Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

« Non à l'exploitation du travail gratuit » : la lettre ouverte à Axelle Lemaire

Le lettre cachée à Cread
Internet 4 min
« Non à l'exploitation du travail gratuit » : la lettre ouverte à Axelle Lemaire
Crédits : shironosov/iStock/Thinkstock

Suite à sa visite chez la start-up française Creads, Axelle Lemaire, la secrétaire d'État chargée du numérique, s'est attirée les foudres des graphistes. Après la publication de divers billets de blogs plutôt amers, voilà qu'une lettre ouverte vient de lui être adressée via le site travailgratuit.com. Les auteurs dénoncent notamment la revente de travail non rémunéré et la mise en avant par le gouvernement de telles sociétés.

« La France qui gagne (...) ce n’est certainement pas Creads »  

En mai dernier, la start-up parisienne Creads a reçu non sans joie Axelle Lemaire, qui a tenu des propos élogieux à l'égard de la jeune pousse. Une visite qui a fait grincer des dents du côté des graphistes. Le site Les graphisteries a ainsi estimé que la secrétaire d'État encourageait ni plus ni moins le travail gratuit. Il faut dire que Creads est une « agence de communication participative », selon ses propres termes, qui consiste à proposer aux graphistes de répondre à une demande d'un client (un logo, etc.). Sauf qu'ici, seul le créateur choisi est payé, tout du moins pour les projets ouverts à toute la communauté (il existe aussi des projets fermés plus rémunérateurs). Les autres graphistes, eux, ont donc travaillé pour rien, hormis ceux présents dans le top 5. Une mise en concurrence qui déplait fortement aux professionnels du secteur, qui assimile cette façon de faire à du travail gratuit. 

 

L'objectif officiel est quant à lui de baisser les prix pour les clients et de leur proposer de nombreux choix. Du côté des créateurs, cela leur permet de vendre leurs services très facilement à un grand nombre d'entreprises, petites ou grandes.

 

« Mme Lemaire doit prendre conscience d’une chose importante. La France qui gagne, comme elle le dit si bien, ce n’est certainement pas Creads qui exploite des dizaines de graphistes sur chaque projet pour n’en rémunérer qu’un au final expliquait ainsi la blogueuse Ludivine sur Les Graphisteries. Et encore, parler de rémunération est une insulte au vu des dotations en question. »

« Ce jeu implique des règles »

La lettre ouverte adressée à Axelle Lemaire ainsi qu'aux ministres Aurélie Filippetti (Culture) et François Rebsamen (Travail) va dans le même sens. Pour ses auteurs, à savoir le collectif Les graphisteries, l'association Metiers-graphiques et la plateforme collaborative KobOne, qui ne citent à aucun moment Creads mais dont la référence est évidente, ce type de sociétés « fonctionnant sur le principe du perverted crowdsourcing construisent leur offre commerciale sur les épaules d'une main d’œuvre qu'ils ne payent pas ».

 

Les mettre en avant comme a pu le faire la secrétaire d'État est donc une grave erreur à leurs yeux. Ils estiment même que ces entreprises sont dans l'illégalité : « professionnels mais aussi particuliers par milliers y travaillent sans contrats ni statuts au mépris des plus élémentaires obligations légales. Dévoyant à leur seul avantage les fondations de l'économie collaborative, elles mettent en péril une part importante du tissu économique représenté par les indépendants et les petites structures, détruisant bien plus d'emplois qu'elles n'en créent. »

 

Rejetant l'idée que ce type de compagnie soit un exemple, les auteurs de la lettre ouverte indiquent même que dans ce cas, le principe de l'appel d'offre n'est pas respecté, que le modèle collaboratif (crowdfunding) est dévoyé et que la prestation créative n'est pas de qualité. « Ce jeu implique des règles » précise-t-on, avant de rajouter qu'attirer « des milliers de personnes dans le salariat dissimulé pour s'épargner de les rémunérer décemment ou de payer son dû à l'État n'en fait pas partie. Faire travailler gratuitement les créatifs pour construire une offre commerciale à bon compte ne doit pas être toléré. »

Eclaircir la situation et réguler l'exploitation

Les objectifs de cette lettre sont principalement de pousser le gouvernement à donner une position claire sur ces activités. Les auteurs souhaitent de plus « qu'un contrôle renforcé soit mis en place autour de ces sociétés sur la base du droit actuel, notamment en terme de travail clandestin ». Enfin, ils demandent l'ouverture d'un groupe de travail afin de réfléchir à l'élaboration de mesures visant à encadrer et limiter l'exploitation du travail non rémunéré.

 

Au moment où nous rédigeons ces lignes, plus de 1150 personnes ont déjà signé la lettre. On retrouve principalement des graphistes, des designers graphiques, des webdesigners, des développeurs et des directeurs artistiques. Le nombre de signataires augmente toutefois minute après minute.

118 commentaires
Avatar de philoxera INpactien
Avatar de philoxeraphiloxera- 01/07/14 à 16:47:47

Je propose qu'on fasse pareil pour les ministres. Le ministre du travail qui fait baisser le chomage est payé, le ministre de l'écologie qui ferme des centrales nucléaires: pareil, etc etc

Avatar de bestaflex INpactien
Avatar de bestaflexbestaflex- 01/07/14 à 16:48:14

Version 2.0 de "donc on veut un logo qui pète, le dossier explicatif de 70 pages qui va avec et pour le paiement je pense que le fait d'avoir travaillé avec nous sur ton book sera largement suffisant".

Bref les technologies changent, les mentalités toujours pas.

Avatar de anonyme_0e996a16b793dfba4024c2c1aa68d4bb INpactien

Je suivais régulièrement le forum de graphistes à l'origine de cette protestation, j'ai halluciné quand j'ai vu la phrase sur "la France qui gagne".

Y'a des coups de pieds aux fesses qui se perdent, du côté du ministère comme des fabuleux entrepreneurs de cette boîte.

Avatar de Shinys Abonné
Avatar de ShinysShinys- 01/07/14 à 16:57:58

philoxera a écrit :

Je propose qu'on fasse pareil pour les ministres. Le ministre du travail qui fait baisser le chomage est payé, le ministre de l'écologie qui ferme des centrales nucléaires: pareil, etc etc

Mes propos seront probablement HS, mais fermer les centrales sans rien proposer en remplacement comme solution energetique viable relève de l'utopie/ hérésie...
Comment je fais tourner mon SLI de GTX790 après ??? hein? tu m'explique :mdr::cartonrouge:

Avatar de Shinys Abonné
Avatar de ShinysShinys- 01/07/14 à 17:00:28

sinon rémunérer les ministres à leur efficacité, bah je pense que la fonction disparaitrais rapidement... (5 ans sans salaires, ça peut etre dur)
Et rémunérer les députer à leur présence / participation active à l'assemblée, c'est toujours pas en projet? Non parce que la France aurait beaucoup à y gagner :francais: :fr:

Avatar de Drepanocytose Abonné
Avatar de DrepanocytoseDrepanocytose- 01/07/14 à 17:02:56

On pleure contre la revente du travail gratuit ?
Interdisons les stages !!!!

Avatar de jinge INpactien
Avatar de jingejinge- 01/07/14 à 17:07:54

Shinys a écrit :

sinon rémunérer les ministres à leur efficacité, bah je pense que la fonction disparaitrais rapidement... (5 ans sans salaires, ça peut etre dur)
Et rémunérer les députer à leur présence / participation active à l'assemblée, c'est toujours pas en projet? Non parce que la France aurait beaucoup à y gagner :francais: :fr:

Pas forcément, il y a beaucoup de gens prêts à proposer de très bonnes idées. Cependant ces idées ne plaisent pas forcément aux forces en places :)
Je pense que beaucoup de gens seraient prêt à passer une journée par an pour améliorer significativement la situation du pays! Encore plus s'il y a une potentielle récompense à la clé...

Pour le coté de la présence des élus, c'est une utopie étant donné qu'ils dictent les lois ^^

Édité par jinge le 01/07/2014 à 17:08
Avatar de Gilles.T INpactien
Avatar de Gilles.TGilles.T- 01/07/14 à 17:14:12

Shinys a écrit :

sinon rémunérer les ministres à leur efficacité, bah je pense que la fonction disparaitrais rapidement... (5 ans sans salaires, ça peut etre dur)
Et rémunérer les députer à leur présence / participation active à l'assemblée, c'est toujours pas en projet? Non parce que la France aurait beaucoup à y gagner :francais: :fr:

Rémunérer les ministres à l'efficacité, ça se fait à Singapour, pour l'anecdote.

Ceci dit, je pense qu'en France si on faisait ça, un bon paquet de ministres ou ex-ministres se retrouveraient avec des salaires fortement en négatif. Duflot ey Montebourg n'auraient pas assez de toute leur vie pour rembourser la différence... ^^

Avatar de pitiwazou INpactien
Avatar de pitiwazoupitiwazou- 01/07/14 à 17:21:34

Je vais proposer à tous les boulanger de ma ville de me fournir du pain et je ne paierai que celui que j'aime !

Bien entendu je leur fera un max de pub ! ^^

Ce genre de boite est une honte comme tous ces concours qui se font sur le dos des abrutis de grahistes qui jouent le jeu dans l'espoir de gagner quelques centimes ou une visibilité du fait du concours.

Car oui, il faut pointer du doigt ces pratiques et les interdire mais il faut aussi que les graphistes, dev's, webmaster etc arrêtent de répondre à ce genre d'offre !
Un plombier ne bosse pas gratis dans l'espoir d'être payé, il ne faut pas déconner !

Sans parler des étudiants qui bossent au black, de ceux n'ayant pas de status etc.
Suis sur que ces sociétés de regardent même pas si les graphistes ont un statut.

Et faire baisser le prix pour le client c'est faire baisser la paie du graphiste, et donc foutre ceux n'ayant pas grand chose pour vivre dans la merde !
C’est bien simple, ce genre de boite a explosé les salaires des graphistes 3D dont je fais parti.
Pourquoi ils paieraient alors qu'un étudiant le fait gratis pour se faire un book ?

En espérant que les choses changent !

Avatar de tAran INpactien
Avatar de tArantAran- 01/07/14 à 17:22:49

Voila une bien belle boite qui pourrit un secteur d'avenir qu'est l'économie collaborative...

On en avait déjà discuté sur je-ne-sais-plus-quelle-news, mais voila pourquoi des lois sont créées : Pour limiter le champs d'action des escrocs et des vautours et non pour le quidam moyen.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 12