Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Le film sur DSK sortira sur Internet, mais pas dans les salles françaises

Un film pour toutes les bourses

Alors que la chronologie des médias suscite régulièrement des débats en France, Vincent Maraval, co-producteur du film inspiré de l'affaire DSK, vient d’annoncer qu’il préférait sortir ce long métrage sur Internet plutôt que dans les cinémas français. Le film, qui compte parmi ses têtes d'affiche Gérard Depardieu, devrait être accessible le mois prochain en VOD pour sept euros.

depardieu cc

Crédits : Igorjan - Flickr (CC BY-NC-SA 2.0)

 

« Welcome to New York ». Tel est le titre du film qu’a réalisé l’année dernière Abel Ferrara afin de retracer la désormais célèbre affaire du Sofitel... En tête d’affiche, Gérard Depardieu, qui joue donc le rôle de Dominique Strauss-Kahn, l’ancien directeur du FMI ayant fait les gros titres des médias du monde entier en mai 2011.

 

Mais surprise, le film ne sortira pas au cinéma. « En France, comme la loi interdit la simultanéité de la salle et de la VOD, on a fait le choix d'Internet » vient ainsi d’annoncer Vincent Maraval, co-producteur du long métrage, au Monde. L’intéressé a néanmoins précisé que « dans d'autres pays, aux États-Unis notamment, le film sortira en même temps en salles et sur le web ». Cette exclusivité donnée au Net est donc surtout valable pour l’Hexagone, mais pas partout.

 

Selon nos confrères, il en coûtera 7 euros pour avoir accès au film via « plusieurs plateformes de vidéo à la demande » (dont les noms ne sont cependant pas précisés). Le long métrage devrait être mis en ligne « pendant le Festival de Cannes », c’est-à-dire entre le 14 et le 25 mai prochain.

« De la très bonne chair à piratage »

Alors que ce sont habituellement des films bien plus modestes qui tentent ce genre d’expérience, cette option peut surprendre. Pourquoi un tel choix ? « D'une part, parce que c'est possible : le film a été totalement financé aux États-Unis. Si Canal+ ou France 2 avaient investi dans le film, il aurait fallu le sortir en salles pour qu'il soit qualifié d'oeuvre de cinéma. D'autre part, parce qu'il y a une attente énorme sur ce film. Tout le monde va vouloir le voir tout de suite, c'est de la très bonne chair à piratage. Une sortie classique en salles, quelques semaines après Cannes, ne serait vraiment pas adaptée » répond Vincent Maraval.

 

En attendant de voir si le pari s’avère gagnant, rappelons que la chronologie des médias impose effectivement d’attendre un certains laps de temps entre la sortie d'un film au cinéma, celle sur les plateformes de VOD, la diffusion à la télévision, la sortie en DVD, etc.

 

Si différentes voix s’élèvent régulièrement afin de réclamer un rabotage de ces délais (à l’image du rapport Lescure, du CSA ou du rapport Bonnell) rien n’a encore abouti. En mars dernier, la ministre de la Culture expliquait ainsi qu’un éventuel assouplissement était possible en théorie, mais qu’il dépendait en fait de l’accord des acteurs de la filière. « Des réunions d'échanges et de négociations se tiennent actuellement sous l'égide du CNC. Elles pourront examiner les conditions applicables à la dérogation existante, permettant à certaines oeuvres, notamment au regard de leurs faibles résultats d'exploitation en salles, de sortir en vidéo au plus tôt trois mois après leur sortie en salle » indiquait alors Aurélie Filippetti.

 

csa rapport smad chrono

78 commentaires
Avatar de sum0 INpactien
Avatar de sum0sum0- 18/04/14 à 12:21:41
Avatar de pandaroux INpactien
Avatar de pandarouxpandaroux- 18/04/14 à 12:24:03

J'ai pas compris la démarche.

C'est de la

très bonne chair à piratage

Du coup il nous fourni le mkv direct ?

Avatar de tAran INpactien
Avatar de tArantAran- 18/04/14 à 12:24:56

sum0 a écrit :

DXK :francais:

:eeek2:

Dans un hôtel de luxe, David Sex King, un homme de pouvoir libidineux ne résiste pas aux charmes d’une femme de chambre intéressée. Dommage pour lui ! La belle n’a pas froid aux yeux et fera tout pour obtenir son heure de gloire. Heureusement, il pourra compter sur le soutien de sa sublime épouse, avant qu’elle ne s’enflamme pour son bodyguard... Une seule solution s’impose alors pour s’en sortir : séduire les jurées !

:eeek2: :eeek2: :incline: :mdr:

Avatar de Nithril INpactien
Avatar de NithrilNithril- 18/04/14 à 12:26:14

Tout le monde va vouloir le voir tout de suite

pas moi en tous cas

Avatar de yunyun INpactien
Avatar de yunyunyunyun- 18/04/14 à 12:26:33

Ou alors personne n'a voulu le distribuer en France.

Avatar de Nithril INpactien
Avatar de NithrilNithril- 18/04/14 à 12:27:21

tAran a écrit :

:eeek2:
:eeek2: :eeek2: :incline: :mdr:

:transpi:

voila un scenar bien plus band** alléchant !! :francais:

Avatar de djludo61 INpactien
Avatar de djludo61djludo61- 18/04/14 à 12:29:43

sum0 a écrit :

DXK :francais:

Oh mon dieu ! :incline:

Avatar de trash54 Abonné
Avatar de trash54trash54- 18/04/14 à 12:30:13

Nithril a écrit :

pas moi en tous cas

+1

je ferais un effort si on me donne le cachet qu'a du toucher le gros gégé et encore pas sur

Avatar de Ami-Kuns INpactien
Avatar de Ami-KunsAmi-Kuns- 18/04/14 à 12:30:15

Pas motiver pour le dl , même en gratuit.
Un vieux godzilla japonais en N&B sera plus rigolo à voir. :mdr2:

Avatar de tAran INpactien
Avatar de tArantAran- 18/04/14 à 12:36:57

amikuns a écrit :

Pas motiver pour le dl , même en gratuit.
Un vieux godezilla japonais en N&B sera plus rigolo à voir. :mdr2:

:cap: Attention à ne pas confondre les films, on parle de DSK là (et accessoirement, on est dredi) :yes:

EDITH : Je ne peux m'empêcher de partager un morceau choisi de la critique

Si l’on reconnaît quelques « célébrités » de la grande série de films initiée par le maître Tanaka Tomoyuki et le cinéaste Ishiro Honda en 1954, tels que Mechagodzilla, Megalon ou Mothra, il faut dire que la plupart des « partenaires de jeu » (ou de lupanar) de Godzilla demeurent ici pure invention de cinéaste un brin vicieux. Que penser par exemple de cette sorte de tatou géant tout de cuir vêtu, avec des clous très suggestifs au bout de sa queue ? Et le pingouin policier, toujours prêt à passer les menottes à ce cher « Godzi », qui évoque presque un clip des Village People : on est dans le délire total ! Mais qu’est-ce que ça peut être, pardonnez-moi le terme, « jouissif » et hilarant tout de même !

Il me le faut ! :eeek2:

Édité par tAran le 18/04/2014 à 12:39
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 8