Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Le coup de gueule d'un développeur sur les applications oubliées

L'homme qui murmurait aux oreilles des éditeurs
Mobilité 5 min
Le coup de gueule d'un développeur sur les applications oubliées

Un développeur a décidé d'alpaguer les entreprises qui ne s'occupent pas de leurs applications Windows Phone, en ne les mettant même pas en avant sur leurs sites officiels. Un hashtag spécifique a été créé sur Twitter et la campagne prend de l’ampleur, les utilisateurs se prêtant facilement à l’exercice. 

rudy huyn

Les entreprises ne font pas la promotion de leurs applications Windows Phone 

Rudy Huyn est un développeur français relativement connu. Résidant à Rennes, il est l’auteur de nombreuses créations sur Windows Phone 7 et 8. Il s’est fait un nom chez les aficionados de cette plateforme mobile en créant notamment la série des « 6 », des applications alternatives pour certains services tels qu’Instagram, Vine ou encore SnapChat. Les commentaires sont le plus souvent élogieux et les mises à jour sont régulières.

 

Et c’est cette régularité des mises à jour qui provoque la colère de Rudy Huyn aujourd’hui. Il a noté que de nombreuses entreprises faisaient nettement moins d’efforts pour promouvoir leurs applications Windows Phone. Une situation que l’on peut constater aisément, tant les moutures pour la plateforme de Microsoft ne sont que rarement mises en avant sur les sites officiels.

 

Il a donc créé le 2 juillet un hashtag spécifique : « #dontForgetYourOwnApp ». En clair, il invite les entreprises à ne pas oublier leurs applications pour Windows Phone. Le développeur étant relativement suivi (environ 19 300 abonnés), le hashtag a été repris rapidement. Ses deux premières « victimes » ont été d’ailleurs Spotify et Facebook. Les deux entreprises ont été interpelées pour leur rappeler que leurs applications Windows Phone existent bel et bien et qu’elles devraient être mentionnées sur leurs sites officiels, au même titre que les versions iOS et Android.

 

rudy huyn

Elles ne les entretiennent pas toujours non plus 

Mais la campagne de sensibilisation a évolué avec la reprise de plus en plus massive du hashtag pour prendre en compte l’ensemble des applications dont la qualité n’était pas jugée suffisante. Il est très courant en effet de constater le peu d’investissement des entreprises sur Windows Phone, créant souvent des situations où les applications sont à peine utilisables. C’était d’ailleurs le cas pour Spotify avant qu’une mise à jour majeure ne corrige vraiment le tir.

 

Comme on peut le voir sur la page de recherche du hashtag, le phénomène a pris de l’ampleur et de nombreux éditeurs sont concernés. Certains noms reviennent toutefois plus souvent que d’autres, à commencer par Google. L’opposition avec Microsoft est particulièrement connue, notamment autour de YouTube, et il n’est pas étonnant de voir une quasi-absence de Mountain View sur Windows Phone. Instagram, Vine, Scribd, Facebook, Shazam, SoundCloud, Snapchat, King, Netflix, Pinterest ou encore Twitter sont alpaguées pour diverses raisons.

 

rudy huyn

Rudy Huyn a lancé le mouvement par « agacement »

Contacté, Rudy Huyn nous a expliqué avoir été agacé « de voir toutes les applications disponibles sur les sites officiels des marques, sauf Windows Phone ».  Les exemples ne manquent pas : « Par exemple, je suis allé sur le site de Badoo. J’y ai vu les applications pour iOS, Android et même BlackBerry. Badoo possède une application pour Windows Phone mais n’en parle même pas alors que le système a maintenant 10 % de parts de marché en France ».

 

Le développeur est conscient cependant que le phénomène va plus loin que sa volonté première : « Mon but à la base était simplement de dire aux entreprises de ne pas oublier leurs applications sur leurs sites web. Vous savez des fois l’erreur ne tient pas à grand-chose, et le département ingénierie peut ne pas passer le mot au département commercial ». Il explique également comment une entreprise peut être amenée à créer une application Windows Phone : « Certaines marques peuvent faire des applications parce qu’elles ont été financées par Microsoft, c’est une pratique très courante. Mais une fois l’application sortie, elles ne s’en occupent plus ».

Le phénomène illustre trop bien le contexte de Windows Phone 

Le phénomène autour du hashtag illustre en fait à la perfection la situation de Windows Phone : peu importe les qualités de la plateforme mobile, c’est bien le manque d’applications qui reste un frein majeur pour une partie des clients qui pourraient être intéressés. Rudy Huyn renchérit d’ailleurs sur ce point : « Si un acheteur potentiel se renseigne sur les applications disponibles sur Windows Phone et s’en tient aux sites officiels des marques, il risque de ne pas les voir et partir du principe que les applications n’existent pas, alors qu’elles sont bien dans le Store ».

 

rudy huyn

 

Windows Phone n’a pas pu jusqu’à présent amorcer le cercle vertueux des applications nombreuses qui attirent une grande clientèle, créant de fait une véritable attraction pour les développeurs tiers, et ainsi de suite. Cependant, il est dommage de constater que même si les applications existent, certaines entreprises n’en parlent même pas : manque de communication ? Qualité insuffisante pour réellement attirer l’attention dessus ? Il est clair que dans certains cas, des éditeurs se sont contentés du minimum vital. Par exemple, jusqu’à sa mise à jour majeure en mai, l’application Spotify était particulièrement mal fignolée, les bugs étant légion et les fonctionnalités nettement en retrait par rapport à iOS et Android. Et que dire d’Instagram, lancée en bêta en novembre dernier, et toujours pas finalisée ?

 

Cela étant, le problème des applications « abandonnées » n’est pas nécessairement spécifique à Windows Phone. Rudy Huyn nous explique d’ailleurs qu’il a créé son hashtag « sans faire de référence à Microsoft ou Windows Phone pour qu’il puisse être repris sur d’autres plateformes ».

 

Reste à voir maintenant si le mouvement sera suffisamment fort pour que les entreprises réagissent.

136 commentaires
Avatar de Lyzz Abonné
Avatar de LyzzLyzz- 04/07/14 à 15:51:29
Édité par Vincent_H le 04/07/2014 à 15:53
Avatar de Kalzem Abonné
Avatar de KalzemKalzem- 04/07/14 à 15:56:28

Ce développeur a peut-etre oublié que maintenir une app c'est du temps et de l'argent. Sur WP, cet acte de maintenance est difficilement rentable comparé à iOS/Android alors que ça va faire 4 ans que l'OS existe et 2 ans que sa version 8 existe... Toujours pas de foule sur cette plateforme.
D'ailleurs même AppCelerator Titanium ne prend pas la peine pour WP.

Édité par BabyAzerty le 04/07/2014 à 15:57
Avatar de Lyzz Abonné
Avatar de LyzzLyzz- 04/07/14 à 15:59:02

Roh, même pas le droit de tester la loi de Poe un vendredi :transpi:

Avatar de DacK1 INpactien
Avatar de DacK1DacK1- 04/07/14 à 16:01:10

BabyAzerty a écrit :

Ce développeur a peut-etre oublié que maintenir une app c'est du temps et de l'argent. Sur WP, cet acte de maintenance est difficilement rentable comparé à iOS/Android alors que ça va faire 4 ans que l'OS existe et 2 ans que sa version 8 existe... Toujours pas de foule sur cette plateforme.
D'ailleurs même AppCelerator Titanium ne prend pas la peine pour WP.

Alors comment fait-il, lui, tout seul, pour maintenant plusieurs applis et les mettre a jour quand des boîtes qui gagnent des millions de dollars ne le peuvent pas ? :dors:

Suffit de voir Instagram, son appli est 10 fois meilleur que l'application officiel... (toujours en beta et mise a jour 1 fois en 6 mois de mémoire...)

Toujours pas foule ? 10% c'est pas rien...

Avatar de Vincent_H Équipe
Avatar de Vincent_HVincent_H- 04/07/14 à 16:09:14

Lyzz a écrit :

Roh, même pas le droit de tester la loi de Poe un vendredi :transpi:

Un jour vous prendrez conscience que quand on passe du temps à créer une actualité, voir ce genre de commentaire n'a vraiment rien de plaisant :chinois:

Avatar de niemand INpactien
Avatar de niemandniemand- 04/07/14 à 16:10:57

DacK1 a écrit :

Alors comment fait-il, lui, tout seul, pour maintenant plusieurs applis et les mettre a jour quand des boîtes qui gagnent des millions de dollars ne le peuvent pas ? :dors:

Suffit de voir Instagram, son appli est 10 fois meilleur que l'application officiel... (toujours en beta et mise a jour 1 fois en 6 mois de mémoire...)

Toujours pas foule ? 10% c'est pas rien...

10% en france, ça donne quoi au niveau mondial ? (pas un troll, une question)

je suis plus étonné par l'abandon (pas de maj) que par l'absence de mise en avant sur les sites officiels. Ce n'est pas le meme publique entre les plateformes ?

Avatar de Lyzz Abonné
Avatar de LyzzLyzz- 04/07/14 à 16:11:02

Vincent_H a écrit :

Un jour vous prendrez conscience que quand on passe du temps à créer une actualité, voir ce genre de commentaire n'a vraiment rien de plaisant :chinois:

Je m'en excuse :oops: je tâcherais que ça ne se reproduise pas.

Avatar de DDReaper INpactien
Avatar de DDReaperDDReaper- 04/07/14 à 16:11:37

BabyAzerty a écrit :

Ce développeur a peut-etre oublié que maintenir une app c'est du temps et de l'argent. Sur WP, cet acte de maintenance est difficilement rentable comparé à iOS/Android alors que ça va faire 4 ans que l'OS existe et 2 ans que sa version 8 existe... Toujours pas de foule sur cette plateforme.
D'ailleurs même AppCelerator Titanium ne prend pas la peine pour WP.

Facebook, cette petite startup du centre de la france. J'ai hâte que ca passe au 13h de TF1.

Avatar de 127.0.0.1 INpactien
Avatar de 127.0.0.1127.0.0.1- 04/07/14 à 16:14:37

Les deux entreprises ont été interpelées pour leur rappeler que leurs applications Windows Phone existent bel et bien et qu’elles devraient être mentionnées sur leurs sites officiels, au même titre que les versions iOS et Android.

il a tout à fait raison !!

:D

Avatar de Kalzem Abonné
Avatar de KalzemKalzem- 04/07/14 à 16:15:12

DacK1 a écrit :

Alors comment fait-il, lui, tout seul, pour maintenant plusieurs applis et les mettre a jour quand des boîtes qui gagnent des millions de dollars ne le peuvent pas ? :dors:

Tiré de son site perso : *true* Windows Phone addict

Ce qui signifie qu'il n'en a rien à faire que iOS pourrait lui faire gagner plus d'argent.
Quand tu es une entreprise qui cherche la rentabilité, tu vas te concentrer sur ta mine d'or, pas ta mine d'argile.

DacK1 a écrit :

Toujours pas foule ? 10% c'est pas rien...

Ca reste quand même rien RELATIVEMENT aux autres plateformes.
Aux US et Océanie, WP ce n'est même pas 5% du marché. En Asie, WP n'existe pas. En Europe, ils n'ont que 8%...

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 14
  • Introduction
  • Les entreprises ne font pas la promotion de leurs applications Windows Phone 
  • Elles ne les entretiennent pas toujours non plus 
  • Rudy Huyn a lancé le mouvement par « agacement »
  • Le phénomène illustre trop bien le contexte de Windows Phone 
S'abonner à partir de 3,75 €