Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Twitch et Valve veulent plus de transparence sur les contenus sponsorisés

Mais qui jouera le jeu ?
Twitch et Valve veulent plus de transparence sur les contenus sponsorisés
Crédits : Tijana87/iStock/Thinkstock

Les éditeurs et les studios ne comptent plus seulement sur les médias traditionnels pour faire la promotion de leurs jeux, mais aussi sur les joueurs partageant leur passion. Cela mène à certaines dérives concernant les tests et conseils sponsorisés, que Twitch et Valve semblent vouloir combattre.

Valve veut que ses curateurs montrent patte blanche

Depuis peu, il est possible de prodiguer des conseils d'achats à ses amis et aux personnes qui vous suivent sur Steam. C'est une véritable aubaine pour les streameurs, les youtubeurs et les sites d'information qui trouvent ici une nouvelle tribune pour donner leur avis sur tel ou tel titre. Certains profitent d'ailleurs d'une très large exposition par ce biais, TotalBiscuit, est par exemple déjà suivi par près de 250 000 abonnés, tandis que le site PC Gamer distille ses recommandations à près de 90 000 joueurs.

 

Du coup, il peut être tentant pour certains « curateurs » parmi les plus populaires de monnayer leurs recommandations. Valve a donc ajouté une règle importante dans sa FAQ concernant ce système : « Si vous avez accepté de l'argent ou une autre compensation pour faire cette évaluation de produit, ou afin de publier une recommandation, vous devez l'indiquer dans votre recommandation ».

 

Une règle qui n'a rien de surprenant puisque de nombreuses lois à travers le monde imposent ce type d'avertissement. C'est notamment le cas en France avec l'article 20 de la LCEN expliquant que  « toute publicité, sous quelque forme que ce soit, accessible par un service de communication au public en ligne, doit pouvoir être clairement identifiée comme telle. Elle doit rendre clairement identifiable la personne physique ou morale pour le compte de laquelle elle est réalisée ». La Federal Trade Commission américaine tient également un discours semblable dans ses « Guidelines » concernant les témoignages publicitaires. Un sujet que nous avons déjà eu l'occasion de traiter de multiples fois, notamment dans notre dernier dossier concernant Youtube et les Youtubeurs.

Sur Twitch, la transparence a encore ses limites

Dans le même temps, Twitch annonce également vouloir faire preuve d'un peu plus de transparence concernant les contenus sponsorisés diffusés sur sa plateforme. Dans un billet publié sur son blog, la société explique qu'à compter d'aujourd'hui de nouvelles règles s'appliquent à ce sujet. 

 

Twitch Contenu sponsoriséTwitch Contenu sponsorisé

 

Ainsi, les streams sponsorisés seront signalés par une icône violette dans un des coins de l'image. Si une vidéo sponsorisée est présente dans la newsletter distribuée aux utilisateurs, une mention « Sponsored » sera également présente, ainsi que sur toutes les publications dudit contenu sur les réseaux sociaux. Sur Twitter par exemple, il sera question d'un tag « ^SP ». Une façon de faire beaucoup plus claire que YouTube qui se contente d'indiquer que ses membres doivent respecter les lois locales sans rien imposer. Ce qui est d'autant plus regrettable que le site demande si une vidéo contient un placement produit lors de sa mise en ligne. Une pratique identique aurait été l'occasion de neutraliser de nombreuses dérives, mais pour autant, rien n'a vraiment été fait comme nous l'indiquions récemment.

 

Le système de Twitch a toutefois ces limites, puisqu'il ne concerne que les opérations publicitaires menées par la régie maison. Ainsi, si un streamer négocie en direct avec un éditeur, ou qu'il passe par une plateforme comme EA Ronku, les avertissements ne seront pas présents. Les diffuseurs n'ont d'ailleurs pas la possibilité de forcer ce type d'affichage sur leurs vidéos. Mais là encore cela ne signifie pas pour autant qu'aucune mention ne doit être présentée aux spectateurs. Les règles fixées par la FTC, ou à défaut la réglementation locale du diffuseur doit être respectée. 

5 commentaires
Avatar de Danytime INpactien
Avatar de DanytimeDanytime- 03/10/14 à 15:15:01

Oui mais voilà, ils ne vont pas forcément l'indiquer. Les youtubeurs continueront à faire la promo d'un jeu en disant qu'ils sont objectifs et non pas touché d'argent de la part d'éditeur, à commencé par Total Biscuit que beaucoup voit comme l'ange de la raison alors que c'est juste l'escro de la foi... comme n'importe quel youtubeur qui ont plus de 10k abo d'ailleurs vu qu'ils sont assis sur "la" pépite d'or.

Édité par Danytime le 03/10/2014 à 15:15
Avatar de Charly32 Abonné
Avatar de Charly32Charly32- 03/10/14 à 17:44:24

Pourquoi suivre aveuglement un youtubeur quelconque (aussi célèbre soit-il) quand de nombreux iNpactiens, sans intérêt chez qui que ce soit, sont près à vous aider et vous fournir un conseil personnalisé de manière totalement désintéressée? :smack:

Avatar de Maitre Nounouille INpactien
Avatar de Maitre NounouilleMaitre Nounouille- 03/10/14 à 19:40:26

Je n’écoute que les avis de hodor de toute façon.

Avatar de abitbool INpactien
Avatar de abitboolabitbool- 04/10/14 à 19:03:06

C'est comme les infos, etc... il faut toujours multiplier les sources !

Avatar de Loeff Abonné
Avatar de LoeffLoeff- 06/10/14 à 06:45:37

abitbool a écrit :

C'est comme les infos, etc... il faut toujours multiplier les sources !

ça dépend, legorafi est une bonne source de manière générale.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.