Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Apprentissage du code : Interview de la députée Laure de la Raudière

« Il faut être plus radical dans le changement »
Droit 6 min
Apprentissage du code : Interview de la députée Laure de la Raudière
Crédits : Monkey Business Images/Thinkstock

Alors que le ministre de l’Éducation nationale a fait la semaine dernière un pas en faveur d’un apprentissage du code informatique à l’école, Next INpact a souhaité revenir avec la députée Laure de la Raudière (UMP) sur cette piste prônée par l’élue, notamment au travers d’une récente proposition de loi. 

Il y a un peu moins de deux mois, les députées Corinne Ehrel et Laure de la Raudière ont présenté devant l’Assemblée nationale un volumineux rapport consacré au développement de l’économie numérique en France, intitulé « Agir pour une France numérique : de l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace... ». Les parlementaires préconisaient entre autre de renforcer l’enseignement de l’informatique à l'école, en éveillant par exemple obligatoirement les enfants au code dès le primaire - à l’image de ce qui existe actuellement pour la musique ou les langues étrangères.

Laure de la Raudière a ensuite tenté de transformer l’essai sur ce sujet en déposant une proposition de loi visant à rendre obligatoire l’apprentissage du codage informatique dès l’école primaire (voir notre article). Mercredi dernier, lors d’une audition à l’Assemblée, le ministre de l’Éducation nationale s’est montré sensible à la question, laissant entendre que des initiations au code pourraient être proposées dans certaines écoles primaires sur le temps périscolaire.

 

raudière

D’une manière générale, est-ce que la réponse du gouvernement est à la hauteur de « l’audace » à laquelle vous appelez dans votre rapport ?

Je ne peux pas vous dire oui... Il faut aller beaucoup, beaucoup plus vite ! Beaucoup plus vite en matière de formation pour tous, beaucoup plus vite sur le plan très haut débit, et beaucoup plus vite sur la création d'un écosystème favorable à l'économie numérique.

Quel regard avez-vous porté sur la position de Benoît Hamon concernant l’éveil au code à l’école ?

La position du ministre, c'est de recentrer l'école primaire sur les acquis fondamentaux : apprendre à écrire, lire et compter. Sauf qu’il n'y met pas directement le code. Moi je pense qu'il faut qu'on ait absolument un éveil à la logique de programmation en primaire. Ça peut rentrer dans la partie « compter », parce que dans les acquis fondamentaux en maths, il pourrait y avoir un petit bout de la logique de programmation. 

Autrement dit, vous regrettez que le ministre de l’Éducation n'aille pas plus loin ?

Oui, mais je comprends aussi que ce soit difficile. Ce que je suggère, pour avancer dans un esprit de pragmatisme, c'est qu'on inscrive les cours d'éveil à la programmation en primaire dans les temps périscolaires. Avec la réforme des rythmes scolaires, on a trois heures par semaine qui peuvent être consacrées à des activités autres que les activités scolaires. Parmi ces activités, mettons-y l'éveil à la programmation !

C'est un peu ce qu'à laissé entendre Benoît Hamon...

Oui, je l'avais vu une semaine avant l'audition. Je lui ai dit qu’il fallait au moins qu’il porte cette idée !

Et il vous a paru disposé à avancer en ce sens ?

Oui, il est favorable à ça ! Il a prévu de rédiger des lignes directrices qui seront publiées par le ministère de l'Éducation nationale. Je pense que c’est une bonne opportunité, une façon souple de mettre en œuvre cette proposition.

Ces initiations pourraient donc commencer dès la rentrée prochaine ?

Il y a des écoles qui commencent dès la rentrée 2014, en septembre. Dans le regroupement scolaire de mon village [Saint Denis des Puits, dans l’Eure et Loir, ndlr], on ne sera pas prêt à la rentrée prochaine, mais j'espère pouvoir mettre ça en place à partir de janvier 2015. Et puis vous savez, si ça marche à un endroit, ça va faire tache d'huile. On va en parler dans les écoles autour, ça peut se diffuser très rapidement.

 

raudière lemaire

Du coup, votre proposition de loi tombe un peu en désuétude ?

Je ne suis pas sûre qu'elle soit en désuétude parce qu'au prochain texte sur l'école, je pourrais la réutiliser. Et puis quand on est député de l'opposition et qu'on dépose une proposition de loi sur le bureau de l'Assemblée nationale, c'est avant tout pour défendre une position. Maintenant, si elle n'est pas adoptée, ce n'est pas grave tant qu’on arrive à mettre en oeuvre l'objectif de la loi. L'important, c'est d'arriver au résultat escompté.

Avez-vous réussi à obtenir un créneau parlementaire pour que ce texte soit débattu ?

Non.

Pensez-vous pouvoir en trouver un prochainement ?

Vous savez, les propositions de loi des députés s'examinent dans les niches parlementaires, et après, c'est le groupe UMP qui décide s'il s'agit d'une proposition de loi prioritaire qu'il a envie d'inscrire à l'ordre du jour. Très honnêtement, je n'en ai pas encore discuté avec le groupe UMP.

 

En revanche, si la mise en oeuvre avance dans le cadre des activités périscolaires, je pourrais le demander l'année prochaine, parce que j'aurai des éléments concrets à présenter, en disant que c'est intéressant, que ça correspond à un besoin de savoir des enfants, etc.

Le Conseil supérieur des programmes a récemment proposé d’intégrer davantage les notions de code et de langage informatique au sein du socle commun de connaissances qui devrait entrer en vigueur à la rentrée 2016. N’est-ce pas bon signe ?

Si, ça va dans le bon sens. Mais je pense qu'il faut aller plus loin. Il faut être plus radical dans le changement, parce que la révolution numérique est un changement extrêmement profond de notre société. De plus, on ne sait pas ce qu'il va y avoir concrètement comme formation derrière la proposition du CSP. Et objectivement, tel que c'est rédigé, ça peut être une formation a minima au fonctionnement du code informatique.

 

Pour moi, il faut transformer tout le cours de techno en cours de développement Web, d'usages du numérique et d'éveil à la programmation. En général, les jeunes ne sont pas passionnés par le contenu des cours de techno. Les choses qui sont vues aujourd’hui sont moins importantes à mon avis que la programmation, le développement du numérique, etc. Il me paraît donc essentiel qu’en fin de troisième, chaque collégien sache construire son propre site Internet et gérer son identité numérique. Après la troisième, les élèves s'orientent vers différentes filières... Et quel que soit le domaine d'activité vers lequel ils vont s'orienter, ils auront besoin de ces compétences-là.

Que répondez-vous à ceux qui disent que votre proposition d’éveil au code dès le primaire ne fait que reprendre des demandes d’intérêts privés, sous-entendu des industriels de l’informatique ?

Je ne comprends pas ça... Je n'arrive pas à comprendre ! Quand on éveille des enfants au code, ça ne veut pas dire qu’ils seront tous développeurs plus tard. En revanche, c'est clair qu'il faudra plus de développeurs qu'aujourd'hui. Je trouve que c'est un raccourci intellectuel bizarre...

 

Merci Laure de la Raudière. 

29 commentaires
Avatar de momal INpactien
Avatar de momalmomal- 09/07/14 à 12:53:01

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Tous les 30 ans, ils vont nous ressortir le Logo et les TO7 ?

Avatar de raoudoudou INpactien
Avatar de raoudoudouraoudoudou- 09/07/14 à 12:56:32

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

momal a écrit :

Tous les 30 ans, ils vont nous ressortir le Logo et les TO7 ?

C'est une idée de Montebourg en sous-main pour relancer l'industrie

Avatar de brazomyna INpactien
Avatar de brazomynabrazomyna- 09/07/14 à 13:01:35

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

momal a écrit :

Tous les 30 ans, ils vont nous ressortir le Logo et les TO7 ?

Le concept d'apporter l'informatique à l'école n'était pas mauvais en soi ; c'est la réalisation qui fut catastrophique.

Avatar de tAran INpactien
Avatar de tArantAran- 09/07/14 à 13:26:01

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Laure

Avatar de Mist0 INpactien
Avatar de Mist0Mist0- 09/07/14 à 13:32:44

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

En primaire j'ai du mal à y croire...
Ou alors quelque chose de vraiment pas intéressant comme l'HTML sans CSS ou JS.
Ou de l'algo... mais parcourir un tableau sur papier, au primaire, c'est pas passionnant.

Au collège j'avais eu quelques cours, en technologie, sur un logiciel où on devait faire exécuter les actions d'une écluse dans le bon ordre, c'était sympa, les processus devenaient de plus en plus complexes, mais c'était plus de la logique que de l'info.

Tout ça pour dire que du code au primaire j'attends de voir le programme pour vraiment me faire un avis mais j'ai des gros doutes.

Avatar de Jed08 INpactien
Avatar de Jed08Jed08- 09/07/14 à 13:42:26

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Est ce qu'on pourrait avoir l'avis de NXI sur la question ?
Ça m'intéresserait beaucoup :)

Je ne comprends pas ça... Je n'arrive pas à comprendre ! Quand on éveille des enfants au code, ça ne veut pas dire qu’ils seront tous développeurs plus tard.

La question est plutôt : quelle serait la raison pour laquelle il faut éveiller les enfants au code ?
La musique/l'art plastique, j'arrive à concevoir cela. On écoute tous de la musique et l'art est quelque chose d'assez présent également (ne serait-ce que pour décorer/meubler son appart). Quelle serait l'apport de la logique de programmation dans le développement intellectuel d'un enfant ?

Est ce qu'on a besoin du code pour faire comprendre à un enfant que si tu as un collier de 20 bonbons, tu peux les manger un par un mais que tu ne peux pas en manger plus de 20 ?
Est ce qu'on a besoin du code pour leur faire comprendre que si il y une caisse remplie de jouets et ben il aura besoin de regarder chaque jouet un part un jusqu'à tomber sur celui qu'il veut ?

La logique de programmation c'est surtout de la logique tout court. Si tu dois organiser un match de foot avec un ballon, il faut t'assurer d'avoir déjà un ballon et qu'il soit rond et pas ovale.

Le code est quelque chose de beaucoup trop spécifique pour être utile un jour s'il est enseigné trop tôt, très sommairement et sans pratique par la suite.
Si on veut sensibiliser les enfants aux produits informatiques qu'ils utilisent tous les jours, à leur danger et à leur fonctionnement, le code n'est absolument pas indispensable.

Avatar de eb303 Abonné
Avatar de eb303eb303- 09/07/14 à 13:47:31

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Mist0 a écrit :

En primaire j'ai du mal à y croire...
Ou alors quelque chose de vraiment pas intéressant comme l'HTML sans CSS ou JS.
Ou de l'algo... mais parcourir un tableau sur papier, au primaire, c'est pas passionnant.

Au collège j'avais eu quelques cours, en technologie, sur un logiciel où on devait faire exécuter les actions d'une écluse dans le bon ordre, c'était sympa, les processus devenaient de plus en plus complexes, mais c'était plus de la logique que de l'info.

Tout ça pour dire que du code au primaire j'attends de voir le programme pour vraiment me faire un avis mais j'ai des gros doutes.

Et ben n'en déplaise au commentaire #1 (), le Logo est très bien pour ça: le raisonnement est exactement celui du programmeur, et c'est complètement visuel et ludique.
Maintenant, est-ce que ça sert à quelque chose? Peut-être… Ca permet au moins de comprendre qu'un ordinateur est très con et qu'il ne sait faire que ce qu'on lui demande. Pour beaucoup, comprendre ça sera sans doute déjà un grand pas…

Avatar de kade Abonné
Avatar de kadekade- 09/07/14 à 13:51:24

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

A 11 ans je trouvais que le Basic ramait sur mon ZX81 importé d'UK (j'ai dû modifier la sortie vidéo à l'aide d'un kit et au fer à souder) alors je faisais de l'assembleur.
Peu après, j'ai tapé dans le Prologue sur un Bull Micral.
C'est pas sorcier de coder, même en autodidacte on y arrive

Avatar de anonyme_751eb151a3e6ce065481d43bf0d18298 INpactien

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Jed08 a écrit :

La question est plutôt : quelle serait la raison pour laquelle il faut éveiller les enfants au code ?
La musique/l'art plastique, j'arrive à concevoir cela. On écoute tous de la musique et l'art est quelque chose d'assez présent également (ne serait-ce que pour décorer/meubler son appart). Quelle serait l'apport de la logique de programmation dans le développement intellectuel d'un enfant ?

Est ce qu'on a besoin du code pour faire comprendre à un enfant que si tu as un collier de 20 bonbons, tu peux les manger un par un mais que tu ne peux pas en manger plus de 20 ?
Est ce qu'on a besoin du code pour leur faire comprendre que si il y une caisse remplie de jouets et ben il aura besoin de regarder chaque jouet un part un jusqu'à tomber sur celui qu'il veut ?

La logique de programmation c'est surtout de la logique tout court. Si tu dois organiser un match de foot avec un ballon, il faut t'assurer d'avoir déjà un ballon et qu'il soit rond et pas ovale.

Le code est quelque chose de beaucoup trop spécifique pour être utile un jour s'il est enseigné trop tôt, très sommairement et sans pratique par la suite.
Si on veut sensibiliser les enfants aux produits informatiques qu'ils utilisent tous les jours, à leur danger et à leur fonctionnement, le code n'est absolument pas indispensable.

+1

Avatar de eliumnick INpactien
Avatar de eliumnickeliumnick- 09/07/14 à 14:43:31

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Jed08 a écrit :

Est ce qu'on pourrait avoir l'avis de NXI sur la question ?
Ça m'intéresserait beaucoup :)

La question est plutôt : quelle serait la raison pour laquelle il faut éveiller les enfants au code ?
La musique/l'art plastique, j'arrive à concevoir cela. On écoute tous de la musique et l'art est quelque chose d'assez présent également (ne serait-ce que pour décorer/meubler son appart). Quelle serait l'apport de la logique de programmation dans le développement intellectuel d'un enfant ?

Est ce qu'on a besoin du code pour faire comprendre à un enfant que si tu as un collier de 20 bonbons, tu peux les manger un par un mais que tu ne peux pas en manger plus de 20 ?
Est ce qu'on a besoin du code pour leur faire comprendre que si il y une caisse remplie de jouets et ben il aura besoin de regarder chaque jouet un part un jusqu'à tomber sur celui qu'il veut ?

La logique de programmation c'est surtout de la logique tout court. Si tu dois organiser un match de foot avec un ballon, il faut t'assurer d'avoir déjà un ballon et qu'il soit rond et pas ovale.

Le code est quelque chose de beaucoup trop spécifique pour être utile un jour s'il est enseigné trop tôt, très sommairement et sans pratique par la suite.
Si on veut sensibiliser les enfants aux produits informatiques qu'ils utilisent tous les jours, à leur danger et à leur fonctionnement, le code n'est absolument pas indispensable.

Tes arguments me semble bon, sauf que pour moi musique, dessin et philo sont à classer dans la même catégorie que ce que tu cites.
Pas besoin de cours pour qu'un enfant sache dessiner, pas besoin de cours pour qu'un enfant sache siffler, pas besoin de cours de philo pour qu'un enfant pense par lui même.... (oui je considère que la philo au lycée est inutile car tout le monde n'a pas la maturité pour profiter vraiment de cet enseignement).

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 3