Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

L'éditeur d'Angry Birds veut se restructurer, 130 emplois sur la sellette

Hitchcock connait la suite de l'histoire
Economie 2 min
L'éditeur d'Angry Birds veut se restructurer, 130 emplois sur la sellette

Vu de l'extérieur, Rovio avait l'air plutôt en bonne santé. Le studio scandinave s'est lancé dans plusieurs projets, dont la réalisation d'un long-métrage d'animation basé sur sa franchise phare : Angry Birds. En pratique, la situation est un peu plus tendue, et 130 personnes pourraient être licenciées.

Tous les indicateurs semblaient au vert l'éditeur d'Angry Birds. En avril dernier, nous apprenions que ses résultats financiers pour l'année 2013 étaient plutôt bons, avec un chiffre d'affaire de 156 millions d'euros, pour un bénéfice net de 26,9 millions. Certes ce dernier était en recul de 50 % sur un an, mais la marge de manœuvre de l'entreprise restait plus que confortable. 

 

De nombreux projets étaient d'ailleurs en route, avec notamment la réalisation d'une série animée de 42 épisodes, ainsi qu'un film, dont l'arrivée en salles était alors prévue pour juillet 2016. À côté de cela, 2014 a vu apparaître divers titres signés Rovio, comme Angry Birds Epic, Angry Birds Stella ou encore Angry Birds Transformers, ce qui ne laissait pas vraiment augurer d'une restructuration à venir... ni même d'une quelconque créativité.

 

Et c'est peut être bien le problème. Mikael Hed, actuel PDG de Rovio, vient de diffuser un communiqué plutôt alarmant : « Nous sommes une société entreprenante, et nous avons exploré de nombreux secteurs. Et nous avons monté notre équipe en supposant que notre croissance serait plus rapide qu'actuellement. De ce fait nous annonçons aujourd'hui que nous prévoyons de simplifier notre organisation autour de nos trois pôles avec le meilleur potentiel de croissance : les jeux, les médias, et les biens de consommation. Malheureusement, nous devons envisager la possibilité d'avoir recours à des réductions de personnel, pour un maximum de 130 postes, soit 16 % de notre effectif », peut-on y lire.

 

Concrètement, cela signifie que Rovio ne devrait pas abandonner ses travaux concernant son film et ses séries animées et continuera à lancer de nouveaux jeux, ainsi qu'à exploiter sa franchise Angry Birds sous forme de produits dérivés. Les parcs de loisirs montés par l'entreprise, comme celui ouvert en mai 2013 au Royaume-Uni sont quant à eux sur la sellette.

 

Quoi qu'il en soit, il semble également temps pour Rovio de trouver de nouvelles idées et pourquoi pas une nouvelle franchise sur laquelle s'appuyer, car si l'engouement pour Angry Birds devait réellement s'essouffler, ce qui arrivera nécessairement tôt ou tard, la société n'aura aucun autre projet sur lequel rebondir. À ce moment-là, les conséquences pourraient être bien plus graves que le potentiel licenciement de 130 employés. Les oiseaux feraient donc bien de ne plus mettre tous leurs œufs dans le même panier.

19 commentaires
Avatar de maestro321 INpactien
Avatar de maestro321maestro321- 02/10/14 à 13:18:38

Ouvrez ouvrez la cage aux oiseaux.

Avatar de millman42 Abonné
Avatar de millman42millman42- 02/10/14 à 13:23:52

Ils sont si nombreux que ça chez Rovio.

Avatar de gounzor INpactien
Avatar de gounzorgounzor- 02/10/14 à 13:24:13

Comme king, zynga etc, c'est suicidaire de miser si gros et pour le long terme sur un jeu arcade et casual.

Il n'y a que des licences type rpg/aventure qui puissent faire ça sur la durée.

Avatar de garn INpactien
Avatar de garngarn- 02/10/14 à 13:25:28

Ca s'appelle se faire licencier au lance pierre

:langue:

Avatar de js2082 INpactien
Avatar de js2082js2082- 02/10/14 à 13:30:54

Rovio c'est plus de 800 employés.

Quand je vois leurs "jeux", je ne comprends pas à quoi peuvent bien servir 90% des salariés.

Avatar de Indus INpactien
Avatar de IndusIndus- 02/10/14 à 13:44:25

Les oiseaux feraient donc bien de ne plus mettre tous leurs œufs dans le même panier.

Sinon, ils vont se les faire piquer plus facilement par les vilains cochons vert ce qui va vraiment énerver les oiseaux :mdr2:

Édité par Indus le 02/10/2014 à 13:45
Avatar de Azariel Abonné
Avatar de AzarielAzariel- 02/10/14 à 13:54:37

ils devraient faire une refonte de bejewelled avec leurs oiseaux, ou bien puissance 4, ou peut etre touché-coulé qui sait

Avatar de youtpout978 INpactien
Avatar de youtpout978youtpout978- 02/10/14 à 14:17:28

js2082 a écrit :

Rovio c'est plus de 800 employés.

Quand je vois leurs "jeux", je ne comprends pas à quoi peuvent bien servir 90% des salariés.

Marketing, produit dérivé ...

Toute façon ça se voyait qu'ils allaient droit dans le mur, on a l'impression qu'ils ressortent chaque année le même jeu, et pour les autres je sais pas trop ce qu'ils valent mais le jeu de kart n'était pas aussi prenant qu'angry bird à ses débuts.
Je pense qu'avec le succès qu'ils ont eu au début ils ont du s'en mettre un max de côté.

Avatar de Koxinga22 INpactien
Avatar de Koxinga22Koxinga22- 02/10/14 à 14:33:43

Ah, les cochons !

Avatar de jamesdu75 INpactien
Avatar de jamesdu75jamesdu75- 02/10/14 à 14:36:06

youtpout978 a écrit :

Marketing, produit dérivé ...

Toute façon ça se voyait qu'ils allaient droit dans le mur, on a l'impression qu'ils ressortent chaque annéetous les 3 mois le même jeu, et pour les autres je sais pas trop ce qu'ils valent mais le jeu de kart n'était pas aussi prenant qu'angry bird à ses débuts.
Je pense qu'avec le succès qu'ils ont eu au début ils ont du s'en mettre un max de côté.

Les derniers jeux de la licence n'étaient pas trop mal, un bon clone de Mario Kart et un petit RPG sympa.

Mais dans le milieu du jeux vidéo quasi aucun éditeur / développeur ne mise sur une seule licence.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 2