Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

La maîtrise du numérique parmi les « savoirs fondamentaux » des élèves

Et même des logiciels libres
Droit 4 min
La maîtrise du numérique parmi les « savoirs fondamentaux » des élèves

Quelles sont les connaissances que chaque élève français devrait systématiquement avoir à la fin de sa scolarité obligatoire, c’est-à-dire à 16 ans ? Telle est la question à laquelle devait répondre le Conseil supérieur des programmes (CSP) afin de guider le ministère de l’Éducation nationale dans la rédaction d’un « socle commun de connaissances, de compétences et de culture » qui devrait entrer en vigueur à la rentrée 2016. Le numérique est bien entendu au programme. Explications. 

école ordinateur

 

Le Conseil supérieur des programmes scolaires a dévoilé hier son projet de « socle commun de connaissances, de compétences et de culture » (PDF). En clair, il s’agit des savoirs fondamentaux que devront acquérir les élèves tout au long de leur scolarité obligatoire, de l’école primaire au collège. Même s’il ne s’agit que d’un projet, les éléments de ce socle et les modalités de son acquisition progressive devant être fixés par décret « d’ici la fin de l’année » (après consultation des équipes pédagogiques et éducatives), de premiers éléments sont posés, notamment à propos des outils numériques.

 

Et pour cause. La loi sur la refondation de l’École de la République de 2013 prévoit que ce fameux socle « doit permettre la poursuite d’études, la construction d’un avenir personnel et professionnel et préparer à l’exercice de la citoyenneté ». Ceci passe, toujours selon ce texte préparé sous Vincent Peillon, par l’acquisition des connaissances, des compétences et de « la culture nécessaires à l'exercice de la citoyenneté dans la société contemporaine de l'information et de la communication ». Difficile donc de faire l'impasse sur le Web et les ressources numériques en général (logiciels, etc.).

 

Une section du socle présenté hier est ainsi consacrée à la maîtrise des « techniques » et  « règles » propres aux outils numériques. Mais quels sont donc ces savoirs fondamentaux qui devraient être inculqués aux jeunes selon le CSP ?

Un premier volet pour la maîtrise des « techniques »

Premièrement, chaque élève devra être « initié à l’usage de l’internet », et ce afin qu'il arrive à « maîtrise[r] la navigation hypertexte », à « créer des documents pour les adresser à divers destinataires », à « utiliser des sites collaboratifs, et garder la mémoire de ses travaux ».

 

De plus, le projet présenté hier prévoit que les écoliers et collégiens devront connaître, à l’issue de leur scolarité, « l’organisation matérielle et logicielle d’un environnement numérique : clavier, logiciels de bureautique (en particulier le traitement de texte) dont les logiciels libres » précise le socle du CSP, qui fait ainsi une référence - habituellement rare - aux logiciels libres. Dans le même filon, tout élève devra être « capable d'organiser et de traiter des données numériques à l'aide d'un tableur », ou bien encore de produire et d’exploiter « un document en combinant plusieurs types de composants (textes, sons, images, tableaux, liens...) ».

Un second volet pour la maîtrise des « règles »

Deuxièmement, le CSP considère que chaque élève devrait connaître d’ici la fin de sa scolarité « les règles de bienséance et de civilité de la communication et de la discussion numérique ». Aussi, l'élève est selon ce projet « sensibilisé aux principes de la propriété intellectuelle et de la création numérique ». Rappelons à cet égard que le Code de l’éducation prévoit déjà depuis 2010 que les élèves reçoivent obligatoirement « une information sur les dangers du téléchargement et de la mise à disposition illicites d'œuvres ou d'objets protégés par un droit d'auteur ou un droit voisin pour la création artistique ».

 

Alors que les actes de cyber-violence ou de cyber-harcèlements sont un vrai problème pour l’Éducation nationale, le projet de socle du CSP veut que les élèves acquièrent « une conscience des potentialités des modes de communication numériques, de leur rôle dans la vie sociale et économique mais aussi des risques qu’ils présentent et de leurs limites ». Ainsi, chaque jeune devra « en particulier » avoir « appris à protéger ses données personnelles et son intimité, et à respecter celles d’autrui ».

La question du code dès la primaire

On notera enfin que la question de l’éveil au code est abordée dans ce projet de socle, puisqu’il est prévu que chaque élève « est initié au fonctionnement, au processus et aux règles des langages informatiques », de telle sorte qu’il soit « capable de réaliser de petites applications utilisant des algorithmes simples ».

 

Une proposition qui survient alors que le récent rapport des députées Corinne Erhel et Laure de la Raudière plaidait pour un éveil obligatoire des jeunes dès la primaire. La Secrétaire d’État au Numérique, Axelle Lemaire, s’est d’ailleurs montrée très sensible à cette idée. Dans une interview accordée à Next INpact, la « directrice du numérique pour l'éducation » Catherine Becchetti-Bizot nous avait expliqué que le ministère était favorable « aux initiatives et aux expérimentations, en particulier lorsqu’elles sont en lien avec des projets d’établissements ou dans le cadre d’activités périscolaires », mais qu’il appartenait au Conseil supérieur des programmes « de formuler des propositions sur un enseignement de la science informatique et sur les niveaux d’enseignement concernés ».

63 commentaires
Avatar de Oby-Moine Abonné
Avatar de Oby-MoineOby-Moine- 11/06/14 à 09:48:18

Et leur apprendre un peu la dactylo ça serait pas bien aussi ?

Avatar de Zimt INpactien
Avatar de ZimtZimt- 11/06/14 à 09:49:24

L' Assembleur dès la primaire svp :francais:

Avatar de Dr.Wily INpactien
Avatar de Dr.WilyDr.Wily- 11/06/14 à 09:50:07

Pffff, pour ça il fraudait déjà que l'éducation nationale fasse un effort dans l'installation et la maintenance des parcs info de leurs établissements... c'est pas pour aujourd'hui tout ça...

Avatar de Gab& INpactien
Avatar de Gab&Gab&- 11/06/14 à 09:51:31

Est-ce que ce sont les enseignants actuels ou des "intervenants" qui vont faire cours aux enfants ?

Avatar de Finger-san INpactien
Avatar de Finger-sanFinger-san- 11/06/14 à 09:54:58

Dr.Wily a écrit :

Pffff, pour ça il fraudait déjà que l'éducation nationale fasse un effort dans l'installation et la maintenance des parcs info de leurs établissements... c'est pas pour aujourd'hui tout ça...

On va leur installer une distribution Linux Gentoo sur les ordinateur de chaque établissement scollaire, pour apprendre aux élèves à compiler leur propres librairies, logiciels et kernel dans GNU/Linux.
Ca leur apprendra la vie l'informatique. :yes:

Avatar de romainsromain Abonné
Avatar de romainsromainromainsromain- 11/06/14 à 09:56:07

Et sinon lutter contre l'échec scolaire qui fait que la france est un des pays qui reproduit le plus les inégalités à l'école ( voir même les accentues ! ) ??

Ca me fait tellement rire tout ça .... Ce genre de débats est important mais pas une priorité face au problèmes de l'école non ?

  • On arrive plus à recruter de profs ( bah oui, le bac+5 au smic + insultes permanentes ca calme ... ) ... du coup on prend des vacataires ... ce qui est l'objectif initial ceci dit car comme ça on introduit petit à petit l'idée de faire passer le corps des profs dans celui de la fonction publique territoriale.

  • Depuis qu'on a fait sauter la carte scolaire, on a une concentration des élèves les plus douées dans les meilleurs établissements et inversement. Contribuant ainsi à ce que je disais au début ...

    La liste est encore longue ... mais la priorité c'est quoi ? se faire rabâcher par hadopi à l'école et se former à utiliser des documents ? youhou ...

Avatar de Ewil INpactien
Avatar de EwilEwil- 11/06/14 à 10:03:09

romainsromain a écrit :

Et sinon lutter contre l'échec scolaire qui fait que la france est un des pays qui reproduit le plus les inégalités à l'école ( voir même les accentues ! ) ??

Ca me fait tellement rire tout ça .... Ce genre de débats est important mais pas une priorité face au problèmes de l'école non ?

  • On arrive plus à recruter de profs ( bah oui, le bac+5 au smic + insultes permanentes ca calme ... ) ... du coup on prend des vacataires ... ce qui est l'objectif initial ceci dit car comme ça on introduit petit à petit l'idée de faire passer le corps des profs dans celui de la fonction publique territoriale.

  • Depuis qu'on a fait sauter la carte scolaire, on a une concentration des élèves les plus douées dans les meilleurs établissements et inversement. Contribuant ainsi à ce que je disais au début ...

    La liste est encore longue ... mais la priorité c'est quoi ? se faire rabâcher par hadopi à l'école et se former à utiliser des documents ? youhou ...

+1

Si deja l'ecole pouvait apprendre a lire aux enfants... En fac, j'en retrouve qui ont toujours du mal à lire

Avatar de oXis Abonné
Avatar de oXisoXis- 11/06/14 à 10:06:06
  • savoir que des alternatives existe et qu'un ordinateur ça s'appelle pas un "windows"

    • leur apprendre comment utiliser les logiciels bureautique. Et pas leur apprendre à utiliser M$ Office.
    • leur apprendre un minimum de programmation, pour qu'ils aient une idée de la logique derrière.
    • leur apprendre les bonnes pratiques sur les réseaux sociaux (les citations philosophiques débile sur ton mur je m'en tamponne)
    • promouvoir la pcmasterrace :fumer:

    Enfin des trucs basiques quoi :D

Avatar de Drozo INpactien
Avatar de DrozoDrozo- 11/06/14 à 10:09:35

Non mais l'école apprend aux enfants à lire. faut arrêtez un peu de s'imaginer que les profs glandouillent 6 heures par jour !
Faut pas mélanger le fait d'apprendre à lire vers 6 ans, et d'avoir envie de lire après (quelque soit l'âge)!
Et la gestion de l'outil informatique n'est absolument pas en contradiction avec l'apprentissage de la lecture.

Avatar de feuille_de_lune INpactien
Avatar de feuille_de_lunefeuille_de_lune- 11/06/14 à 10:14:52

MrCal3x a écrit :

On va leur installer une distribution Linux Gentoo sur les ordinateur de chaque établissement scollaire, pour apprendre aux élèves à compiler leur propres librairies, logiciels et kernel dans GNU/Linux.
Ca leur apprendra la vie l'informatique. :yes:

une netbsd avec le pkgsrc aussi :chinois:

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 7
  • Introduction
  • Un premier volet pour la maîtrise des « techniques »
  • Un second volet pour la maîtrise des « règles »
  • La question du code dès la primaire
S'abonner à partir de 3,75 €