Intel veut faciliter la vie des constructeurs de produits sous Android

Et ainsi leur vendre ses puces
Mobilité 2 min
Intel veut faciliter la vie des constructeurs de produits sous Android

En marge de ses annonces principales de l'IDF, Intel a aussi décidé de s'adresser plus spécifiquement aux développeurs et des utilisateurs d'Android avec l'annonce d'un nouveau programme : Intel Reference Design. Le but est ici de mettre en commun les outils et services proposés, et de s'engager sur le terrain des mises à jour de l'OS.

Si le duo « Wintel » (Windows et Intel) est encore présent dans beaucoup de têtes, le géant de Santa Clara cherche depuis quelques années à séduire les développeurs qui se focalisent sur d'autres plateformes, notamment celles de Google avec Android et Chrome OS. Chaque année, l'IDF est ainsi l'occasion de promouvoir un nouvel outil ou une nouvelle avancée en la matière. Cette fois, il est question de l'Intel Reference Design for Android (RDA).

 

Pour la société, le but est multiple, et touche toutes les parties en présence, du fabricant au consommateur. Le premier doit en effet être capable de mettre sur le marché rapidement des produits exploitant les nouvelles puces maison tout en ayant l'occasion de se démarquer, alors que le second doit pouvoir bénéficier rapidement des dernières mises à jour du système. Ainsi, les membres de ce programme auront accès à une liste de composants pouvant être utilisés ainsi qu'à une couche logicielle adaptée et prête à utiliser.

 

Mais l'on apprend aussi que lorsqu'une mise à jour de l'Android Open Source Project (AOSP) sera publiée, celle-ci sera répercutée dans les deux semaines dans une version de l'OS exploitable par les produits validés dans le programme, et ce pendant deux ans après le lancement d'un système. Une pré-certification permettant de faciliter l'accès aux applications Google (Google Mobile Services, GMS) sera aussi effectuée à travers la suite de tests de comptabilité (CTS), leur assurant de pouvoir être validé assez facilement.

 

La société indique que les premiers produits issus de ce programme devraient arriver sur le marché d'ici la fin de l'année, et qu'un travail d'optimisation a été fait avec Google concernant l'arrivée de l'Android Runtime (ART) dans la prochaine version de l'OS. Bien entendu, il a aussi été question des outils proposés afin de faciliter la vie des développeurs avec XDK, ou des SDK comme RealSense et Context Sensing

 

Le but est bien entendu ici de séduire de plus en plus d'intégrateurs afin de les inciter à utiliser des solutions x86 plutôt que des puces ARM, en jouant sur la carte du service, en plus de celui de la performance, de l'autonomie ou encore du prix. Au final, une centaine de modèles différents seront proposés sur les différents marchés d'ici la fin de l'année. Reste à voir ce qu'il en sera en France et si les promesses seront tenues, tant par Intel que par ses partenaires.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !