Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Des employés de Mozilla demandent le départ de leur nouveau PDG

Les vues personnelles d'un patron, l'image d'une entreprise

La semaine dernière, nous nous faisions l’écho d’une polémique chez Mozilla. La nomination de Brendan Eich à la tête de l’entreprise faisait ressortir du placard sa donation de 1 000 dollars pour une campagne visant à promouvoir une loi qui aurait barré la route du mariage aux couples homosexuels en Californie. Désormais, ce sont les employés et le conseil d’administration qui font scission.

brendan eich

Brendan Eich, nouveau PDG de Mozilla

Un choix qui n'est pas du goût de tout le monde 

Brendan Eich, créateur du JavaScript, est depuis peu le nouveau PDG de Mozilla. Une recherche qui aura pris un an environ. Mais à peine arrivé à la tête de l’entreprise, le patron soulève une polémique. Beaucoup se sont rappelé qu’il avait offert 1 000 dollars pour soutenir une campagne visant à faire adopter la fameuse Proposition 8 en Californie, qui empêchait les couples de même sexe de se marier. La loi avait été votée avant d’être cassée par la Cour Suprême, la plus haute juridiction des États-Unis.

 

La colère n’avait pas tardé à se manifester, notamment à travers le retrait d’applications de la boutique Firefox OS. Était pointée l’inadéquation entre l’image d’ouverture et de liberté véhiculée par Mozilla, et le fait de nommer à sa tête un PDG qui avait milité, même de manière passive, contre l’égalité des droits. La communication de Mozilla s’était bornée à rester très simple, mais la réaction de la responsable du programme Mozilla Education affichait déjà une légère dissension au sein de la structure.

Des employés demandent la démission de leur nouveau patron

Le billet posté par l’entreprise se veut clair : « La mission de Mozilla est de rendre le Web plus ouvert afin que l’humanité soit plus forte, plus ouverte et plus juste. C’est pourquoi Mozilla soutient l’égalité pour tous, y compris l’égalité devant le mariage pour les couples LBGT. Peu importe qui vous êtes ou qui vous aimez, tout le monde mérite les mêmes droits et d’être traité de manière égale ».

 

Mais même si le ton de Mozilla se voulait clair et particulièrement affirmé, il n’a pas suffi, et la polémique se trouve désormais à l’intérieur même des murs de l’entreprise. Plusieurs employés ont en effet exprimé leur mécontentement, jugeant globalement que la nomination de Brendan Eich à la tête de Mozilla était néfaste pour son image.

 

C’est le cas de Sydney Moyer, qui a clairement donné son avis dans un tweet, demandant à Eich de démissionner. Une autre, Paula le Dieu, avait annoncé sa démission, avant de publier une mise à jour pour indiquer que la loi anglaise interdisait les départs sans compensation. Elle a donc décidé de reverser son salaire au programme Mozilla WebMaker. Kat Braybrooke, John Bevan, Jess Klein, Chris McAvoy ou encore Dan Sinker sont d’autres exemples d’employés qui ont tous protesté contre la nomination de Brendan Eich.

La moitié du conseil d'administration s'en va, mais aucun problème selon Mozilla 

Toutes ces prises franches de position se sont faites le lendemain pourtant d’un billet posté par Brendan Eich où, pour la première fois, il exprimait ses regrets « pour avoir causé de la souffrance » aux personnes concernées. Il demandait également à ce que lui laisse le temps de prouver par les actes qu’il pouvait remplir sa mission car il se disait conscient que des mots ne suffisaient pas.

 

Et le problème était déjà sérieux avant que plusieurs membres du conseil d’administration ne quittent l’entreprise : les anciens PDG Gary Kovacs et John Lilly, ainsi qu’Ellen Siminoff, PDG de l’entreprise Shmoop. Cependant, comme il a été précisé à The Next Web, ces départs n’auraient rien à voir avec la nomination de Brendan Eich : « Deux comptaient partir depuis un certain temps, l’un depuis janvier, l’autre dès la fin de la recherche du PDG, quelle que soit la personne sélectionnée ». Rien n’a été dit cependant sur le cas de la troisième personne, aucun nom n’ayant été donné par ailleurs.

De la représentation de l'entreprise par son PDG 

Toute la polémique tourne autour de la représentation publique de Mozilla. Les compétences de Brendan Eich ne sont clairement dans le collimateur, au contraire : directeur technique depuis des années, sa sélection est une reconnaissance de ses capacités à diriger des équipes. Ce qui revient le plus souvent dans les commentaires est la nomination d’une personne ayant soutenu financièrement une loi qui souhaitait empêcher des personnes d’obtenir les mêmes droits que les autres. Pour ces utilisateurs, développeurs et employés, les vues personnelles exprimées par Brendan Eich sont incompatibles avec le message véhiculé par Mozilla sur l’ouverture. Un message d’ailleurs réaffirmé sur le site officiel.

 

Et la polémique n’est pas prête de s’éteindre car certains prennent des mesures plus radicales encore. C’est le cas du site de rencontre OKCupid qui va jusqu’à afficher un message très direct à tous ceux qui voudraient se connecter depuis Firefox :

 

okcupid eich mozilla

 

« Ceux qui cherchent à s’opposer à l’amour et à renforcer à la place la détresse, la honte et la frustration sont nos ennemis, et nous ne leur souhaitons rien d’autre que l’échec ». Si la prise de position est claire, OKCupid ne bloque toutefois pas l’accès à son service puisque l’on trouve en bas un lien pour continuer. L’utilisateur aura cependant fait face au message, OKCupid publiant également des liens vers les autres navigateurs.

213 commentaires
Avatar de carbier INpactien
Avatar de carbiercarbier- 01/04/14 à 15:30:31

Et la polémique n’est pas prête de s’éteindre car certains prennent des mesures plus radicales encore. C’est le cas du site de rencontre OKCupid qui va jusqu’à afficher un message très direct à tous ceux qui voudraient se connecter depuis Firefox :

Et la palme de la connerie est attribuée à...
Je suppose que ce site est allé fouiller la vie privée des dirigeants de Google, Microsoft et consorts pour être sur que leur moralité est conforme à la leur... :fumer:

Avatar de octopilami Abonné
Avatar de octopilamioctopilami- 01/04/14 à 15:32:11

Courageux ces employés de chez Mozilla. :bravo: C'est clair que les idées véhiculées par la Proposition 8 n'ont pas leur place chez mozilla.

Sortez moi ce mec sinon je change de navigateur :D

Avatar de MichaelCaine INpactien
Avatar de MichaelCaineMichaelCaine- 01/04/14 à 15:33:25

La réaction des employés de Mozilla est tout à fait normale s'ils se sentent blessés par les prises de positions de leur PDG.

Mais OkCupid n'a strictement rien à faire là et fait de la politique sans en avoir le recul nécessaire.

Avatar de porkoipa INpactien
Avatar de porkoipaporkoipa- 01/04/14 à 15:33:29

Eich :baton:

Avatar de Thald' INpactien
Avatar de Thald'Thald'- 01/04/14 à 15:35:15

Je ne suis quand même pas mécontent que ce gus paye son geste.

Avatar de caoua INpactien
Avatar de caouacaoua- 01/04/14 à 15:36:52

carbier a écrit :

Et la palme de la connerie est attribuée à...
Je suppose que ce site est allé fouiller la vie privée des dirigeants de Google, Microsoft et consorts pour être sur que leur moralité est conforme à la leur... :fumer:

En même temps, les dirigeants des boites que tu cites sont d'un autre niveau que celle de mozilla. Vu toute la monnaie qu'ils font rapporter aux maîtres du monde, ces derniers ne vont pas allez leur fouiller des emmerdes au risque de perdre des masses monétaire conséquente.
Par contre, mozilla qui lui ne leur rapporte pas suffisamment, est donc une cible idéale pour servir d'exemple et faire régner la terreur de la pensée unique.

Avatar de porkoipa INpactien
Avatar de porkoipaporkoipa- 01/04/14 à 15:40:09

vous avez oublié certains dev également:

http://www.teamrarebit.com/blog/2014/03/24/goodbye_firefox_marketplace/

App developer Rarebit ignited the conversation by announcing that it pulled its apps from the Firefox Marketplace. In a statement, Rarebit CEO Hampton Catlin recalled the story of his own gay marriage experience in California, which allowed him to marry Rarebit co-founder Michael Catlin. Catlin called Eich out for both his Prop 8 donation and his choice not to apologize.

"We morally cannot support a foundation that would not only leave someone with hateful views in power but will give them a promotion and put them in charge of the entire organization," he wrote.

Avatar de MichaelCaine INpactien
Avatar de MichaelCaineMichaelCaine- 01/04/14 à 15:40:20

Et la palme de la connerie est attribuée à...
Je suppose que ce site est allé fouiller la vie privée des dirigeants de Google, Microsoft et consorts pour être sur que leur moralité est conforme à la leur...

les dirigeants de Google et Microsoft ne se placent pas en temps que chevaliers blancs à l'esprit de liberté et de collaboration.

Avatar de caoua INpactien
Avatar de caouacaoua- 01/04/14 à 15:40:51
Édité par Vincent_H le 01/04/2014 à 15:42
Avatar de atem18 INpactien
Avatar de atem18atem18- 01/04/14 à 15:41:08

Je n'arriverais jamais à me faire à sa tête à ce PDG. Enfin, avec un peu de chance, Firefox et le Javascript mourront en même temps. Vive Darwin et la sélection naturelle. :fumer:

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 22
  • Introduction
  • Un choix qui n'est pas du goût de tout le monde 
  • Des employés demandent la démission de leur nouveau patron
  • La moitié du conseil d'administration s'en va, mais aucun problème selon Mozilla 
  • De la représentation de l'entreprise par son PDG 
S'abonner à partir de 3,75 €