Crytek cède Homefront et son studio de Birmingham à Koch Media

Mais sinon tout allait très bien
Economie 2 min
Crytek cède Homefront et son studio de Birmingham à Koch Media

La semaine dernière fut plutôt mouvementée pour Crytek et ses employés. La société fait visiblement face a d'importantes difficultés financières et cherche à se restructurer. Dans ce contexte, le studio de Birmingham et la franchise Homefront sont partis dans les bras de Koch Media, et Crytek US ne développera plus de jeux.

Ces derniers temps, il ne faisait pas vraiment bon vivre du côté de chez Crytek. Les employés du studio de Birmingham (Crytek UK) n'ont pas reçu leurs salaires complets pendant plusieurs mois, une situation qui a mené à un exode massif des forces vives. Ainsi, nous avons pu apprendre le départ de Hasit Zala, le « game director » de Homefront : The Revolution et responsable de la franchise Warface, ou encore de Ben Harris, qui occupait le poste de responsable du développement. Même le directeur général, Karl Hilton, a quitté l'entreprise, et ce dès la fin du mois de mai. La situation était telle que certains employés confiaient qu'il n'y avait « plus de management dans l'entreprise ».

 

Dans ce contexte, Koch Media, qui avait confié à Crytek UK le développement de Homefront : The Revolution, a préféré assurer ses arrières et a conclu un accord avec l'entreprise lui permettant de récupérer l'ensemble des droits sur la franchise Homefront, ainsi que le personnel du studio. Les travaux sur le titre vont donc prendre un peu de retard mais il n'est pas question pour autant de son annulation.

Crytek US se concentre sur le support du CRYENGINE

Si Crytek a pu faire entrer un peu d'argent frais pour résoudre ces problèmes, cela ne signifie pas pour autant que l'entreprise en restera là sur sa restructuration. Ainsi, selon un communiqué reçu par nos confrères de GamesIndustry, le développement de Hunt : Horrors of The Glided Age n'est plus confié au studio Crytek USA, situé à Austin, mais à celui basé à Francfort. 

 

HUNT Horrors of the Gilded Age

 

La branche américaine de l'entreprise se focalisera uniquement sur le support des clients du CRYENGINE. Un certain nombre de personnes devrait perdre leur emploi, Crytek expliquant que « les employés ne faisant pas partie de l'équipe d'assistance sont invités à postuler pour de nouveaux postes chez Crytek en Allemagne ». Une manière déguisée d'indiquer que tout le monde ne sera pas du voyage.

 

L'entreprise réfléchit également à rapprocher ses studios de Séoul et de Shanghai, ce qui dans un futur proche pourrait également être une source de licenciements. Par contre, les studios de Budapest, Istanbul, Kiev et Sofia devraient quant à eux continuer de fonctionner normalement.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !