Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Hollande veut que la France soit « exemplaire » sur le numérique à l’école

Plan à trois
Droit 3 min
Hollande veut que la France soit « exemplaire » sur le numérique à l’école
Crédits : Elysée

Alors que le ministère de l’Éducation nationale vient de faire un pas en direction de l’apprentissage du code informatique à l’école, François Hollande a promis hier qu’un « grand plan pour le numérique à l’école » serait lancé en 2015. Le chef de l’État veut que la France soit « la meilleure » sur ce sujet, dans la mesure du possible. 

 

Hier, lors de sa traditionnelle interview télévisée du 14 juillet, François Hollande a évoqué les grands chantiers à venir pour l’année prochaine. Ainsi, parmi les réformes pour 2015, l’éducation sera à nouveau au programme : « Je veux que la jeunesse soit toujours la priorité » a en ce sens martelé le chef de l’État.

 

Le président a surtout fait l’annonce suivante : « Nous allons lancer un grand plan pour le numérique à l’école. Nous l’avons déjà accompli pour une part, mais il faut aller beaucoup plus loin ! » Le locataire de l’Élysée a ainsi rejoint le récent rapport parlementaire des députées Corinne Erhel et Laure de la Raudière, lequel plaidait de manière appuyée pour un renforcement très important de la formation au numérique (voir à ce sujet notre interview de Laure de la Raudière).

 

« Moi je veux que la France soit exemplaire sur le numérique à l’école. Qu’on soit les meilleurs si c’est possible ! » a ajouté le président de la République. En creux, ces propos de François Hollande laissent surtout entendre que la loi pour la Refondation de l’École de la République, qui était censée faire « entrer l’école dans l’ère du numérique », est aujourd’hui dépassée... Adopté durant l’été 2013 alors que Vincent Peillon était ministre de l’Éducation, ce texte pose pour mémoire les bases du « service public du numérique éducatif », de ses ressources pédagogiques et des équipements qui y sont liés. De plus, une « direction du numérique pour l’éducation » a été instaurée au début de l’année afin de chapeauter toutes ces questions Rue de Grenelle. 

Un nouveau plan reposant sur le double enjeu des équipements et des ressources

Lors d’une audition devant l’Assemblée nationale, le 2 juillet dernier, le ministre de l’Éducation nationale avait déjà expliqué que l'exécutif planchait sur un nouveau plan en faveur du numérique à l’école. « Le plan auquel travaille le gouvernement va reposer sur ce double enjeu, de l'équipement des écoles et des collèges (...) et d'autre part le soutien à la filière industrielle du numérique éducatif ». En matière d’équipements, Benoît Hamon faisait notamment référence aux aspects de connexion au très haut débit dans les établissements scolaires et au matériel à la disposition des enfants et des professeurs (ordinateurs, tableaux numériques, etc.). Le nouveau locataire de la Rue de Grenelle a d’ailleurs affirmé ce week-end au JDD que l’État équiperait « 70 % des élèves du primaire et de collège et 100 % des enseignants à l'horizon 2020 en PC-tablettes dotés de ressources pédagogiques numériques ».

 

S’agissant des ressources éducatives numériques (manuels, etc.), le ministre a assuré que la France soutiendrait ses industries, afin qu’elles s’imposent davantage au niveau international. Benoît Hamon a ainsi insisté sur le fait que « l'objectif est bien d'avoir des programmes interactifs, nouveaux, innovants » et non pas un simple manuel en format PDF. Le ministre a également souligné que ce marché mondial était estimé à 92 milliards d’euros. 

79 commentaires
Avatar de okeN INpactien
Avatar de okeNokeN- 15/07/14 à 12:52:39

Me semble l'avoir entendu plusieurs fois pas plusieurs présidents cette histoire de numérique à l'école. Ça semble être un gros sujet bateau pour éviter de parler des trucs importants.

Avatar de ndjpoye Abonné
Avatar de ndjpoyendjpoye- 15/07/14 à 13:01:01

:oops:

Édité par ndjpoye le 15/07/2014 à 13:04
Avatar de monpci INpactien
Avatar de monpcimonpci- 15/07/14 à 13:03:06

sous-titre (on continu dans la lancer de ce matin à ce que je vois .... )
http://danstonchat.com/5999.html

Avatar de Hoper INpactien
Avatar de HoperHoper- 15/07/14 à 13:07:43

"Le ministre a également souligné que ce marché mondial était estimé à 92 milliards d’euros. "

Faut il en conclure que Microsoft et Apple se frottent déjà les mains ? Je suppose que oui. Et moi je vais encore pleurer de voir mes impôts aller directement à tous ces conards. Je suis surement pessimiste mais je ne crois pas une seconde que le cout du "il faut encourager le libre" aura un impact quelconque sur les choix désastreux qui seront faits.

Avatar de metaphore54 INpactien
Avatar de metaphore54metaphore54- 15/07/14 à 13:16:54

Ouaip, il faudrait surtout qu'il commence à appliquer ce qu'il a dit, pas à faire des choses qui seront appliqué après les prochaines présidentielles.

Édité par metaphore54 le 15/07/2014 à 13:18
Avatar de Para-doxe INpactien
Avatar de Para-doxePara-doxe- 15/07/14 à 13:27:09

Hoper a écrit :

"Le ministre a également souligné que ce marché mondial était estimé à 92 milliards d’euros. "

Faut il en conclure que Microsoft et Apple se frottent déjà les mains ? Je suppose que oui. Et moi je vais encore pleurer de voir mes impôts aller directement à tous ces conards. Je suis surement pessimiste mais je ne crois pas une seconde que le cout du "il faut encourager le libre" aura un impact quelconque sur les choix désastreux qui seront faits.

Il y a des chances que cela débouche sur un accord avec un de ces gros groupes. Qui pourra faire son lavage de cerveau sans restriction.

Aaaah, j'en connais qui vont regretter l'époque de la bonne vielle tortue logo.

Avatar de Pop Pop INpactien
Avatar de Pop PopPop Pop- 15/07/14 à 13:32:19

Encore faut-il deja prouver que le numérique c'est bon pour l’éducation. Et vu les premières études menées sur les enfants de moins de 6 ans c'est pas gagné.
Si deja en France on avait le niveau sur lire/écrire/compter.
Avant de donner des joujoux ça serait deja bien de mettre les élèves au niveau sur ces 3 points essentiels.
Quand on voit que maintenant on préfère baisser la dureté des notations plutôt que de résoudre les problemes, ça fait peur pour l'avenir.
Bientôt les entreprises ne feront plus leurs sélections sur la nature des diplômes mais sur leurs millésimes (si ce n'est pas deja le cas)

Avatar de metaphore54 INpactien
Avatar de metaphore54metaphore54- 15/07/14 à 13:34:21

Pop Pop a écrit :

Encore faut-il deja prouver que le numérique c'est bon pour l’éducation. Et vu les premières études menées sur les enfants de moins de 6 ans c'est pas gagné.
Si deja en France on avait le niveau sur lire/écrire/compter.
Avant de donner des joujoux ça serait deja bien de mettre les élèves au niveau sur ces 3 points essentiels.
Quand on voit que maintenant on préfère baisser la dureté des notations plutôt que de résoudre les problemes, ça fait peur pour l'avenir.
Bientôt les entreprises ne feront plus leurs sélections sur la nature des diplômes mais sur leurs millésimes (si ce n'est pas deja le cas)

En Asie ça a fait ses preuves, après c'est sur ça dépend de quelle manière ce sera inséré dans notre modèle.

Avatar de Jed08 INpactien
Avatar de Jed08Jed08- 15/07/14 à 13:35:16

Donc on aura bientôt la génération la plus inutile en cas de coupure de courant !
C'est pas comme ça qu'on formera des Charlie Matheson ><

Avatar de tazvld Abonné
Avatar de tazvldtazvld- 15/07/14 à 13:39:37

Je ne sais pas pourquoi, mais ça sens encore le plan foireux... Je vois déjà la sponsorisation de grosse marque arrivé de loin. Une dépense énorme pour du matos qui va rester de toute façon au fond du cartable car ces messieurs auront oublié de fournir des outils pratiques aux enseignants ainsi que de les former dessus.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 8