17 % des Français ne savent pas à quoi correspond la 4G selon Prixtel et Ipsos

Et la 5G ?
Mobilité 4 min
17 % des Français ne savent pas à quoi correspond la 4G selon Prixtel et Ipsos
Crédits : merznatalia/iStock/Thinkstock

Prixtel et l'institut Ipsos viennent de dévoiler les résultats d'une étude sur la 4G, et autant dire qu'ils ne sont pas totalement en phase avec le discours des opérateurs. En effet, 17 % des sondés ne savent pas ce qu'est la 4G, tandis que « 56% des détenteurs de forfait 4G ne voient pas de différence dans l’utilisation de leur smartphone ». Mais attention, certains points mériteraient un éclaircissement supplémentaire.

La 4G disponible depuis deux ans, Prixtel et Ipsos dévoilent leur seconde étude

Cela fait maintenant près de deux ans que SFR a donné le coup d'envoi de la 4G en France. Une annonce surprise, mais qui a rapidement été suivie par Orange et Bouygues Telecom, puis enfin Free Mobile à la fin de l'année dernière. Depuis, le nombre de clients utilisant la 4G ne cesse d'augmenter pour atteindre 5,5 millions au second trimestre selon l'ARCEP alors que lors du précédent relevé fin mars, il n'était question que de 3,7 millions.

 

Mais comment cette nouvelle technologie est-elle perçue alors que certains opérateurs ont d'ores et déjà les yeux tournés vers la 5G ? Prixtel et Ipsos ont posé la question à 1 011 personnes « constituant un échantillon national représentatif de la population française âgée de 16 à 75 ans issu de l’Access Panel online France d’Ipsos ». 

25 % des sondés affirment disposer d'un forfait 4G

Tout d'abord, concernant les débits de la 4G, seuls 64 % des sondés associent cette technologie à une augmentation, tandis que 17 % ne savent toujours pas à quoi cela correspond. Sans grande surprise, les jeunes de 16/34 ans s'en tirent mieux que les 35/75 ans avec 71 et 61 % respectivement. Pour rappel, lors du même type de sondage en octobre 2013, Prixtel et Ipsos annonçaient alors que 17,2 % pensaient que la 4G correspondait à plus de data avec leur forfait. Mais si certains opérateurs ont effectivement augmenté leur « Fair use » à cette occasion, ce n'est pas une généralité, loin de là.

 

Savoir ce qu'est la 4G est une chose, pouvoir en profiter en est une autre. Toujours selon cette étude, 25 % affirment disposer d'un forfait compatible 4G (soit environ 253 personnes), mais il se peut très bien que dans les 75 % restants certains aient la 4G sans le savoir. Dans 78 % des cas, ils ont pu en profiter « sans démarche particulière », c'est-à-dire que la bascule a été automatique, tandis que pour 28 % d'entre eux cela était un choix. Parmi l'ensemble des sondés, 60 % déclarent ne pas avoir l'intention de souscrire à un forfait 4G au cours des six prochains mois. 

16 % déclarent ne pas avoir de smartphone 4G, mais combien ne le savent pas ?  

Concernant les clients disposant d'un forfait 4G, ils sont 16 % à déclarer ne pas pouvoir en profiter car leur smartphone ne prend pas en charge cette technologie, contre 38,5 % l'année dernière. Les 84 % restants sont donc des personnes qui disposent d'un smartphone 4G ou bien qui n'en savent pas quelles technologies sont prises en charge par leur mobile. Prixtel annonce qu'une petite majorité de ces derniers voit une nette différence dans leurs usages, mais cela nous semble hasardeux d'en tirer des conclusions étant donné qu'une partie non définie de clients ne peut pas profiter de la 4G faute de smartphone compatible.

 

David Charles, président et fondateur de Prixtel, annonce pour sa part : « alors que certains opérateurs discutent déjà de la 4G+, cela semble prématuré, là où des Français ne comprennent toujours pas les avantages du très haut débit ou n’ont tout simplement pas encore l’intention d’y passer ». Pour rappel, le MVNO propose de la 4G sur ses forfaits pour les smartphones et les tablettes, mais on ne devrait donc pas voir tout de suite de la 4G+ si l'on en croit ces déclarations.

4G : 56 % ne voient pas de différence, mais quid de la couverture ?

Au final, Prixtel tient à relativiser l'arrivée de la 4G avec un titre-choc : « 56 % des détenteurs de forfait 4G ne voient pas de différence dans l’utilisation de leur smartphone ». Sur ce même panel, 11 % estiment regarder plus de vidéo et 32 % surfer plus sur Internet. Il manque néanmoins plusieurs points afin de compléter cette analyse.

 

La question de la couverture n'est ainsi pas évoquée : un client qui n'est pas sous une antenne 4G ne verra évidemment pas de différence dans l'utilisation de son forfait alors qu'il peut avoir un forfait et un smartphone compatible. Surtout que cela peut réellement varier entre le réseau de SFR (utilisé par Prixtel) qui est très loin de celui de Bouygues ou d'Orange en terme de couverture, par exemple. Un point qui peut également largement modifier le ressenti des clients.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !