Chris Beard, nouveau PDG de Mozilla par intérim

Oublions rapidement le passé

Après plusieurs semaines de débats autour de la nomination de Brendan Eich comme nouveau PDG de Mozilla, la polémique avait fini par provoquer la démission de ce dernier. L’éditeur a annoncé lundi qu’il s’était trouvé un nouveau PDG temporaire, en la personne Chris Beard, qui entre dans la foulée au conseil d’administration.

chris beard

 

Brendan Eich, créateur du JavaScript, avait été nommé PDG de Mozilla Corp le mois dernier, après plus d’un an de recherches. Pourtant, peu après son arrivée à la tête de l’entreprise, une polémique avait éclaté car Eich avait sponsorisé, à hauteur de 1 000 dollars, une campagne visant à promouvoir la Proposition 8, une loi interdisant le mariage aux couples de même sexe en Californie. Le texte, jugé plus tard inconstitutionnel, avait été brisé par la Cour Suprême, la plus haute juridiction américaine.

 

La polémique avait enflé jusqu’à ce qu’une partie des propres employés de Mozilla demandent eux-mêmes à leur nouveau patron de démissionner. Eich avait longtemps gardé le silence, mais avait fini par s’excuser pour avoir blessé involontairement les personnes concernées. Rien n’y a fait cependant, et plusieurs employés avaient clairement indiqué leur opinion : difficile pour une entreprise misant sur l’ouverture d’être représentée un homme qui avait agi en toute connaissance de cause contre une égalité.

 

Brendan Eich avait fini par démissionner le 3 avril, laissant une nouvelle fois le siège de PDG vacant. Deux semaines plus tard, la présidente de la fondation Mozilla, Mitchell Baker, annonce que l’entreprise s’est trouvé un nouveau PDG temporaire : Chris Beard. Cet employé travaille depuis plus d’une décennie pour Mozilla, Baker précisant qu’il fut de bon conseil à maintes reprises. Elle explique par ailleurs qu’il était prévu depuis plusieurs mois que Beard entre au conseil d’administration, dans lequel il siège désormais.

 

Les mérites de Chris Beard sont évidemment vantés, notamment sa capacité à prendre les décisions. Mitchell Baker insiste d’ailleurs assez sur la nécessité de faire les bons choix rapidement face à « un besoin profond et urgent d’une alternative ouverte et formidable ».

 

Pour autant, la présidente de la fondation n’aborde pas une seule fois la situation passée, notamment les raisons qui ont poussé Brendan Eich à quitter son poste. L’annonce se veut très neutre et la fondation a choisi de ne pas introduire d’éléments de comparaison sur les sujets polémiques. On imagine cependant que le candidat a été sélectionné avec soin pour ne pas replonger l’entreprise dans des débats dont elle se serait bien passée.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !