Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Qualcomm dévoile ses Snapdragon 610, 615 et 801

Le 64 bits et la 4G à l'honneur

Qualcomm doit faire face à une concurrence de plus en plus rude sur le marché des SoC pour smartphones et tablettes, avec des acteurs qui ne cessent de prendre du poids, comme Intel qui vient de dévoiler ses plans pour 2014. Ainsi, la marque vient de dévoiler trois nouveaux produits, les Snapdragon 610, 615 et 801. Elle commence aussi à évoquer le passage au 20 nm et à la LTE Advanced.

 

Qualcomm a profité du MWC pour faire le plein de nouveaux SoC, peu après avoir annulé la mise sur le marché de son Snapdragon 802, faute de demande. Et cela commence avec deux nouveaux membres de la famille Snapdragon 600 : les 601 et 615. Leur principale différence concerne le nombre de cœurs intégrés : quatre pour l'un, huit pour l'autre.

Snapdragon 610/615 : Qualcomm mise sur le 64 bits, l'Adreno 405 et va jusqu'à 8 cœurs

Tous deux gèrent le 64 bits, puisqu'ils se basent sur ARMv8 (Cortex A53) et intègrent un modem 4G de catégorie 4 (150 Mb/s) capable de gérer le DC-HSPA+ (42 Mb/s) et le DS-DA (Dual SIM). Au passage, il nous a d'ailleurs été confirmé que la société était prête à passer à la 4G LTE Advanced à 300 Mb/s avec ses Gobi 9x35 et 9x30 (2x 20 MHz) qui profiteront d'une finesse de gravure en 20 nm, le second étant prévu pour le monde de l'automobile.

 

Ces deux modèles sont ainsi compatibles broche à broche avec le Snapdragon 410 annoncé récemment (Adreno 306) qui reprend presque la majorité de ces caractéristiques. Pour ce qui est de la partie graphique, on a par contre droit cette fois à de l'Adreno 405 qui est compatible avec DirectX 11.2 et OpenGL ES 3.0 et qui supporte une définition maximale de 2560 x 1600 pixels.

 

Miracast pourra bien entendu être géré, mais on note surtout l'arrivée d'un module de décompression matérielle du H.265 (HEVC) que même Intel n'a pas encore intégré à ses derniers Atom. Il est bien entendu question de Wi-Fi 802.11ac, de Bluetooth 4.1 et d'eMMC 4.5. Des produits exploitant de telles puces ne sont par contre pas attendus avant le dernier trimestre de 2014, il faudra donc être patient. La finesse de gravure utilisée sera du 28 nm.

Snapdragon 801 : une petite mise à jour en attendant mieux

Plus proche de nous, il a été question du Snapdragon 801. Il s'agit d'une évolution de l'actuel Snapdragon 800, notamment utilisée dans les smartphones et tablettes Z2 de Sony dont nous vous parlions un peu plus tôt. La marque évoque une amélioration générale des performances et des capacités de cette puce à tous les niveaux : CPU, GPU, DSP, mémoire, etc.

 

Dans la pratique, il est surtout question d'une montée en fréquence pour les quatre cœurs Krait 400 (32 bits) et l'Adreno 330, ainsi qu'un passage à l'eMMC 5.0 qui annonce un débit maximal de 400 Mb/s. C'est sans doute surtout une manière d'attendre une véritable évolution pour le haut de gamme de la marque. Annoncé pour une disponibilité ce trimestre, il pourrait aussi se retrouver au cœur du Galaxy S5 dont tout le monde attend qu'il soit annoncé ce soir par Samsung. Reste à voir ce qu'il en est et si les promesses de Qualcomm sont tenues dans la pratique ou si les différences ne sont que marginales.

18 commentaires
Avatar de Commentaire_supprime Abonné
Avatar de Commentaire_supprimeCommentaire_supprime- 24/02/14 à 17:49:55

Miam, ça fait envie !

Par contre, je m'attends à ce que ça ne soit pas sur des smartphones à moins de 400 €...

Avatar de ldesnogu INpactien
Avatar de ldesnoguldesnogu- 24/02/14 à 17:59:18

8 coeurs 64-bit ? Mais c'est n'importe quoi, les joies du marketing :D

Quant au support du H.265 il me semble que pas mal des SoC à venir l'ont (cf. par exemple les chips de MediaTek), Intel est encore à la traine.

Avatar de killer63 INpactien
Avatar de killer63killer63- 24/02/14 à 19:19:40

et qualcomm avait pas parlé du snapdragon 805 pour prendre la relève du 800 ?

en fait c'est le 801 qui remplace le 805 ?

ptain je suis perdu :mdr:

Édité par killer63 le 24/02/2014 à 19:20
Avatar de David_L Équipe
Avatar de David_LDavid_L- 24/02/14 à 20:01:27

killer63 a écrit :

et qualcomm avait pas parlé du snapdragon 805 pour prendre la relève du 800 ?

en fait c'est le 801 qui remplace le 805 ?

ptain je suis perdu :mdr:

Le 805 c'est celui que l'on attend, le 801 c'est pour faire patienter ;)

Avatar de killer63 INpactien
Avatar de killer63killer63- 24/02/14 à 20:08:07

ah oké :chinois:

pfiouuuu :transpi:

Avatar de Alkore INpactien
Avatar de AlkoreAlkore- 24/02/14 à 20:19:37

David_L a écrit :

Le 805 c'est celui que l'on attend, le 801 c'est pour faire patienter ;)

Dommage ce retard, parce que cela fait un peu tâche au niveau de la nomenclature: les 610/615 semble sur le papier plus performant que le 801.

Avatar de ArthurG INpactien
Avatar de ArthurGArthurG- 25/02/14 à 05:17:15

c'est moi ou on dirait que QC tire a vue, comme si l'Apple A7 et Mediatek ont boulverse ses plans. On est loin du Qualcomm de l'annee derniere qui se moquait de mediatek est ses "dumbest technology ever" octo cores... bref ya comme un vent de panique et ca fait n'importe quoi...

Avatar de nigol INpactien
Avatar de nigolnigol- 25/02/14 à 06:28:23

Les vrais concurrents qui font peur ce n'est pas Intel. Intel est devenu une boîte technologique sans innovation.

Les vrais concurrents de Qualcomm, ce sont ceux qui font la même chose â moindre coût (salaire plus faibles) avec des ingénieurs plus jeunes, plus motives. Avec un gouvernement intelligent qui sait où il est important d'investir en subvention et en enseignement supérieur.

En plus, le gouvernement chinois a considéré que Qualcomm abusait de sa position dominante en sur facturant son portfolio de brevets. Qualcomm a eu de TRÈS grosses amendes, et est forcé de laisser de la place à la compétition locale.

Médiatek : Taïwan, hsinchu. 7000 employés, nombreux SoC en développement. Très bonne formation universitaire, pays tourné vers le semiconducteur (plus grosse capitalisation locale : TSMC, puis HTC, Mediatek, etc dans le top10) nombreuses incitations fiscales.
http://www.twse.com.tw/ch/about/company/download/factbook/2012/1.04.htm

HiSilicon/Huawei : Shenzhen, Chine. société au capital soi-disant privé (les salariés) mais en réalité fortement lié au gouvernement chinois. Produit des serveurs, du mobile, du network (reprise d'équipes Nortel au Canada).
En Chine : Bonne formation universitaire, et adopte très vite les méthodologies développées à l'Ouest (langage SystemVerilog, vérification poussée des designs de circuit avant mise en production, etc). Jeunes et extrêmement motivés de démontrer leurs compétences face aux US... + boom économique + rêve de richesse personnelle.
ÉNORME incitation fiscale (Shenzhen est une zone defiscalisee), salaires très bas par rapport à l'Occident. rachat de compétences étrangères.

Les plus petits qui montent :
Amlogic, Shanghai.
Spreadcom. Fait peur à tout le monde. Fondé par des chinois revenus des États Unis. Profite du soutien financié du gouvernement chinois pour recruter les meilleurs ingénieurs, pourquoi pas chez la concurrence.

Deux conclusions :

  • Intel, ils me font bien rigolés. Tros gros, trop vieux, trop gras. Pas assez motivés à tous les niveaux.
  • les semi-conducteurs sont un facteur d'indépendance nationale. Les pays qui veulent protéger leur industrie sont très interventionnistes. Donc l'inverse du libéralisme bon teint en Europe.
Édité par nigol le 25/02/2014 à 06:32
Avatar de zenn INpactien
Avatar de zennzenn- 25/02/14 à 06:45:31

nigol a écrit :

Les vrais concurrents qui font peur ce n'est pas Intel. Intel est devenu une boîte technologique sans innovation.

Les vrais concurrents de Qualcomm, ce sont ceux qui font la même chose â moindre coût (salaire plus faibles) avec des ingénieurs plus jeunes, plus motives. Avec un gouvernement intelligent qui sait où il est important d'investir en subvention et en enseignement supérieur.

En plus, le gouvernement chinois a considéré que Qualcomm abusait de sa position dominante en sur facturant son portfolio de brevets. Qualcomm a eu de TRÈS grosses amendes, et est forcé de laisser de la place à la compétition locale.

Médiatek : Taïwan, hsinchu. 7000 employés, nombreux SoC en développement. Très bonne formation universitaire, pays tourné vers le semiconducteur (plus grosse capitalisation locale : TSMC, puis HTC, Mediatek, etc dans le top10) nombreuses incitations fiscales.
http://www.twse.com.tw/ch/about/company/download/factbook/2012/1.04.htm

HiSilicon/Huawei : Shenzhen, Chine. société au capital soi-disant privé (les salariés) mais en réalité fortement lié au gouvernement chinois. Produit des serveurs, du mobile, du network (reprise d'équipes Nortel au Canada).
En Chine : Bonne formation universitaire, et adopte très vite les méthodologies développées à l'Ouest (langage SystemVerilog, vérification poussée des designs de circuit avant mise en production, etc). Jeunes et extrêmement motivés de démontrer leurs compétences face aux US... + boom économique + rêve de richesse personnelle.
ÉNORME incitation fiscale (Shenzhen est une zone defiscalisee), salaires très bas par rapport à l'Occident. rachat de compétences étrangères.

Les plus petits qui montent :
Amlogic, Shanghai.
Spreadcom. Fait peur à tout le monde. Fondé par des chinois revenus des États Unis. Profite du soutien financié du gouvernement chinois pour recruter les meilleurs ingénieurs, pourquoi pas chez la concurrence.

Deux conclusions :

  • Intel, ils me font bien rigolés. Tros gros, trop vieux, trop gras. Pas assez motivés à tous les niveaux.
  • les semi-conducteurs sont un facteur d'indépendance nationale. Les pays qui veulent protéger leur industrie sont très interventionnistes. Donc l'inverse du libéralisme bon teint en Europe.

:roll:

'Tain mec, t'as même des infos sur la motivation des salariés de chaque boite... Ainsi que leur niveau de cholestérol.

Avatar de canti INpactien
Avatar de canticanti- 25/02/14 à 07:49:53

nigol a écrit :

Les vrais concurrents qui font peur ce n'est pas Intel. Intel est devenu une boîte technologique sans innovation.

Les vrais concurrents de Qualcomm, ce sont ceux qui font la même chose â moindre coût (salaire plus faibles) avec des ingénieurs plus jeunes, plus motives. Avec un gouvernement intelligent qui sait où il est important d'investir en subvention et en enseignement supérieur.

bah écoute, il suffit de les débaucher avec un gros salaire :francais:

çà me fait penser a ces boites qui font de l'offshore, pour payer de jeunes ingénieurs 200€ par mois, qui s'étonnent de voir partir les plus efficaces, et motivés

Bah oui, un bon ingénieur a de la valeur, et si tu le payes des clopinettes il ira voir ailleurs, ou on prendra son boulot en considération.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 2