Megaupload : l’emprise américaine s’étend, Échelon en tête

Nouvelles Unis Etats Zélandes

Kim Dot Com a-t-il été surveillé via le réseau Échelon ? La bête noire des majors en a la certitude après les récentes déclarations des autorités néozélandaises.

echelon

 Radomes at Menwith Hill, Yorkshire. Photo taken November 2005. Matt Crypto

 

Voilà quelques semaines, le premier ministre néo-zélandais John Key présentait ses excuses au fondateur de MegaUpload et aux habitants de son pays. Les services du GCSB (les services de renseignements) n’avaient en effet pas compétence pour surveiller le fondateur de Megaupload, qui a le statut de résident néozélandais.

 

« La collecte d’information n’était pas autorisée en vertu du GCSB Act, et était de ce fait illégale » a conclu un rapport sur cet épisode qui a conduit à l’arrestation musclée de l’encombrant Dot Com. « Il est de la responsabilité du GCSB d'agir dans la légalité » a déclaré le premier ministre avant de désavouer le GCBS, et en jugeant qu'« il est extrêmement décevant de constater que ses actions sortaient du cadre légal dans cette affaire. Je suis personnellement très déçu que l'agence n'ait pas réussi à comprendre le fonctionnement de sa propre législation ». 

Un non-sens ou presque

TorrentFreak estime que cette surveillance fut un « non-sens » alors que les autorités disposent déjà des outils pour surveiller ses communications. Mais ce non-sens a une explication : « le GCSB est l’un des cinq partenaires du projet Échelon (five eye, NDLR), le projet de surveillance global. Ils peuvent donc mettre la main sur tous les types de communication, des communications sans fil, à internet, au satellite ou au téléphone » a-t-il estimé dans les colonnes de TorrentFreak. « Le GCSB a été utilisé pour la surveillance de toutes mes communications afin d’offrir au gouvernement américain un accès complet [à ces échanges], sans l'exigence d'un mandat et sans possibilité pour moi d'avoir accès aux transcriptions ou aux éléments découverts. Les États-Unis ont utilisé cette surveillance afin d’obtenir en temps réel l'accès à mes appels téléphoniques, à mon trafic Internet et tout le reste et je ne peux rien y faire. Ils refusent de coopérer avec la cour et s’abritent sous des questions de sécurité nationale. »

Et le fondateur de Megaupload d’accuser une nouvelle fois les États-Unis : « tout ce qui se passe dans ce procès, pointe dans la même direction. Ces gens dans les sièges les plus élevés du pouvoir ont voulu utiliser tous leurs jouets pour nous détruire au profit de leurs bienfaiteurs à Hollywood. »

Kim Dot Com alter égo de Megaupload

Sur le terrain des procédures, la demande de Megaupload visant au rejet des poursuites pénales a échoué aux États-Unis (la décision). Megaupload a fait savoir qu’elle n’a pas à être jugée dans ce pays pour des questions formelles. Comme le relate Ars Technica, elle est une société basée à Hong-Kong, son fondateur est en Nouvelle-Zélande et ni l’un ni l’autre n’ont d’adresse sur le sol américain où ils pouvaient recevoir l’acte d’accusation comme le prévoit la « Rule 4 ». Le juge a rejeté la demande d’annulation qu’il considère, en substance, disproportionnée. Pour fracasser ce grain de sable dans le rouage, le juge veut considérer Kim Dot Com comme l’alter ego de Megaupload. Du coup, l'imposant fondateur pourra recevoir le document formel visant la société une fois extradé sur le sol américain (le dossier en cours en Nouvelle-Zélande, avec une prochaine étape en mars 2013).

Pendant ce temps, la MPAA s’est frotté les mains dans un communiqué. « Étant donné le rôle majeur que Megaupload a joué dans le vol de l'innovation et de la créativité de ceux qui travaillent dur, nous sommes heureux que la procédure pénale se déroule aux États-Unis. »

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !