Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Les revenus du mobile s'écroulent au point d'être surpassés par le fixe

Les baisses de prix, bonnes pour les clients, moins pour les opérateurs

L'Autorité de régulation des télécoms a dévoilé hier son bilan complet pour le dernier trimestre 2013 et l'année complète. L'ARCEP aborde de nombreuses informations, comme celles des investissements des opérateurs, les volumes de minutes et de données consommées par les clients, le nombre d'abonnements, etc. Nous apprenons ainsi que pour la première fois depuis de longues années, le secteur fixe, pourtant en baisse, est désormais plus important en valeur que le marché mobile.

 

ARCEP Q4 2013

Le mobile génère moins de chiffre d'affaires que le fixe

La nouvelle est en quelque sorte historique. Depuis près d'une dizaine d'années, les revenus issus du marché mobile surpassent ceux du marché fixe, que ce soit via les lignes internet ou la téléphonie fixe. Il faut dire que le nombre de clients mobiles n'a cessé de croître, ceci avec des forfaits parfois très onéreux. Durant le même laps de temps, le haut et très haut débit s'est effectivement développé, mais ceci aux dépens du bas débit et de la téléphonie fixe. Résultat, le chiffre d'affaires du secteur dit fixe stagne depuis plusieurs années, avec même une légère baisse depuis trois ans. En 2010, près de trois milliards d'euros de chiffre d'affaires annuel séparaient ainsi les secteurs mobiles et fixes.

 

Mais depuis 2011, les opérateurs mobiles souffrent, que ce soit du fait de l'essor des MVNO, du lancement des offres types B&You, Red et Sosh, et bien sûr de l'arrivée de Free Mobile. Résultat, le chiffre d'affaires du secteur mobile est passé de quasi 5 milliards d'euros par trimestre (hors taxe) à 3,55 milliards au dernier trimestre 2013. Il s'agit du plus mauvais résultat pour ce marché depuis de très nombreuses années. Globalement, l'année 2013 reste supérieure pour le mobile avec 15,055 milliards d'euros, contre 14,891 milliards pour le marché fixe. L'écart n'a néanmoins jamais été aussi serré lors de la dernière décennie, ce qui prouve les difficultés importantes éprouvées par les opérateurs, et en particulier par les MVNO et les trois leaders du marché que sont Orange, SFR et Bouygues Telecom.

 

Selon l'ARCEP, le chiffre d'affaires mobile lors du dernier trimestre 2013 a reculé de 15,8 % par rapport à 2012, tandis que le secteur fixe a régressé de 3,9 %. Les deux secteurs combinés n'ont ainsi généré que 7,263 milliards d'euros en fin d'année, contre plus de 8 milliards un an plus tôt, et même près de 9 milliards fin 2010. L'autorité précise qu'il faut remonter à l'année 2005 pour trouver un marché fixe supérieur au mobile. « Le revenu des communications téléphoniques mobiles ne cesse de diminuer depuis cinq années et cette baisse n’est plus compensée, depuis le début de l’année 2011, par la hausse du revenu des services de donnée mobiles (SMS, MMS, internet) » note l'ARCEP.

Les investissements stagnent, la consommation sur mobile croit à vitesse grand V

Concernant les investissements réalisés par les opérateurs en 2013, ils sont en baisse avec seulement 7,2 milliards d'euros, contre plus de 10 milliards en 2012 et 8,2 milliards l'année précédente. Néanmoins, ces chiffres intègrent les dépenses importantes consacrées aux licences. Si l'on met de côté ces licences dispendieuses, les investissements des opérateurs ont été équivalents en 2013 (soit 7,2 milliards), soit un total quasi équivalent à celui de 2012 (7,317 milliards) et de 2011 (7,176 milliards).

 

Du côté des volumes consommés par les clients, sans surprise, le mobile explose tous les records avec un dernier trimestre 2013 historique, avec près de 36,3 milliards de minutes, en hausse de 11,3 % en un an. A contrario, les Français ne passant pas non plus leur vie agrippé au téléphone, le fixe s'effondre, avec 25 milliards de minutes, en baisse de 10,6 %.

 

« Le trafic total des services de téléphonie sur les réseaux fixes et mobiles s’élève à 61,3 milliards de minutes au quatrième trimestre 2013. Grâce à l’expansion de la téléphonie mobile, le trafic téléphonique continue de progresser (+1,2% soit 700 millions de minutes supplémentaires en un an), mais sur un rythme toutefois plus faible que celui des précédents trimestres (environ +4% sur les deux premiers trimestres 2013 et +3% au troisième trimestre) » résume pour sa part l'ARCEP.

La consommation de SMS et de données sur les réseaux mobiles explose

Si l'on regarde les SMS, un nouveau record a là encore été atteint, avec quasi 51 milliards de messages textes envoyés rien qu'au dernier trimestre, et plus 193 milliards sur l'année. La progression du dernier trimestre (+3,9 %) reste toutefois faible, preuve que le marché commence à saturer. A contrario, la consommation des données sur internet via mobile continue de s'envoler. En hausse de 67 % au dernier trimestre, ce marché a atteint plus de 47,5 millions de Go. Sur toute l'année, les Français ont ainsi transféré plus de 156 000 To (ou 156 millions de Go). Et au regard de l'évolution de ces derniers mois, les 200 000 To seront certainement atteints en 2014.

 

ARCEP Q4 2013

 

Au sujet du nombre d'abonnés dans le secteur télécom, aucune nouvelle surprenante au menu. Les clients mobiles continuent de croître à un rythme élevé avec 76,751 millions de puces en activité (+3,6 millions en un an), tandis que les abonnés à l'internet fixe progressent eux aussi, mais bien moins rapidement, avec 25,075 millions de clients (+725 000). Quant au nombre d'abonnés à une ligne de téléphonie fixe, il continue lentement mais sûrement sa régression, avec 39,082 millions de lignes, soit 47 000 de moins en trois mois et un peu moins de 600 000 en un an.

 

Enfin, voici quelques autres statistiques à retenir de ce bilan de l'ARCEP :

  • La France compte 11,601 millions de lignes internet dégroupées dont 10,808 millions totalement
  • Sur les 3,7 milliards de chiffre d'affaires trimestriel du fixe, 2,6 milliards viennent d'internet et 1,1 milliard de la téléphonie
  • 155 000 foyers accèdent encore à internet en bas débit / RTC (-31,2 %)
  • 24,921 millions de foyers sont en haut ou très haut débit (dont 2,049 millions en THD)
  • 23,516 millions de foyers ont accès à la téléphonie fixe via leur abonnement internet
  • 18,186 millions de foyers ont fait le choix de n'utiliser que cette ligne téléphonique
  • 14,615 millions de foyers abonnés à l'ADSL accèdent aussi à la télévision (+4 millions en trois ans)
  • La facture moyenne au T4 2013 était de 33,4 euros HT sur les lignes fixe (dont 33,7 euros pour le haut débit)
  • La facture moyenne au T4 2013 était de 16,94 euros HT sur les lignes mobiles (hors revenus de l'interconnexion et des services avancés)

ARCEP Q4 2013

 

Notez que l'ARCEP n'a pas livré de données sur le nombre d'emplois dans le secteur télécom. Une information précise sera néanmoins dévoilée le 28 mai prochain. 

88 commentaires
Avatar de 2show7 INpactien
Avatar de 2show72show7- 05/04/14 à 10:08:09

Quand on est chez soi, le fixe est moins cher que d'utiliser le smartphone à certaines heures

Édité par 2show7 le 05/04/2014 à 10:09
Avatar de linkin623 Abonné
Avatar de linkin623linkin623- 05/04/14 à 10:14:08

Le graphique de la facture moyenne pas client est vraiment parlant ! Free est arrvié quand au fait ?

Avatar de BenjaminSonntag INpactien
Avatar de BenjaminSonntagBenjaminSonntag- 05/04/14 à 10:15:15

Si cet article a pour conséquence de plaindre encore un peu les opérateurs de telecom de l'arrivée de Free ;), ou du fait que YouTube (ou les autres plateforme de diffusion de contenu) ne "payeraient pas leur part" des investissements

Précisons que :

  • le chiffre d'affaire total des opérateurs telecom (adsl+cable+fibre+fixe+mobile) est de loin supérieur au chiffre d'affaire réalisé par les plateformes de service en ligne (youtube + nextinpact + mediapart + meetic...) on leur paye *cher* l'accès à Internet de partout ;)

  • Orange a récemment distribué plus d'un milliard d'euro à ses actionnaires ... et donc les opérateurs se plaignent de ne plus pouvoir investir ? ;)

Édité par BenjaminSonntag le 05/04/2014 à 10:16
Avatar de lezard74 INpactien
Avatar de lezard74lezard74- 05/04/14 à 10:20:28

c est le futur acheteur de sfr qui a du soucis a se faire, si il veut rentabiliser les milliards investis!!!

Avatar de Leslinieres INpactien
Avatar de LeslinieresLeslinieres- 05/04/14 à 10:22:00

En même temps les opérateurs se sont tellement gavés sur notre dos pendant des années, et que heureusement l'arrivée de Free a changé cela, normal que les revenus aient baissé. :smack:

Avatar de JackosKing INpactien
Avatar de JackosKingJackosKing- 05/04/14 à 10:23:56

BenjaminSonntag;
Orange a reversé des dividendes aux Français via.. l'état actionnaire. Et il en a reversé moins que les années précédentes. L'information incomplète permet facilement de détourner la vérité.

Pour ton premier point comparer le CA de deux domaines différents est complètement ridicule. Comparons les revenus générés. Ha wait, youtube = google = société en Irlande endettant société France ... vite endettement de youtube les telco doivent investir pour eux.

Édité par jackosking le 05/04/2014 à 10:24
Avatar de A33 INpactien
Avatar de A33A33- 05/04/14 à 10:25:17

Ce qui est fou, c’est que puisque les revenus liés au mobile baisse, ça fait baisser la croissance, alors que nous avons pourtant un bien meilleur service pour bien moins cher.

Avatar de anonyme_b5c672786a220f949b54c73e43986bc6 INpactien

Je vais verser une larme pour les pauvres actionnaires :bocul: :troll:

Avatar de tAran INpactien
Avatar de tArantAran- 05/04/14 à 10:32:47

Triste de voir qu'il va y avoir de plus en plus de romanichels dans ce secteur, il va falloir vendre le chateau... :craint:

:fumer:

Avatar de plumachau INpactien
Avatar de plumachauplumachau- 05/04/14 à 10:44:57

Les revenus "s'écroulent", mais ils continuent à faire des bénéfices !!

Il faut arrêter un peu de vouloir toujours faire plus de bénéfices, il arrive un point ou ça ne peut plus monter.

Du moment qu'une entreprise fait des bénéfices, même si ils sont divisés par rapport aux années précédentes, il faudrait interdire des plans sociaux et autres licenciement, juste pour contenter les actionnaires.

Mais qui aura des couilles assez grosses dans le gouvernement pour imposer ça !!!

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 9
  • Introduction
  • Le mobile génère moins de chiffre d'affaires que le fixe
  • Les investissements stagnent, la consommation sur mobile croit à vitesse grand V
  • La consommation de SMS et de données sur les réseaux mobiles explose
S'abonner à partir de 3,75 €