Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Twitter croque le Français Mesagraph, spécialiste de la TV sociale

Mais Internet devait pas tuer la TV ?

Hier, le réseau social Twitter a mis la main sur deux startups, le Français Mesagraph et le Britannique SecondSync. Les deux entreprises ont officialisé la nouvelle, sans préciser les sommes mises en jeu. Ces acquisitions confirment surtout le besoin pour Twitter de se renforcer dans tout ce qui concerne son rapport avec la télévision.

Des partenariats déjà importants en France

Mesagraph et SecondSync sont deux petites sociétés méconnues du grand public. La première, fondée il y a près de quatre ans, est pourtant déjà en relation avec de grandes chaînes françaises (TF1, France TV, M6, C+, etc.) et compte pour partenaires Médiamétrie et même Microsoft. Spécialisée dans l'analyse et le trie de messages propres à une émission TV, Mesagraph s'intéresse logiquement à Twitter, qui est certainement le réseau où les programmes TV sont le plus commentés.


« Non seulement Twitter est la plateforme où la grande majorité des commentaires de Social TV ont lieu, mais c’est aussi une source immense d’opportunités pour les annonceurs de toucher leur audience de façon créative et efficace » a d'ailleurs commenté la société. L'équipe de Mesagraph, composée d'une dizaine de personnes, va rejoindre Twitter à Londres précise la jeune pousse.

Classer les tweets « en fonction de leur pertinence »

Hier, Mesagraph a dévoilé ses données concernant la France pour la semaine passée. Nous avons ainsi appris que près de 1,45 million de tweets ont été publiés en sept jours, dont 337 000 dimanche 30 mars. Les élections municipales ont généré de nombreux messages (134 000 lors des débats sur TF1, France 2 et France 3), ceci sans compter le débat Hidalgo/NKM sur iTélé (46 000 tweets). The Voice, le match de football Saint-Etienne contre l'Olympique Lyonnais et les Anges de la Téléréalité ont eux aussi généré de très nombreux tweets.

 

La société résume ses activités comme suit : « Mesagraph propose une solution « intelligente » qui analyse automatiquement les conversations sociales ayant lieu sur Twitter, effectue une indexation par sujet et thèmes ainsi qu’un classement en fonction de leur pertinence et vous renvoie les résultats les plus à mêmes de vous intéresser, sans avoir à définir un seul mot-clé. »

Twitter et la Social TV, une histoire de longue date

Concernant SecondSync, la société a plus ou moins la même activité et s'intéresse aux conservations ainsi qu'aux comportements des internautes lorsqu'ils sont devant leur écran. La startup créée en 2011 indique que rejoindre Twitter lui permettra d'aller plus loin dans ses activités, notamment sur les marchés en dehors des États-Unis, où il s'était concentré pour le moment. 

 

SecondSync

Exemple de statistiques proposées par SecondSync

 

Plus que les sociétés, Twitter rachète ici les compétences des employés de ces jeunes pousses. Le réseau social en profite aussi pour acquérir leurs algorithmes leur permettant d'analyser les discussions, les partages, les statistiques et les diverses interactions liées à la télévision. Le réseau profitera aussi de leurs nombreux partenariats avec les chaînes locales.

 

Rappelons que Twitter s'intéresse de près à la Social TV depuis de nombreuses années. En 2012, le réseau s'était même associé à Nielsen pour avancer dans ce créneau. Depuis, la firme américaine a scellé bien d'autres partenariats, le plus récent étant celui signé avec Kantar Media. De quoi renforcer un peu plus encore les liens étroits entre Twitter et la télévision, alors que les émissions sans hashtag sont aujourd'hui très rares dans de nombreux pays.

3 commentaires
Avatar de Naneday INpactien
Avatar de NanedayNaneday- 01/04/14 à 20:38:41

Les français toujours a se défiler quand il s'agit de parler d'argent..

Édité par Naneday le 01/04/2014 à 20:38
Avatar de romjpn INpactien
Avatar de romjpnromjpn- 02/04/14 à 06:00:22

Naneday a écrit :

Les français toujours a se défiler quand il s'agit de parler d'argent..

C'est le but d'une startup aujourd'hui : avoir une bonne idée, quelques programmeurs talentueux et se faire racheter à coups de millions ou milliards. Après soit le patron se casse avec les billets, soit il continue de travailler mais est très content:D.

Avatar de methos1435 Abonné
Avatar de methos1435methos1435- 02/04/14 à 17:29:23

Se faire racheter, pour moi, n'est pas mauvais en soi. Pour moi le problème c'est de voir une fois de plus une entreprise française passer dans des mains étrangères...

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.