Les Iraniens n’ont toujours pas droit au Windows Store

Les stores sont fermés
Logiciel 2 min
Les Iraniens n’ont toujours pas droit au Windows Store

Microsoft a instauré depuis plusieurs années des outils permettant d’effectuer des retours sur pratiquement tous ses produits. Ils autorisent par exemple les utilisateurs à proposer des idées et de voter pour celles qui semblent le plus intéressantes. C’est ainsi qu’une demande d’ouverture du Windows Store est réclamée pour l’Iran. Mais, techniquement, Microsoft ne pourra pas.

Microsoft permet depuis longtemps aux utilisateurs de demander dans les forums des fonctionnalités qui leurs manqueraient. Ces idées permettent aux autres de voter et la liste se réarrange pour faire remonter celles qui récoltent le plus de votes. Un outil pratique, notamment dans le cas de Windows Phone, puisque la version 8.1 du système prenait en compte une grande partie de ces demandes.

 

Le 14 octobre, une suggestion nommée « S’il-vous-plait, donnez au peuple iranien l’accès au Microsoft Store. Merci » est apparue. Elle récolte environ 27 500 votes actuellement, ce qui en fait déjà une demande très populaire. En fait, le nombre de votes dépasse largement ceux d’autres idées, telles que l’ajout d’onglets dans l’Explorateur Windows ou la licence gratuite de Windows 10 pour tous les possesseurs de Windows 8 et 8.1 (ce qui fait l’objet de rumeurs insistantes).

 

 

Pourquoi Microsoft n’ouvrirait-elle pas sa boutique aux utilisateurs de Windows 8 ? Parce que la firme ne le peut pas. L’Iran est la cible d’un certain nombre de sanctions économiques infligées par les États-Unis. L’une des conséquences est que la plupart des entreprises américaines ne peuvent tout simplement pas exporter leurs produits vers ce pays. Dans le cas présent, cela comprend également les boutiques qui permettent de payer certaines applications.

 

Réclamer l’ouverture du Microsoft Store suppose en fait qu’une partie des Iraniens possèdent déjà Windows 8… alors que le système n’y est pas en vente. Ils ne peuvent donc se l’être procurés que par des moyens détournés. Dès lors, même si les Iraniens étaient tous équipés du système et réclamaient l’ouverture, Microsoft resterait bloquée par la loi et ne pourrait donc pas répondre à la demande. Sur la fiche descriptive de la suggestion, un commentaire vient d'ailleurs d’être ajouté pour expliquer la situation aux participants.

 

Dans tous les cas, la situation n'est pas spécifique à la firme de Redmond. Ni Apple, ni Google ne peuvent par exemple ouvrir leurs boutiques en Iran. La situation n'est mieux connue chez Microsoft que parce les outils fournis permettent de générer des demandes qui sont consultables par tous.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !