiote, vous êtes convoqués au tribunal". À un moment, oui, il faut responsabiliser. »

Accès à la Culture

Responsabiliser ? Raphael Keller, rapporteur pour le ministère de la Culture et membre de la mission Lescure a soulevé un autre point : puisque le but est de transformer les pirates en consommateurs payants, n’y a-t-il pas un risque social ? En effet, « sur toutes les personnes qui piratent, pour reprendre ce verbe, il y en a un certain nombre qui ne pourraient pas payer tout ce qu’elles consomment. Donc si on arrive à les empêcher, on va dire, elles ne pirateront plus, mais elles ne consommeront pas plus. Est-ce satisfaisant dans la question de l’accès à la Culture ? »


Une question balayée d’un revers de manche par Terzian. « L’offre gratuite de films, toutes les semaines c’est 1 500 films donc à un moment, je veux bien que le toxicomane ait envie d’une forme d’héroïne particulière, je n’y connais rien, mais j’ai le sentiment qu’il y a des choix dans toute forme d’addiction ! Or, on ne peut pas dire qu’en France, l’offre de films ne soit pas absolument magnifique ! ». Que ce soit la multidiffusion, Canal, la Catch up TV, « il y a un confort dans les choix ! »


Pour la productrice Margaret Menegoz : « dans la société occidentale, il y a un principe : le vol est répréhensible ! Nous discutons infiniment pour savoir pourquoi on n’a pas le droit de voler des œuvres. (...) On ne peut pas voler des tableaux ! Nous avons été éduqués comme ça ! ». Provocatrice : face à un « interminable débat », la productrice d’Amour de Michael Haneke se demande : « n’est-il pas mieux d’autoriser le vol ? ». En face, Keller rappellera un principe parfois méconnu : « quand on vole un tableau, le tableau a disparu, quand on vole un MP3, il est toujours là. Les biens numériques, il y en a autant qu’on veut ».

Il y a « une telle offre de films gratuits !»

Terzian rebondira : « en période de prohibition à Chicago, quand on volait des caisses de vins ou de bières, ça avait du sens, mais il y a une telle offre de films », « gratuits !!! » complèteront ses compères, en coeur. Terzian évoque alors la TNT qui atteindra 25 chaînes en décembre : « je nous félicite de la réussite de la TNT ! », où on trouve des films « modernes, anciens, classiques, il y a tout ! Donc on ne peut pas dire que le client potentiel soit en situation de manque parce qu’il ne peut pas pirater ! »


Bref, pour le producteur des Visiteurs, des Charlots en délire ou de Que les gros salaires lèvent le doigt, « il y a une offre gratuite considérable », et quant à ceux qui peuvent payer, soutient-il, le cinéma a fait des efforts en termes de prix, le dimanche matin notamment. « Il y a à la fois une grande variété de possibilités d’accès à toutes sortes de prix, et il y a surtout une offre télé. » Selon Terzian, donc « dire aujourd’hui que celui qui voudrait, (...) ne peut pas. Honnêtement, je souhaite qu’il y ait beaucoup de jeunes qui soient en addiction absolue et exponentielle sur le cinéma. Comme ça on aura beaucoup plus de clients demain. Mais on ne peut pas dire qu’ils n’y ont pas un accès massif ! »

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !