La redevance TV 2013 devrait frapper les résidences secondaires

Sauvés par le gong

La contribution à l'audiovisuel public 2013 devrait subir d'importantes modifications à l'Assemblée nationale : finalement le gouvernement renoncerait à la hausse de deux euros. Mais en contrepartie, il accepte une extension de la ponction sur les résidences secondaires.

maison secondaire morguefile

Compenser les recettes en baisse de France TV 

Un pas en arrière, un pas en avant. Initialement prévue pour être de 129 € dans toutes les résidences principales hormis les foyers exonérés, la contribution à l'audiovisuel public, son nouveau nom, sera finalement de 127 € dans les résidences principales, contre 125 € aujourd'hui. Ces deux euros de plus sont mécaniques et procèdent du levier de l'inflation. Ce recul n'est cependant que relatif : la redevance sera étendue aux résidences secondaires selon Le Point. Près de 3 millions de foyers supplémentaires sont concernés, ce qui devrait faire rentrer dans les caisses entre 150 et 200 millions d'euros.

Concernant les résidences secondaires, la contribution devrait être de 64 €. Notez que certains députés (voir I-CF 146 en fin de fichier) ont tenté d'augmenter de 2 € supplémentaires la contribution. D'après notre confrère, toutefois, l'amendement sur les maisons secondaires l'a finalement emporté lors des arbitrages au sein de la majorité.

 

Cette extension aux résidences secondaires était attendue, sachant qu'Aurélie Filippetti a maintes fois annoncé qu'elle y était favorable, tout comme Partick Bloche, président de la commission des affaires culturelles. Le mois dernier, la Scam (Société civile des auteurs multimédias) proposait d'ailleurs « de briser le tabou de l’augmentation de la redevance » et surtout « de l’étendre notamment aux résidences secondaires, pour que son montant (qui resterait encore derrière les 169 euros au Royaume-Uni, 215 euros en Allemagne, 365 euros en Suisse…) garantisse les missions essentielles du service public ».

 

Notez que cette hausse a pour principal but d'augmenter le budget de l'audiovisuel français et principalement de France Télévisions, dont les recettes publicitaires affichent de fortes baisses en cette année 2012.

Et les PC ?

Concernant son extension non aux seules télévisions mais aux ordinateurs, véritable serpent de mer depuis de longues années, il semble que 2013 y échappe à nouveau. Aucun amendement en ce sens n'a (pour l'heure) été déposé. Aurélie Filippetti avait pourtant songé à l'appliquer dès l'an prochain.

 

« Aujourd’hui avec la TV connectée, la télé va beaucoup passer par les ordinateurs » expliquait-elle. « Est-ce qu'il faut étendre la redevance à ces écrans quand on n'a pas de télévision ? (…) C'est une question qui se pose, mais ça serait une redevance évidemment par habitation. On ne paiera pas une redevance [en plus, ndlr] si on a un ordinateur et une télé (...). Aujourd’hui des gens n’ont pas de télévision et ont un écran ».


Dans ces conditions, à savoir imposer la contribution aux seuls foyers n'ayant pas de télévision mais disposant d'un ordinateur, cette taxe ne représenterait au final qu'une poignée de millions d'euros par an. Cela pourrait ainsi expliquer pourquoi le sujet n'a pas encore été abordé au sein de l'Assemblée cette année.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !