Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Yahoo annonce des résultats en demi-teinte mais progresse en bourse

Merci les rachats d'actions et le mobile

Outre Intel, Yahoo! a aussi dévoilé les résultats de son premier trimestre 2014, et il n'y a pas de quoi sauter au plafond. Son chiffre d'affaires a légèrement reculé et ses bénéfices ont fortement chuté. Quelques données sont néanmoins positives, et ses différents programmes de rachats d'actions permettent de tirer son action vers le haut.

yahoo

Des coûts d'acquisition de trafic en forte baisse

Alors que Google, Facebook et Amazon annoncent des résultats records trimestre après trimestre, Yahoo évolue depuis de longues années dans une autre cour, à savoir celle de la stagnation. Ce premier trimestre 2014 ne déroge pas à la règle, avec un chiffre d'affaires de 1,133 milliard de dollars - en baisse de 0,6 %. Bonne nouvelle toutefois : si l'on exclut les coûts d'acquisition de trafic (les fameux TAC), la firme américaine a réalisé un chiffre d'affaires de 1,087 milliard de dollars, en hausse de 1 % sur un an. Cela peut surprendre, mais il s'agit du meilleur résultat pour Yahoo pour un premier trimestre depuis quatre ans.

 

La firme précise que cette hausse est principalement due aux publicités présentes sur son moteur de recherche, qui ont généré 445 millions de dollars, en hausse de 5 %. Si l'on exclut les coûts d'acquisition de trafic, la recherche a même réalisé un revenu de 444 millions de dollars, en hausse de 9 % sur un an.

6 milliards de dollars d'actions rachetées depuis 2012

Ces chiffres n'ont cependant pas empêché son bénéfice net de chuter de 20 %, pour atteindre 314 millions de dollars. Une mauvaise nouvelle pour les actionnaires et leurs dividendes ? Non, car Yahoo annonce continuer ses programmes de rachats d'actions. La firme de Sunnyvale précise ainsi dans ses documents financiers qu'elle a racheté 12 millions d'actions au premier trimestre 2014, pour une valeur de 450 millions de dollars.

 

Depuis 2012, c'est tout de même 6 milliards de dollars qui ont été dépensés dans ces programmes de rachats d'actions. Une somme colossale pour une société comme Yahoo, mais qui porte ses fruits. Aujourd'hui, grâce à un bond supérieur à 5 %, son action vaut 36 dollars environ, valorisant la société à près de 36 milliards de dollars. C'est tout simplement deux fois plus qu'il y a deux ans. Au début de l'année, son action a même retrouvé des valeurs qu'elle n'avait pas connu depuis fin 2005 ou durant la bulle internet de 1999/2000.

 

Rajoutons que Yahoo dispose de 4,6 milliards de dollars de cash au 31 mars 2014. Une somme en baisse de 400 millions de dollars par rapport au 31 décembre 2013, la faute aux rachats d'actions en grande partie. Notez que fin 2012, l'entreprise disposait de 6 milliards de dollars de cash, en forte augmentation par rapport à fin 2011 (2,5 milliards de dollars de cash). Il faut dire qu'en cédant ses parts du Chinois Alibaba, Yahoo a vu sa cagnote exploser. Depuis, la société utilise donc ce cash en acquisition (Tumblr, etc.) et surtout en rachats d'actions. Une politique qui ne pourra pas durer éternellement.

Le mobile comme vecteur de croissance ?

Notez que selon Marissa Mayer, la présidente de Yahoo, l'accès sur ses sites via mobile continue d'augmenter fortement, avec désormais 430 millions de visiteurs uniques par mois. Un nombre à comparer aux 400 millions d'internautes déclarés en novembre dernier, ou encore aux 350 millions du mois de septembre et aux 300 millions du premier trimestre 2013.

 

En un an, l'Américain a donc gagné 130 millions de mobinautes uniques sur ses différents sites. Une donnée importante quand on sait que la publicité sur mobile est en plein essor et qu'elle permet par exemple à un Facebook de voir ses revenus exploser. Yahoo arrivera-t-il à transformer ses centaines de millions de mobinautes en machine à cash ? Tout dépendra de sa politique publicitaire, notamment du côté de Tumblr. Marissa Mayer ne cache en tout cas pas son ambition pour ce secteur.

4 commentaires
Avatar de null INpactien
Avatar de null- 17/04/14 à 07:28:46

Pendant ce temps le petit français Dailymotion creuse ses pertes.

Avatar de yvan Abonné
Avatar de yvanyvan- 17/04/14 à 08:15:34

Yzokras a écrit :

Pendant ce temps le petit français Dailymotion creuse ses pertes.

Ben les deux ne sont absolument pas comparables en fait. Yahoo! c'est un généraliste du web, dailymotion c'est juste un hébergeur de vidéos.

Avatar de Qruby Abonné
Avatar de QrubyQruby- 17/04/14 à 08:51:25

yvan a écrit :

Ben les deux ne sont absolument pas comparables en fait. Yahoo! c'est un généraliste du web, dailymotion c'est juste un hébergeur de vidéos.

Je pense qu'il faisait référence au possible rachat de Dailymotion par Yahoo!

Avatar de Commentaire_supprime Abonné
Avatar de Commentaire_supprimeCommentaire_supprime- 17/04/14 à 08:55:01

C'est pas la joie mais ils sont loin d'avoir bu le bouillon.

A voir par la suite s'ils peuvent rebondir, sachant qu'ils ont pas mal fait d'efforts pour assainir leur situation financière.

Après, s'ils arrivent à s'en tirer sans être repris par Microsoft, ce qui fut un projet il y a de cela quelque temps, tant mieux... A suivre !

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.