Non, le 3310 de Nokia n'est pas de retour

Et Paris n'est pas en Pologne

Depuis quelques jours, on voit de nombreux sites traiter du retour du Nokia 3310. Un téléphone mobile mythique, vanté pour sa capacité à résister au temps. Comme pour d'autres sujets, l'emballement médiatique semble avoir prévalu. Dans la pratique, c'est tout simplement la société Lëkki, spécialisée dans le reconditionnement de produits des années 90, qui a référencé ce modèle, déjà proposé par d'autres depuis longtemps.

Il y a deux jours, le site / agence Konbini annonçait le « retour » du fameux 3310 de Nokia. Sarah Barbier, la journaliste à l'origine de l'article, évoquait alors assez clairement le fait qu'il ne s'agissait que de la société Lëkki qui avait décidé de référencer ce produit datant des années 90 à son catalogue.

Cette dernière l'avait effectivement annoncé sur sa page Facebook. Mais 7400 partages sur les réseaux sociaux plus tard, la nouvelle a rapidement fait le tour du web, certains sites allant même jusqu'à consacrer plusieurs articles à cette annonce, que certains attribuent à une société ou même une start-up française voire parisienne.

Lëkki : une société « parisienne » basée en Pologne depuis deux mois

Mais voilà. Le Nokia 3310 est déjà proposé à la vente en France depuis bien longtemps par d'autres services, il ne s'agit ici que de modèles reconditionnés... et Lëkki est une société basée en Pologne. Elle ne s'en cache d'ailleurs pas puisque c'est affiché assez clairement dans ses conditions générales, librement accessibles sur son site comme vous pouvez le voir sur cette capture :

 Lekki

Mais d'où viennent toutes ces confusions ? Pour la nationalité de Lëkki, cela semble assez simple à comprendre. La société a été fondée par Maxime Chanson en 2010. Un français dont le parcours a récemment intéressé nos confrères de BFM Business notamment. Il était ainsi intervenu au micro de Good Morning Business cet été pour expliquer le concept de sa société : reconditionner des produits mythiques afin de les revendre à des nostalgiques en tous genres, le tout le menant sur une croissance à deux chiffres.

Dans un premier temps il s'était ainsi attaqué au StarTAC de Motorola, mais de nombreux autres ont suivi, de la Gameboy à la Super Nintendo en passant par le Nokia 3210. « Notre activité consiste à remasteriser les téléphones, donc on se base vraiment sur un concept de recyclage. [...] Tous ces téléphones-là qui ont 15 ans, 20 ans, fonctionnent aujourd'hui très bien. Au lieu de produire encore et encore, on peut tout simplement redonner vie à ces anciens téléphones qui fonctionnent parfaitement. » expliquera-t-il, avant de préciser la source de ces appareils : « On récupère d'anciens téléphones d'occasion, on les démonte complètement, on les met en pièces détachées, on les remonte, on met une batterie neuve et un chargeur neuf ».

Quid de la remasterisation annoncée ? Il s'agit en fait surtout d'un coup de peinture donné aux coques dans ses ateliers afin de leur donner un coup de jeune, et sans doute coller un peu plus aux attentes des consommateurs actuels (et au style très colorés des Lumia).

Livrant dans le monde entier, et fort de sa rentabilité précoce, la société s'est néanmoins envolée pour la Pologne au début de cette année comme elle nous l'a confirmé dans la matinée. Ce n'est d'ailleurs pas sa seule activité dans ce pays, puisqu'elle vend aussi des protections pour smartphones et tablettes sous la marque Ostfold.

Le Nokia 3310 : un retour en France qui date d'au moins un an

Se pose maintenant la question du « retour » annoncé du 3310 de Nokia. Et comme l'on pouvait s'en douter, c'est surtout de son arrivée chez Lëkki dont il était question. En effet, une simple requête sur « acheter Nokia 3310 » dans Google nous indiquera qu'en plus des habituels modèles d'occasion proposés par différentes plateformes et plusieurs revendeurs, on trouve le site trente-trois dix qui existe depuis près d'un an maintenant. Spécialisé dans ce modèle, il le vend en différents coloris, et comme pour Lëkki, il s'agit de produits reconditionnés. Il y a néanmoins quelques différences à noter.

Nokia 3310

Si la batterie est neuve, et que le site en propose à moins de cinq euros, le chargeur est celui d'origine, dont on ne sait pas s'il est aussi reconditionné ou non. L'adaptateur Micro SIM est fourni (proposé à 1 euro en option), alors que Lëkki le propose à 4 euros en option uniquement. Si ce dernier annonce remettre en état la coque du téléphone, ici on ne sait pas trop ce qu'il en est puisque rien n'est précisé. On retrouve néanmoins systématiquement la marque Nokia sur les photos présentées à l'acheteur.

Comme souvent, le diable est dans les détails

Celui-ci devrait d'ailleurs être sensible à un autre argument : celui du prix. En effet, si Lëkki reste raisonnable sur les frais de ports (8 euros), il faudra compter pas moins de 90 euros pour un appareil vendu chez son concurrent entre 20 et 35 euros, avec un peu plus de six euros de frais de port, soit un rapport de près de un à trois dans le meilleur des cas.

Du côté de la garantie, Lëkki nous a précisé qu'elle était de six mois, alors que trente-trois dix évoque simplement la garantie légale de conformité et la possibilité d'un retour sous 30 jours en cas de mécontentement. Notez au passage que si la société est bien immatriculée en France cette fois, il ne s'agit que d'une entreprise individuelle enregistrée au nom de Maria Volokhov, située à Nantes.

Plus que du retour du Nokia 3310, il n'était donc bien question que de l'arrivée d'une référence au catalogue de Lëkki, qui a néanmoins sans doute apprécié le coup de pub fourni par tous les articles générés suite à celui de Konbini. Ce dernier n'est d'ailleurs pas en reste, puisqu'il a massivement été cité et partagé sur les réseaux sociaux. Mais s'il y a bien une chose que l'on peut attendre d'un site d'information géré par une agence de publicité et de communication, c'est bien de réussir à générer du buzz.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !