Recrutement : Free en tête avec 460 000 clients mobiles contre 86 000 pour SFR

24 000 seulement sur le fixe, en troisième position
Economie 4 min
Recrutement : Free en tête avec 460 000 clients mobiles contre 86 000 pour SFR
Crédits : LeWeb13 (CC BY 2.0)

Vivendi a publié ses résultats aujourd'hui, l'occasion d'en apprendre un peu plus sur l'état de SFR et de ses recrutements au premier semestre. Si l'opérateur progresse dans le mobile avec 86 000 clients de plus, ce n'est pas le cas du fixe ou il en perd 3 000. De son côté, Free revendique respectivement 460 000 et 24 000 clients de mieux.

L'actualité autour de SFR est relativement chargée ces derniers temps. Il faut dire qu'entre sa vente à Altice/Numericable et les pannes à répétition sur son réseau ou son service de domotique/vidéosurveillance, il y a de quoi faire. Quoi qu'il en soit, Vivendi a mis en ligne ses résultats pour le premier semestre de l'année, l'occasion de voir ce qu'il en est exactement pour SFR.

Mobile : 86 000 nouveaux clients pour SFR,  460 000 pour Free Mobile

Dans le mobile tout d'abord. Le nombre total de clients passe de 21,293 à 21,379 millions, ce qui est une progression non négligeable. Bien évidemment, ce sont les forfaits qui en ont le plus profité avec 182 000 nouveaux abonnés, le prépayé en faisant les frais. Cette fois-ci, l'opérateur ne donne pas d'indication concernant ceux qui sont en 4G. Dans le fixe, la situation n'est pas la même avec 3 000 clients de perdus au cours du second trimestre de l'année, ce qui donne 5,299 millions de clients. 

 

Dans le même temps, Free dévoile également ses résultats avec une hausse de 460 000 du nombre de clients sur ses forfaits, contre « seulement » 24 000 sur le fixe. Il est évidemment en première position sur le mobile, loin devant ses petits camarades, même s'il s'agit d'un « mauvais » trimestre comparé aux précédents : 595 000, 605 000 et 640 000 sur les trois derniers.

C'est fait : Free dispose de plus de clients que Bouygues Telecom

Bouygues est désormais à un peu moins de 2 millions devant, mais la passation à bien eu lieu en ce qui concerne le nombre total de clients : 14,830 millions pour Free, contre 13,239 pour son concurrent direct. Avec respectivement plus de 37 et 26 millions de clients, Orange et SFR sont encore loin devant.

 

La répartition entre le nombre de clients d'un forfait à 0/2 euros et 15,99/19,99 n'est toujours pas précisée. Iliad indique seulement qu'en « décembre 2013, le Groupe a facilité l’accès aux terminaux en proposant notamment des offres de location et d’étalement des paiements. Cette initiative a permis au Groupe, sur le 1er semestre 2014, d’accélérer les ventes de terminaux mobiles et d’améliorer le mix d’abonnés dans ses recrutements, et ce, même si les recrutements sur l’offre à 2 euros/mois restent majoritaires ».

 

Bouygues :

  • Mobile : 11,024 millions de clients (- 40 000)
  • Fixe : 2,215 millions de clients (+ 102 000)

Orange

  • Mobile : 26,956 millions de clients (+6 000)
  • Fixe : 10,174  millions (+ 35 000) 

Free :

  • Mobile : 9,095 millions (+ 460 000)
  • Fixe : 5,735 millions (+24 000)

SFR :

  • Mobile : 21,379 millions de clients (+ 86 000)
  • Fixe : 5,299 millions clients (- 3000)

Quid de l'évolution de l'ARPU de Free avec les ventes privées ? 

Récemment nous nous étions penchés sur la multiplication des ventes privées organisées par Free sur ses Freebox. Avec 24 000 nouveaux clients seulement, c'est un mauvais trimestre pour l'opérateur, malgré les promotions. Du côté de l'ARPU, il progresse de 0,3 euro, il suit la tendance inverse des autres trimestres où il y a eu une promotion. Voici un rapide rappel des faits : 

  • Mars 2013 : 5,45 millions (36 euros)
  • Juin 2013 : 5,51 millions (35,9 euros)
  • Septembre 2013 : 5,58 millions (36,1 euros)
  • Décembre 2013 : 5,64 millions (36 euros)
  • Mars 2014 : 5,71 millions (35,5 euros)
  • Juin 2014 : 5,735 millions (35,8 euros)

D'un point de vue financier, Vivendi annonce que « le chiffre d’affaires de SFR s’établit à 4 909 millions d’euros, en baisse de 4,7% en base comparable (-3,9 %1en base réelle) par rapport au premier semestre 2013. Le recul du chiffre d’affaires ralentit : en base comparable, il s’établit à -3,5 % au deuxième trimestre 2014, contre -5,8 % au premier trimestre ». Illiad indique pour sa part que, « pour la première fois, le chiffre d’affaires semestriel du Groupe s’établit à plus de 2 milliards d’euros ». Pour rappel, il avait dépassé le milliard au 1er trimestre de l'année. 

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !