Le framework Mono 3.0 propose désormais le développement asynchrone

Un alignement sur l'environnement .NET 4.5

Le framework Mono est une implémentation libre de l’environnement .NET de Microsoft. Miguel de Icaza, son principal développeur, vient d’annoncer la disponibilité de la version 3.0.

mono

Un alignement important avec .NET 4.5

Mono 3.0 est tout d’abord aligné avec la dernière révision de .NET, à savoir la mouture 4.5 fournie notamment avec Windows 8. Cela lui permet de récupérer la nouveauté la plus importante de .NET,  le développement asynchrone. Utilité ? Il permet par exemple à une application de différer une réponse attendue pour attendre avant la fin d'un calcul particulier. Ladite application peut donc continuer à effectuer d’autres actions pendant ce temps. Le compilateur de Mono utilise d’ailleurs par défaut le profil .NET 4.5 Async API, bien que les autres restent disponibles.

 

À propos, le compilateur C# est maintenant unifié pour l’ensemble des profils. En outre, et bien qu’il soit lui-même 32 bits, il permet maintenant de compiler des applications 64 bits pour OS X. Sur le système d’Apple, les développeurs pourront se servir également du langage fonctionnel F# en version 3.0, tandis que les applications iOS pourront enfin utiliser les API de chiffrement du système pour le stockage sécurisé des données.

 

Mono 3.0 intègre également la pile open source de Microsoft pour le développement web. Cela inclut :

  • ASP.NET MVC 4
  • ASP.NET WebPages
  • Entity Framework
  • Razor
  • System.Json

Ce dernier remplace officiellement la propre implémentation de Mono présente dans les versions précédentes de l’environnement.

Un garbage collector largement amélioré

De nombreuses améliorations ont en outre été portées au ramasse-miettes (garbage collector) SGen. Rappelons tout d’abord qu’un ramasse-miettes sert à collecter les zones de mémoire qui ne sont plus utilisées par les applications afin de les libérer. Il s’agit donc d’un composant essentiel dans l’environnement .NET et d’autres.

 

Avec Mono 3.0, plusieurs ajouts importants font leur apparition :

  • SGen peut distribuer ses tâches sur les cœurs supplémentaires du processeur quand il y a en a, ce qui peut mener à une hausse importante des performances
  • Une amélioration du support des plateformes déjà prises en charge, avec par exemple sous OS X l’utilisation des API kernel Mach pour accélérer certaines opérations
  • Un portage vers les plateformes Windows 32 bits et MIPS

Miguel de Icaza évoque aussi d'autres améliorations générales. Parmi les grands chantiers initiés dans Mono 3.0, on notera cependant que les développements futurs devraient être accélérés. Puisque l’environnement est basé sur .NET, il existe toujours en effet un décalage avec la « source ». Les nouveautés devraient en théorie prendre moins de temps à implémenter.

 

Mono 3.0 est toujours proposé pour Windows, OS X, les distributions Linux ainsi que Solaris. Attention cependant : la nouvelle mouture n’est pour l’instant disponible que sous la forme d’une archive de 40 Mo contenant les sources. Les environnements précompilés en sont toujours à la mouture 2.10 et seule une version OS X bêta de Mono 3.0 est accessible. Ceux qui ne sont pas intéressés par les sources devront donc attendre encore un peu.

 

Pour découvrir d'avantage les nouveautés de Mono 3.0, on consultera les notes complètes de version depuis le site officiel.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !