Google Drive sépare ses activités en différentes applications

Office-like

Comme en réponse à l'arrivée des différentes applications Office sur iPad, Google a annoncé une nouvelle stratégie concernant Google Drive sur smartphones et tablettes. En effet, de nouvelles applications indépendantes ont vu le jour, et pour éditer des documents, vous serez obligé de les utiliser.

Google Docs Sheets iPad Google Docs Sheets iPad

 

Changement de cap du côté de Google Drive. Alors que Microsoft vient de publier ses différentes applications Office sur iPad, avec un résultat plutôt convaincant, le géant de la recherche a décidé de contre-attaquer en fin de semaine dernière. La première étape a été l'annonce de nouvelles applications mobiles indépendantes de celle qui était utilisée jusqu'à lors. Elles sont pour le moment au nombre de deux, et sont disponibles sur Android et iOS. Bien entendu, cela ne change rien au fonctionnement de la version web.

La première permet de gérer des documents, à la manière de Word, la seconde les feuilles de calcul, comme Excel. Les autres (Dessin, Formulaires, Presentations, etc.) n'ont pas encore été annoncées, mais cela pourrait bien n'être qu'une question de temps. Toutes deux se focaliseront sur un usage assez précis : vous permettre de lister, de gérer, rechercher et d'éditer des documents. Mais alors, que devient l'application Google Drive ? Et bien à la manière de One Drive chez Microsoft, elle retrouve son utilité de base : gérer un espace de stockage en ligne. Elle permettra ainsi de son côté de gérer l'ensemble des fichiers, mais rien de plus. Diverses visionneuses permettront de lire de nombreux formats, mais plus de les éditer. Pour cela, il faudra en passer par les nouvelles applications indépendantes.

 

Cette décision a de multiples intérêts pour Google. La première est de lui permetre de se focaliser sur des fonctionnalités précises pour chaque application, plutôt que dans le développement d'une version unifiée et forcément plus complexe à gérer. L'autre est de s'assurer de voir les utilisateurs adopter ces nouvelles applications. En effet, dès qu'ils voudront éditer un document, ils seront invités à les installer, et donc à les utiliser. 

 

Reste tout de même un problème qui va commencer à devenir de plus en plus important : avec 30 / 60 Mo par application sous iOS pour les outils de Google, et 400 Mo pour celles de Microsoft, les 8/16 Go proposés par défaut sur la majorité des appareils ne vont bientôt plus être suffisants. Sans parler des fichiers accessibles hors-ligne. Ici, Google se distingue d'ailleurs assez positivement de son concurrent.

 

Cela devrait sans doute inciter les utilisateurs à faire un choix plus précis entre les outils de Google ou de Microsoft pour le stockage de leurs documents et leur édition en ligne ou sur mobile. Les deux services étant gratuits, chacun tente de mettre tous les atouts possibles de son côté pour convaincre et finir gagnant de cette guerre qui ne fait sans doute que commencer.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !