Mozilla s'attaque à la compression des images JPEG pour réduire leur poids

10 % en moyenne sur des images existantes

Mozilla a décidé de s’attaquer au problème des images JPEG et du poids qu’elles peuvent représenter au sein d’une page web. Son projet, nommé mozjpeg, permet en moyenne de réduire le poids des images d’environ 10 % sans casser évidemment la compatibilité.

sunset

Crédits : mxmora, licence Creative Commons

Le JPEG, un format ancien mais universel 

Avec les années, le poids des pages web a largement augmenté. Ce n’est pas tant la faute des langages de développement eux-mêmes (même si l’on trouve désormais de nombreux scripts) que celle des images, omniprésentes. Les sites sont en effet devenus beaucoup plus « graphiques » et s’appuient très largement sur les images pour illustrer leurs propos.

 

Dans la grande majorité des cas, c’est le format JPEG qui est utilisé, et ce pour une raison très simple : sa compression permet d’obtenir un poids relativement bas pour les images et sa présence depuis le début des années 90 le rend universel. Tous les navigateurs savent le lire depuis longtemps et de nombreux logiciels peuvent le manipuler. Évidemment, aujourd’hui, la question de son remplacement se pose.

10 % de réduction moyenne sur le poids des images

Mais même si la quête d’un successeur prendra encore des années, Mozilla se penche toujours sur l’optimisation de la compression. L’objectif est de produire des fichiers dont la qualité reste identique mais pour un poids moindre. Mozilla explique : « Les encodeurs JPEG ont été largement stagnants en termes d’efficacité de compression et remplacer le JPEG par quelque chose de mieux a été un sujet récurrent de discussion. Le désavantage majeur de s’éloigner du JPEG est que cela requerrait d’en passer par une période de plusieurs années de faible compatibilité avec les logiciels déployés dans le monde ».

 

L’éditeur est conscient qu’un remplaçant n’arrivera pas tout de suite, et c’est la raison pour laquelle il propose mozjpeg. Il ne s’agit pas à proprement parler d’un projet neuf. L’éditeur a repris en effet la bibliothèque libjpeg-turbo, auquel il a ajouté la fonctionnalité « jpgcrush ». Il s’agit un script Perl créé par Loren Merritt et qui doit réduire le poids d’un fichier, sans perte de qualité, en devinant quelle configuration de codage progressif utilise le moins de place. Avec quelques optimisations supplémentaires, les résultats finaux sont encourageants puisque sur un échantillon de 1 500 images provenant de Wikimedia, le poids moyen a été réduit de 10 %.

Une version 1.0 qui continuera d'être améliorée 

Le projet est évidemment open source et totalement gratuit. Il peut donc être utilisé et modifié, mais Mozilla précise qu’il n’est pas terminé. L’idée est née du besoin de réduire le poids des images en partant du constat que les techniques de compression modernes n’avaient pas toutes été tentées sur le JPG. D’autres versions sont donc prévues, avec notamment l’inclusion d’une technique nommée « Trellis quantization » qui pourrait aider à faire diminuer le poids sans changer la qualité.

 

Pour l’instant, les sources de la version 1.0 du mozjpeg peut être téléchargées depuis leur dépôt Git.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !