Apple chute de près de 4 % en bourse, l'iPhone 6 et iOS 8 en cause ?

Pas totalement
Economie 2 min
Apple chute de près de 4 % en bourse, l'iPhone 6 et iOS 8 en cause ?
Crédits : A-wrangler/iStock/Thinkstock

Ces dernières heures, la presse américaine a noté un recul important de l'action d'Apple hier au NASDAQ. Certains ont tôt fait de pointer du doigt le couac de la mise à jour d'iOS 8.0.1 ou encore le fameux #BendGate. Mais il suffit d'y regarder de plus près pour comprendre que cette chute a en fait été généralisée à bon nombre de sociétés.

Entreprise la plus valorisée dans le monde en bourse, Apple connait ce que tous les numéro un expérimentent, à savoir d'être scruté dans les moindres recoins. Son action fait logiquement l'objet de publication d'articles au moindre soubresaut. Il faut dire qu'avec une valorisation à plus de 600 milliards de dollars (soit plus que le PIB de la Belgique), le moindre point perdu a une valeur inestimable.

 

Hier, l'action de la pomme a donc reculé de 3,81 %. Un recul important qui a poussé l'action sous la barre des 100 dollars. Une telle chute n'avait pas été enregistrée depuis le mois de janvier dernier. Les problèmes liés à la mise à jour iOS 8.0.1 ou encore ceux liés à la solidité de l'iPhone 6 Plus ont-ils eu un poids dans cette baisse ? C'est une possibilité. Néanmoins, bien d'autres entreprises du secteur technologique ont aussi vu leur action régresser hier, sans qu'il n'y ait de difficultés de mises à jour ou de produits.

 

Quelques exemples :

  • BlackBerry : -6,76 %
  • Salesforce : -3,02 %
  • SanDisk : -2,99 %
  • VMware : -2,82 %
  • Yahoo : -2,33 %
  • Microsoft : -2,21 %
  • Google : -2,20 %
  • Western Digital : -2,20 %
  • SAP : -2,07 %
  • Seagate : -2,06 %
  • Adobe : -1,91 %
  • HP : -1,89 %
  • Alibaba : -1,82 %
  • Intel : -1,76 %
  • Cisco : -1,76 %
  • IBM : -1,72 %
  • Oracle : -1,67 %
  • Facebook : -1,67 %
  • eBay : -1,47 %

Hier, la baisse a été généralisée (-1,94 % au NASDAQ) et la plupart des entreprises technologiques ont fait grise mine. La publication d'indicateurs américains décevants a en fait plombé toutes les bourses locales et européennes. Si Apple affiche l'une des chutes les plus importantes du marché (derrière BlackBerry) du fait de ses dernières péripéties, il n'en reste pas moins que la firme reste toujours la plus importante société en bourse avec près de 605 milliards de dollars de valorisation (après la baisse), soit plus de 200 milliards de plus que Google et Microsoft...

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !