Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

François Hollande veut une politique d’Open Data « plus offensive »

Avec son gouvernement de combat

La Conférence de Paris dédiée à l’Open Data s’est achevée vendredi sur un double mouvement. La Secrétaire d’État au Numérique, Axelle Lemaire, a tout d’abord présenté les positions qu’elle entend défendre dans les prochains mois à propos du cadre législatif relatif à l’ouverture des données publiques. Un peu plus tard, un communiqué de l’Élysée est venu officialiser le soutien du président de la République à la politique gouvernementale d’Open Data. François Hollande a d’ailleurs exprimé son souhait d’avoir « une politique interministérielle de la donnée plus offensive ».

élysée

Déjeuner de vendredi à l’Élysée - Capture via Dailymotion.

 

Intervenant en clôture de la Conférence de Paris, vendredi en fin de matinée, Axelle Lemaire a confirmé que le Conseil national du numérique serait prochainement chargé d’une consultation sur le grand projet de loi dédié au numérique - et préparé sous le gouvernement Ayrault. Ce texte, aux contours très larges (protection des données personnelles, responsabilité des intermédiaires, cybercriminalité,...), devrait donc bien se pencher par la même occasion sur la question de l’ouverture des données publiques, comme l’avait annoncé quelques jours auparavant la ministre de la Réforme de l’État. Devant le Sénat, Marylise Lebranchu avait en effet expliqué que ce cavalier législatif avait été choisi par l’exécutif afin de transposer la directive européenne sur les informations du secteur public (pour en savoir plus, voir notre article).

 

 

La toute nouvelle Secrétaire d’État au Numérique en a surtout profité pour préciser les grandes lignes de la politique d’Open Data qu’elle entend imprimer, depuis Bercy, sur ce projet de loi. « Je souhaite qu'à cette occasion, plusieurs principes soient réaffirmés et gravés dans le marbre législatif » a-t-elle ainsi déclaré, selon des propos rapportés par La Tribune. Axelle Lemaire a plus précisément fait référence au « fait que, par défaut, une donnée publique se doit d'être ouverte et que toute fermeture soit explicitement expliquée, justifiée et réversible ». L’intéressée a également pris position en faveur du « principe fondateur de la gratuité des données publiques ». En ce sens, les redevances ne devraient pouvoir être justifiées selon elle que par « des motifs d'intérêt général ».

 

Restera donc maintenant à voir comment ces ambitions seront traduites dans le futur projet de loi sur le numérique.

L'Élysée apporte un soutien officiel et explicite à l'accélération de l'Open Data

Le deuxième mouvement de la journée de vendredi s’est tenu à l’Élysée, puisqu’un déjeuner a été organisé par la présidence de la République en présence d’Axelle Lemaire, Marylise Lebranchu, et de plusieurs des participants à la Conférence de Paris. Au travers d’un communiqué, on apprend ainsi que « le président de la République a affirmé sa volonté de doter l’État d’une politique interministérielle de la donnée plus offensive ». L’annonce a surtout le mérite de souligner que le mouvement d’ouverture des données publiques est soutenu au plus haut sommet de l’État et que François Hollande souhaite son accélération.

 

Car l’Élysée se borne ensuite à indiquer que « cette rencontre a mis en évidence la nécessité de rendre le maximum de données produites par les administrations accessibles à tous », sans préciser les moyens qui pourraient être mis en œuvre afin d’atteindre cet objectif. La présidence de la République reconnaît au passage que l’Open Data « apporte des bénéfices certains en termes de modernisation de l’action publique, de simplifications administratives, de recherche d’économies, de pilotage de la décision et de transparence démocratique ».

22 commentaires
Avatar de Horrigan INpactien
Avatar de HorriganHorrigan- 28/04/14 à 07:16:56

Avec cette ambiance dans ce type de déjeuner, pas étonnant qu'ils soient déconnecté de la réalité ...

Avatar de La Loutre INpactien
Avatar de La LoutreLa Loutre- 28/04/14 à 07:20:36

Dès que le gouvernement touche à tout ce qui s'approche de près ou de loin à l'informatique, ça part en testicule de puces indonésiennes...

Avatar de fullsun INpactien
Avatar de fullsunfullsun- 28/04/14 à 07:24:37

"Qui veut nos documents déjà lu par la NSA." :windu::mdr:

Avatar de knos Abonné
Avatar de knosknos- 28/04/14 à 07:30:08

Avec son gouvernement de combat

:mdr2:

Avatar de anonyme_69736061fe834a059975aa425bebeb6d INpactien

En fait, c'est une réunion pour savoir quelles taxes à créer ou mettre en place ?

Avatar de Grumlyz INpactien
Avatar de GrumlyzGrumlyz- 28/04/14 à 07:43:30

Offensive !!! Je choisis la solution Offensive !

Avatar de yeti4 INpactien
Avatar de yeti4yeti4- 28/04/14 à 07:48:11

"François Hollande veut une politique d’Open Data « plus offensive »

salut
maintenant*, "lui" il peut dire ce qu'il veut, j'attends LES FAITS !

* après, SES promesses non-tenues !!!!!:windu:

"moi aussi, JE VEUX bcp de choses, ce n'est pour autant qu'elles se produisent !

Édité par yeti4 le 28/04/2014 à 07:51
Avatar de RaYz Abonné
Avatar de RaYzRaYz- 28/04/14 à 08:13:21

yeti4 a écrit :

"François Hollande veut une politique d’Open Data « plus offensive »

salut
maintenant*, "lui" il peut dire ce qu'il veut, j'attends LES FAITS !

* après, SES promesses non-tenues !!!!!:windu:

"moi aussi, JE VEUX bcp de choses, ce n'est pour autant qu'elles se produisent !

salut

Avatar de Groumfy INpactien
Avatar de GroumfyGroumfy- 28/04/14 à 08:45:54

Il faudrait surtout de l'Open Data sur le pognon, pour éviter que les affaires se répètent sans cesse...

Avatar de Cara62 Abonné
Avatar de Cara62Cara62- 28/04/14 à 09:10:38

Aces a écrit :

Dès que le gouvernement touche à tout ce qui s'approche de près ou de loin à l'informatique, ça part en testicule de puces indonésiennes...

ça en a des puces ? :eeek2:

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 3