La lente progression d'iOS 8 sur le parc mobile Apple

« On fera ça plus tard… »
Mobilité 3 min
La lente progression d'iOS 8 sur le parc mobile Apple

iOS 8 a globalement du mal à séduire. Apple a beau répéter qu’il s’agit du meilleur système, la part du marché de la dernière mouture culmine péniblement à 56 %. On est loin du score réalisé par iOS 7 l’année dernière et rien n’indique que la situation s’améliorera rapidement.

iOS 8 ne soulève pas l'enthousiasme

iOS 8 est disponible depuis mi-septembre et tout avait semblé démarrer sous de très bons auspices. En à peine une semaine, le système mobile était présent sur 46 % des appareils compatibles. Cependant, les deux semaines suivantes n’avaient vu ce score n’augmenter que d’un point, créant alors l’interrogation sur ce qui empêchait les utilisateurs de se lancer à l'eau.

 

Les différentes actualités, le bouche à oreille et les réseaux sociaux s’étaient en fait largement épanchés sur plusieurs problèmes qui touchaient iOS 8. La principale barrière à l’installation était le manque d’espace mémoire pour l’installation, dès lors qu’on la réalisait en mode OTA. L’utilisateur pouvait se voir réclamer jusqu’à 7 Go, une situation complexe pour les appareils mobiles n’ayant que 16 Go. Un problème que l’on pouvait contourner en branchant son iPhone ou son iPad sur un ordinateur pour qu’iTunes s’occupe lui-même de l’étape de décompression (responsable de la gourmandise en stockage).

 

D’autres problèmes se sont manifestés par la suite. Tout d’abord, les utilisateurs d’appareils équipés d’une puce A5 (iPad 2, iPad mini, iPhone 4S…) ont eu la mauvaise surprise de constater que tout était plus lent. La situation n’était pas aussi catastrophique que l’iPhone 4 en son temps avec iOS 7, mais elle touchait un plus grand nombre d’appareils. En outre, l’activation d’iCloud Drive avait entrainé chez certains une très mauvaise surprise : la fonction de réinitialisation du téléphone supprimait des fichiers stockés à distance. Quant à 8.0.1, il a servi de signal d’alarme : une mise à jour mal préparée et provoquant de sérieux problèmes sur les iPhone 6 et 6 Plus à peine disponibles (coupure réseau et de la fonction Touch ID).

On est loin de la performance d'iOS 7

Un mois plus tard, la situation a évolué, mais certainement pas aussi vite qu’Apple l’aurait souhaité. Selon le site officiel pour les développeurs, 56 % des appareils compatibles sont désormais équipés du système. Dans l’absolu, il ne s’agit pas d’un mauvais score puisque deux mois ne se sont même pas encore écoulés depuis la disponibilité d’iOS 8. Pour autant, Apple ne peut que constater la différence avec iOS 7 : l’année dernière, le système avait atteint les 70 % d’installation en… trois semaines.

 

ios migrationios 8

 

La situation est assez inédite pour Apple, habituée à voir rapidement une nouvelle mouture d’un système quelconque prendre le pas sur la précédente. Au grand plaisir des développeurs qui n’ont guère à se préoccuper de la fragmentation. Si la firme souhaite accélérer, elle devrait revoir son processus d’installation, mais il est sans doute bien trop tard pour un tel changement. En outre, un geste pour les anciens appareils serait le bienvenu, comme iOS 7.1 avait redonné un petit coup de fouet à l’iPhone 4. Beaucoup risquent sinon de penser que le jeu n’en vaut pas la chandelle, créant alors une réserve d’iPhone, iPad et iPod Touch qui resteront sous iOS 7, voire iOS 6.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !