Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Free multiplie les promotions Freebox à 1,99 € : entre causes et conséquences

C'est l'effet papillon
Mobilité 8 min
Free multiplie les promotions Freebox à 1,99 € : entre causes et conséquences

Si les fournisseurs d'accès à internet proposent plus ou moins souvent des réductions et autres bons plans concernant leurs abonnements, le nombre de ce genre d'opérations a tendance à augmenter depuis quelques mois, et ce n'est pas Free qui dira le contraire. En effet, depuis novembre, le FAI en est déjà à sa troisième vente privée Freebox à 1,99 euro. Nous avons décidé de faire le point sur cette pratique et ses résultats sur les chiffres de la société.

Freebox

 

Traditionnellement depuis maintenant quatre ans, le mois de juin est l'occasion pour Free de proposer des abonnements Freebox à prix cassés via le site Vente-privée. Le mobile n'est pour le moment pas concerné, il faut dire que, trimestre après trimestre, l'opérateur n'a pour l'instant aucun mal à recruter de nouveaux clients, ce qui n'est pas toujours le cas de ses concurrents.

 

On compte néanmoins une exception : au mois de juillet de l'année dernière le forfait Free à 39,99 euros par mois avec 6 Go de « Fair use » était proposé. Il s'agissait de la première, mais aussi de la dernière offre avec mobile subventionné et un engagement de 24 mois. Si les tarifs étaient intéressants au bout de 24 mois, il fallait obligatoirement passer par Vente-privée pour en profiter. De plus, ceux qui ont souscrit à cette offre n'ont pas droit aux dernières nouveautés de l'opérateur comme les nouveaux « Pass » destinations par exemple.

 

Depuis, ce dernier a préféré se tourner vers une offre de location, ce qui n'est pas sans soulever certaines inquiétudes quant aux conditions d'utilisations notamment.

Free multiplie les ventes privées, quelles incidences sur son recrutement ?

Ainsi, nous avons décidé de nous concentrer sur les promotions sur l'internet fixe et donc sur le cas des Freebox. Lancée pour la première fois en 2010, la première vente privée de Free permettait de s'abonner à l'offre Freebox HD pour moins de 10 euros par mois.

 

Depuis, les prix des promotions ont largement baissé et, chaque année au mois de juin, il est possible de souscrire à un abonnement Freebox (avec généralement un modèle d'ancienne génération) pour 1,99 € par mois contre près de 30 euros habituellement, mais avec un engagement d'un an et quelques restrictions.

 

vente privée Free

 

On remarque par contre que depuis novembre 2013, les choses se sont accélérées avec des promotions de plus en plus nombreuses. Nous les avons regroupés ci-dessous, classées par ordre chronologique :

  • Juin 2010 (Freebox à 10 euros)
  • Juin 2011
  • Juin 2012
  • Juin 2013
  • Novembre 2013
  • Mars 2014
  • Juin 2014

Comme on peut le constater, entre 2010 et 2013 on n'avait droit qu'à une seule promotion annuelle (en juin), alors que le FAI vient déjà de lancer sa troisième vente privée depuis novembre de l'année dernière. La question est maintenant de savoir si ces annonces ont eu des effets tangibles sur le nombre d'abonnés ainsi que sur les revenus du fournisseur d'accès.

Pour cela, nous avons repris, trimestre par trimestre, les chiffres de recrutement fournis par Iliad, la maison mère de Free. Nous nous sommes également intéressés à l'ARPU (revenu moyen) des clients Freebox. Free précise l'ARPU de ses abonnés Freebox Révolution sur une ligne séparée, avec un chiffre toujours supérieur à 38 euros sans plus de précision. Pour notre analyse, nous avons évidemment utilisé « ARPU Haut Débit » qui comprend tous les abonnements Freebox :

  • Mars 2010 : 4,50 millions (36,3 euros)
  • Juin 2010 : 4,51 millions (36,3 euros)
  • Septembre 2010 : 4,52 millions (36,1 euros)
  • Décembre 2010 : 4,53 millions (36,1 euros)
  • Mars 2011 : 4,66 millions (35,8 euros)
  • Juin 2011 : 4,71 millions (35,5 euros)
  • Septembre 2011 : 4,79 millions (35,6 euros)
  • Décembre 2011 : 4,84 millions (35,5 euros)
  • Mars 2012 : 5,04 millions (35,6 euros)
  • Juin 2012 : 5,14 millions (35,5 euros)
  • Septembre 2012 : 5,25 millions (35,8 euros)
  • Décembre 2012 : 5,36 millions (36 euros)
  • Mars 2013 : 5,45 millions (36 euros)
  • Juin 2013 : 5,51 millions (35,9 euros)
  • Septembre 2013 : 5,58 millions (36,1 euros)
  • Décembre 2013 : 5,64 millions (36 euros)
  • Mars 2014 : 5,71 millions (35,5 euros)

Pour chaque période, nous avons calculé le nombre de clients gagnés et nous les avons ensuite insérés dans le graphique ci-dessous. Nous avons ajouté au passage quelques repères temporels comme le lancement de la Freebox Révolution et de Free Mobile. Les traits noirs correspondent aux périodes durant lesquelles ont eu lieu des ventes privées :

 

 Free Vente-Privée tableau

Les traits en noir correspondent aux promotions via Vente Privée 

 

On peut constater la présence de deux pics importants en mars 2011 et 2012, mais autant le dire tout de suite : ils n'ont rien à voir avec les ventes privées organisées par Free. En effet, le premier se situe en mars 2011 et correspond donc à la période allant de janvier à mars, soit celle suivant le lancement de la Freebox Révolution.

 

Le second se situe en mars de l'année suivante, et il s'agit donc du premier relevé disponible suite au lancement de Free Mobile en janvier 2012. Pour rappel, le tout jeune opérateur proposait alors déjà une réduction de 2 ou 4 euros à ses clients Freebox qui souscrivaient à l'un de ses forfaits de téléphonie mobile, il est donc logique que le nombre de clients Freebox ait augmenté de manière importante à cette époque.

 

Du côté des mois de juin 2010, 2011, 2012 et 2013 qui ont été le théâtre de ventes privées, la chanson n'est pas du tout la même. En effet, le FAI fait alors face à ses plus faibles taux de recrutement annuels. Placer des promotions à ce moment-là permettait donc sûrement à Free de « limiter la casse ». Impossible malheureusement de savoir dans quelle mesure précisément puisque les chiffres détaillés de ces ventes ne sont pas indiqués.

 

Il est d'ailleurs intéressant de remarquer que la première vente privée (juin 2010) correspond à l'un des plus bas niveaux de recrutement de ces quatre dernières années (avec septembre et décembre de la même année). Notez que le FAI s'est débrouillé pour que les clients ne puissent pas enchaîner les Ventes-Privées puisque, pour en profiter, il ne faut pas avoir été abonné Free ou Alice au cours des trois derniers mois.

À défaut de grosses annonces, plus de promotions ?

Concernant les promotions à répétition lancées entre novembre 2013 et début 2014, il pourrait simplement s'agir de contrebalancer l'absence de grosses nouveautés comme la nouvelle Freebox Révolution ou le lancement de Free Mobile.

 

Juin 2013 et décembre 2013 n'étaient ainsi pas des bons crus, tout comme mars, et ce, alors que des ventes privées ont eu lieu. Là encore, il pourrait simplement s'agir de « limiter la casse » en recrutant des abonnés quitte à baisser les prix. Reste maintenant à voir si les choses s'amélioreront à la fin de l'année et en 2015 avec les nouvelles Freebox qui arriveront d'ici là.

 

freebox revolution xavier niel

 

Notez également que, hasard ou pas du calendrier, la vente privée du mois de mars est arrivée un peu moins de deux semaines après le lancement de la nouvelle Bbox de Bouygues, proposée dès 19,99 euros par mois avec internet, TV et téléphonie, mais à condition d'être relié à un DSLAM dégroupé par l'opérateur. Dans le cas contraire, il faut en effet compter huit euros de plus (voir ce billet de notre blog pour plus de détails).

L'ARPU suit-il la même tendance ?

Après les niveaux de recrutement des nouveaux clients, nous avons décidé de nous intéresser à l'ARPU, ce qui correspond au revenu moyen par client, services annexes compris. Le premier point que l'on peut noter est la faible influence du lancement de la Freebox Révolution et de Free Mobile sur cet indice. Alors que le nombre de clients a largement augmenté en mars 2011, l'ARPU est passé de 36,1 (décembre 2010) à 35,8 (mars 2011) :

 

Free Vente-Privée tableau

Les traits noirs correspondent aux périodes durant lesquelles ont eu lieu des ventes privées

 

Comme pour le nombre de nouveaux clients, on remarque par contre que les indices annoncés au mois de juin ne sont pas les plus élevés de l'année et correspondent généralement même aux plus faibles, sauf en 2010. Notons tout de même un point commun entre toutes les ventes privées organisées depuis juin 2011 : l'ARPU du trimestre est systématiquement plus faible que celui du précédent. Nous attendons maintenant de voir les résultats du second trimestre de cette année afin de vérifier si la tendance se confirme.

 

On regrettera par contre que Free se contente d'indiquer un « > 38 » depuis pour les clients Freebox Révolution, on ne connaît donc pas du tout la tendance les concernant.

Quid des autres opérateurs ?

Il serait bien difficile de comparer les résultats de Free avec ceux des autres opérateurs, tant leur approche du marché est différente. SFR par exemple a proposé pendant longtemps son abonnement Neufbox à moins de 10 euros par mois, mais directement via son site et sans passer par un tiers.

 

C'est par contre déjà arrivé sur le mobile avec des offres RED sur Groupon ce mois-ci et Showroom Privé en mars. En remontant au mois de juin 2012 on trouve par contre une Vente Privée Neufbox de SFR. Comme pour Free, les chiffres de recrutement n'étaient pas spécialement très élevés avec 100 000 nouveaux clients contre le double sur le trimestre précédent.

 

Du côté de Bouygues Telecom, la première (et dernière) vente privée date de septembre de l'année dernière. Il était alors question d'une Bbox à 4,90 euros par mois pendant un an, avec les chaînes TV BeIN incluses. Notez que certains clients qui avaient souscrit à cette offre ont reçu un SMS leur indiquant que l'offre était prolongée de six mois, soit jusqu'en mars 2015. Une proposition qui est arrivée quelques jours avant la dernière vente privée Freebox.

 

Finissons avec Orange, qui ne semble pas proposer de ventes promotionnelles via des sites tiers comme Vente-privée ou Showroom Privé. Le FAI met néanmoins en place des promotions régulières via son site, souvent reconduites d'une période à l'autre.

39 commentaires
Avatar de jb18v Abonné
Avatar de jb18vjb18v- 18/06/14 à 08:42:45

Analyse intéressante, et c'est vrai qu'à 2€ par mois pendant un an, ça aide à se décider rapidement (abonné des amis en mars comme ça :francais:)

Édité par jb18v le 18/06/2014 à 08:45
Avatar de Soltek INpactien
Avatar de SoltekSoltek- 18/06/14 à 08:43:41

so interesting
very graphic
such analytics
amaze

Bon j'arrête. Je ne pensais pas le recrutement aussi faible avec ces ventes privées. Peut-être un manque de communication dessus ?
On manque d'une grosse annonce depuis la Freebox Revolution et Free Mobile, ce n'est que succession de petites annonces. Et la prochaine Freebox "prévu" dans 18 mois n'augure rien de tel dans un avenir proche.

Avatar de EMegamanu Abonné
Avatar de EMegamanuEMegamanu- 18/06/14 à 08:44:15

Je trouve que c'est une très bonne nouvelle.

Non que je me réjouisse que l'ARPU de Free diminue en soit.

Mais plutôt :

  • si baisse du nombre d'abonnés, peut-être que leur réseau va moins saturer (hypothèse trop optimiste et dangereuse)

  • s baisse du nombre d'abonnés, et baisse de ce qu'ils rapportent... peut-être qu'ils vont se remettre un peu en question et améliorer la qualité de leurs interconnexions ? (hypothèse trop optimiste aussi)

    Parce que jusqu'ici ils se reposaient facilement sur l'argumentaire "Si on recrute tant d'abonnées, c'est bien qu'il y a une raison non ?" lorsqu'on leur soulevait un problème de réseau.

Édité par EMegamanu le 18/06/2014 à 08:46
Avatar de coucou_lo_coucou_paloma INpactien
Avatar de coucou_lo_coucou_palomacoucou_lo_coucou_paloma- 18/06/14 à 08:44:34

De telles offres, c'est pour éviter aux concurrents de recruter.
J'ai du mal à voir un autre intérêt. Quand bien même les clients de ces offres seraient plus enclins à payer pour d'autres services (VOD, chaînes optionnelles), l'écart avec le prix standard me semble trop grand pour récupérer une marge "normale".

Avatar de Citan666 Abonné
Avatar de Citan666Citan666- 18/06/14 à 08:48:34

Mais arrêtez ! Vous êtes fous !!
Non seulement vous faites un article sourcé, mais en plus vous fournissez une réflexion pertinente à partir d'éléments de fond, le tout dans un format clair et synthétique.

En faisant un travail d'une telle qualité, vous vous mettez totalement en porte-à-faux avec l'ensemble de vos collègues, y compris et surtout sur le taux de qualité attendu. Rendez-vous compte, qu'avec l'exemple que vous donnez, ici et dans d'autres news, les gens vont finir par voir que sur plein d'autres médias même connus et réputés les "journalistes" ne sont que de gros branleurs qui font de la barbe à papa avec les dépêches AFP...

Cette tendance lourde que vous portez depuis des années est proprement scandaleuse !!! :cartonrouge::cartonrouge:


Sans déconner, un vrai article de fond, aller chercher des infos pas forcément visibles pour en sortir quelque chose de pertinent. C'est devenu tellement rare dans les médias "normaux"... Merci NxI ! :smack:

Avatar de romainsromain Abonné
Avatar de romainsromainromainsromain- 18/06/14 à 08:49:05

Perso pour que je revienne chez free faudrait qu'ils changent 2 choses :

  • Qu'ils engagent des testeurs ! ils ont la meilleur box du marché ( sortie il y'a 4 ans tout de même .... ) mais le nombre de fois ou quand j'étais chez eux y'avait une sortie d'un fix bugé, puis un fix de celui-ci qui causait un autre problème etc ... Ok qu'ils ont une équipe resserrée, mais qu'ils engagent 10 personnes pour faire une série de tests avant de publier une MAJ !

  • Comme dit ci-dessus, qu'ils arrêtent de faire les radins sur les interconnexions. Et plutôt que de faire des coups de :censored: genre la pub on la censure ( misère ... ), qu'ils se concentrent plutôt sur donner la meilleur exp possible en tant qu'utilisateur

Avatar de brazomyna INpactien
Avatar de brazomynabrazomyna- 18/06/14 à 08:51:18

L'article ne prend pas en compte ce qui pourrait représenter sans doute la cause la plus probable de la multiplicationdes ventes privées ces derniers temps: Free a annoncé il y a peu qu'il comptait proposer deux nouvelles box, dont une d'ici fin 2014 qui serait un nouveau modèle pour les offres 'low cost', en remplacement des Freebox HD rebrandées (alias Freebox Crystal).

Il y a fort à parier que la multiplication des ventes privées soit un moyen facile et efficient d'écouler les stocks restant de ces anciennes box, avant l'arrivée de la nouvelle mouture.

Autre élément non pris en compte: le coût moyen de recrutement des abonnés chez chaque opérateur (ce qui représente en gros les coûts marketing divisé par le nombre de recrutements) ; j'avais lu un article il y a quelques années qui montrait que quand Free tournait autour de 20 ou 30 euros par abonné, les autres tournaient autour de 100-150 euros.

Édité par brazomyna le 18/06/2014 à 08:54
Avatar de Jarodd Abonné
Avatar de JaroddJarodd- 18/06/14 à 08:51:36

EMegamanu a écrit :

Mais plutôt :

  • si baisse du nombre d'abonnés, peut-être que leur réseau va moins saturer (hypothèse trop optimiste et dangereuse)
  • s baisse du nombre d'abonnés, et baisse de ce qu'ils rapportent... peut-être qu'ils vont se remettre un peu en question et améliorer la qualité de leurs interconnexions ? (hypothèse trop optimiste aussi)

On peut aussi voir le verre à moitié vide : avec moins d'abonnés, ils ont moins de pouvoir de négociation.

coucou_lo_coucou_paloma a écrit :

De telles offres, c'est pour éviter aux concurrents de recruter.

+1, c'est aussi l'intérêt de leur offre mobile à 0/2 euros. Il vaut mieux moins gagner sur un abonné plutôt que le voir filer à la concurrence. D'ailleurs si vous voulez négocier avec Free (par exemple avoir une réduction sur l'échange d'une Freebox), il suffit d'aller sur votre interface de gestion, et télécharger le formulaire de résiliation. Quelques jours après, le service fidélité vous appelera (expérimenté en 2012 pour passer à la Révolution, et le mois dernier quand je suis parti chez Orange).

Avatar de Soltek INpactien
Avatar de SoltekSoltek- 18/06/14 à 08:52:42

EMegamanu a écrit :

  • si baisse du nombre d'abonnés, peut-être que leur réseau va moins saturer (hypothèse trop optimiste et dangereuse)
    • s baisse du nombre d'abonnés, et baisse de ce qu'ils rapportent... peut-être qu'ils vont se remettre un peu en question et améliorer la qualité de leurs interconnexions ? (hypothèse trop optimiste aussi)

Ok mais où vois-tu une baisse des abonnés ?

Avatar de EMegamanu Abonné
Avatar de EMegamanuEMegamanu- 18/06/14 à 08:55:24

romainsromain a écrit :

  • Qu'ils engagent des testeurs ! ils ont la meilleur box du marché ( sortie il y'a 4 ans tout de même .... ) mais le nombre de fois ou quand j'étais chez eux y'avait une sortie d'un fix bugé, puis un fix de celui-ci qui causait un autre problème etc ... Ok qu'ils ont une équipe resserrée, mais qu'ils engagent 10 personnes pour faire une série de tests avant de publier une MAJ !

De ce côté là, je peux te rassurer c'est pire chez Orange et chez Bouygues. ^^;

J'ai vu des corrections de bugs passer sur mes décodeurs tv... mais au final empirer la situation à rajouter des bugs bien pires encore.
Et chez Orange, quand tu demandes quand cela peut être corrigé :

  • avec la prochaine mise à jour dans un mois monsieur.
  • et le mois d'après, on ne mets pas tous les décodeurs à jour en même temps. Il y a un roulement durant le mois. Euh ok...

J'ai passé comme ça 1 mois et demi sans TV via le décodeur qui était quasi HS. ^^;

Chez Free, même s'il y a des régressions, même si d'autres bugs sont amenés, généralement ils sont + réactifs. Ce genre de problèmes est le propre du développement... mais il est vrai je comprends que l'on a l'impression de passer pour des betatesteurs, et que c'est loin d'être agréable.

Soltek a écrit :

Ok mais où vois-tu une baisse des abonnés ?

Y en a pas actuellement si j'ai bien compris l'article, mais il y a quand même un fort ralentissement du recrutement, que les VP peinent à absorber malgré leur nombre. Je me trompe peut être, mais c'est un signe avant-coureur. D'autant qu'à côté Orange fibre en masse...

Jarodd a écrit :

On peut aussi voir le verre à moitié vide : avec moins d'abonnés, ils ont moins de pouvoir de négociation.

Ils n'en ont jamais vraiment eu contrairement à ce que Niel semble croire. Ça se joue à l’international, et là seul Orange a vraiment une carte à jouer.
Certes par le passé, ils avaient fait plier Orange grâce au poids des pages-perso. Mais c'était plus une problématique nationale.

Édité par EMegamanu le 18/06/2014 à 08:58
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 4
  • Introduction
  • Free multiplie les ventes privées, quelles incidences sur son recrutement ?
  • À défaut de grosses annonces, plus de promotions ?
  • L'ARPU suit-il la même tendance ?
  • Quid des autres opérateurs ?
S'abonner à partir de 3,75 €