Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

TestFlight : Apple facilite les phases de test des applications tierces

Et ce n'est pas dommage
Logiciel 2 min
TestFlight : Apple facilite les phases de test des applications tierces

TestFlight est un outil racheté par Apple et désormais accessible en bêta à de nombreux développeurs. Il permet la création de groupes de testeurs de manière nettement simplifiée par rapport à ce qui était proposé jusqu’ici.

Les développeurs possédant un compte chez Apple disposent dorénavant d’un millier d’invitations pour TestFlight et faire participer ainsi d’autres personnes. Cette solution, qui avait été rachetée par Apple, est pratiquement intégrée dans ses propres outils et permet de créer des équipes de testeurs pour diffuser des versions bêtas, les essayer et collecter des retours.

 

Il n’y a donc plus désormais besoin d’un portail web. Des testeurs externes peuvent recevoir une invitation et cliquer sur le lien fourni pour se rendre directement dans l’App Store et ainsi récupérer l’application TestFlight. De là, il aura accès aux programmes bêtas auxquels il participe, sachant que la gestion des profils de test n’est pratiquement plus nécessaire. Il y récupèrera donc les applications en phase bêta et pourra y fournir ses critiques et avis.

 

Un développeur peut donc recruter jusqu’à 1 000 testeurs externes, mais l’application doit quand même passer par un sas de validation pour être distribuée, car le processus passe dans tous les cas par l’App Store. En cas de grosses mises à jour, il faudra également repasser par cette étape. Dans tous les cas, TestFlight préviendra par notification les testeurs qu’une nouvelle version est disponible. Chaque développeur peut avoir un maximum de dix applications en cours de test, qu’elles soient internes ou externes. Notez qu’en cas de test interne, l’application n’a pas besoin de passer par une validation. Par ailleurs, un testeur interne peut installer l’application sur un maximum de dix appareils.

 

testflight

 

Il n’existe en tout cas pas de limite au nombre d’applications qu’un testeur peut avoir en cours de vérification. Cependant, il y a une limite temporelle : chaque nouvelle version d’une application ne peut être essayée que durant un délai de 30 jours. Si le testeur reçoit la notification mais qu’il n’installe pas l’application durant le mois qui suit, elle passera directement dans la liste des programmes expirés. Par ailleurs, les applications en cours de test seront signalées par un point orange à côté du nom. Enfin, si l’application contient des achats in-app, ils peuvent être réalisés gratuitement et sans limite.

 

TestFlight est réservé aux applications en développement pour iOS 8 uniquement. Il faut donc posséder un iPhone, iPad ou iPod Touch sur lequel le système est présent. La solution ne peut par conséquent pas être utilisée pour des applications Mac, même si on peut se douter que le programme finira par y être étendu.

5 commentaires
Avatar de atomusk INpactien
Avatar de atomuskatomusk- 24/10/14 à 10:38:25

C'est un excellent compromis entre la volonté de fermeture et répondre au besoin des devs :chinois:
Il y a des contraintes, mais ça reste dans le modèle de fonctionnement du "closed garden" d'Apple.

Apres, pour le coup, je préfère le fonctionnement du mode beta test d'Android (sur lequel on peut associer toute une communauté Google+ dans un beta test), mais ça répond au besoin, donc rien à dire :chinois:

Avatar de Djiko Abonné
Avatar de DjikoDjiko- 24/10/14 à 11:58:36

Je ne vois pas en quoi c'est un progrès. Testflight était indépendant d'Apple, fonctionnait pour n'importe quel utilisateur invité, application ou pas. On pouvait même l'utiliser pour des applications Android (m'enfin, il y a mieux). Surtout, cela oblige les développeurs à passer par une phase de review : mais wtf ?

Avatar de Kalzem Abonné
Avatar de KalzemKalzem- 24/10/14 à 12:54:04

Excellente nouvelle ! 
(haters gonna hate)

Avatar de P-A Équipe
Avatar de P-AP-A- 28/10/14 à 09:06:43
Édité par P-A le 28/10/2014 à 09:11
Avatar de P-A Équipe
Avatar de P-AP-A- 28/10/14 à 09:09:16
Édité par P-A le 28/10/2014 à 09:11
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.