U2 et Apple travaillent sur un nouveau format de fichier musical

Achtung Baby
U2 et Apple travaillent sur un nouveau format de fichier musical
Crédits : studiogstock/iStock/Thinkstock

Le groupe U2, pris malgré lui dans une polémique sur l’arrivée dans iTunes de son dernier album, travaille avec Apple à la conception d’un nouveau format de fichier musical. Objectif : le rendre si attrayant que les pirates auront envie d’acheter de la musique.

La disponibilité gratuite et forcée de l’album Songs of Innocence n’est pas passée inaperçue et a provoqué des réactions assez vives. Certains n’ont pas compris en effet ce que venait faire ce nouvel album dans leur collection iTunes et se sont même demandés si leur compte n’avait pas été piraté. Mais cette opération un peu ratée n’empêche pas U2 de travailler avec Apple à la conception d’un nouveau format musical.

 

Depuis des années maintenant, la musique fournie sur iTunes est au format AAC 256 kb/s. Elle ne possède plus aucun DRM et peut donc être lue sur toutes les plateformes qui gèrent ce format, c’est-à-dire à peu près toutes. On peut donc acheter un titre sur iTunes et lire le fichier dans un smartphone Android, un Windows Phone, un PC sous Windows 7 et ainsi de suite. Mais cela ne suffit visiblement pas à attirer une partie du public qui continue à récupérer sa musique gratuitement via le piratage.

 

Dans une interview donnée au TIME, Bono, chanteur de U2, a ainsi expliqué qu’il croyait dur comme fer à la juste compensation des artistes pour la musique consommée, et que cette situation concernait de près ceux qui n’étaient pas assez connus pour compenser avec les concerts. Apple travaille donc sur un nouveau format de fichier en collaboration avec U2, et dont le but serait de rendre particulièrement attrayant l'achat de musique. Pas question de DRM donc, mais sans doute de services qui accompagneraient les achats et qui les rendraient à part.

 

Difficile d’en savoir davantage pour le moment puisque Apple ne communique jamais sur ses projets en préparation avant qu’une présentation officielle n’ait été faite. On peut estimer toutefois que la firme rencontrera principalement deux problèmes. Premièrement, ceux qui ne veulent vraiment pas payer continueront à passer par des moyens détournés. Deuxièmement, il faudra surpasser l’intérêt des plateformes de streaming comme Spotify ou Deezer qui, pour le prix d’un album par mois, permettent d’accéder à l’intégralité de leurs catalogues, sans limitations.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !