Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

L’Éducation nationale se dote d’une Direction du numérique pour l'éducation

One direction

Plus de sept mois après l'adoption de la loi Peillon sur l’École, le gouvernement vient de publier un décret instaurant au sein de l’Éducation nationale une direction chargée de chapeauter spécifiquement le déploiement du « service public du numérique éducatif ». La mise en place de cette nouvelle direction a été confiée à Catherine Becchetti-Bizot, inspectrice générale de l'Éducation nationale.

école ordinateur

 

Le ministère de l’Éducation nationale a officialisé au travers d’un décret publié ce matin au Journal Officiel la création de la « Direction du numérique pour l'éducation » (DNE). Cette structure se voit ainsi chargée d’assurer la mise en place et le déploiement du service public du numérique éducatif sur l’ensemble du territoire national, tel que prévu par la loi pour la refondation de l’école de la République de juillet 2013. Plus concrètement, il est d'une part question d’équipements (ordinateurs, connexion à Internet,...) et d'autre part de services (ressources pédagogiques à destination des élèves, formation des enseignants, etc.).

Un service de la DNE dédié aux contenus, l’autre aux « contenants »

Les prérogatives de cette nouvelle direction, relativement vastes, ont donc été réparties entre deux services : le service du « développement du numérique éducatif » et celui des technologies et des systèmes d'information. Le premier aura ainsi un rôle « d'impulsion, d'expertise et d'appui aux grands projets structurants du numérique éducatif », de définition de « la politique de développement des ressources, des contenus et des services numériques », d’animation des réseaux pédagogiques, de conduite de « la politique partenariale » avec les acteurs de la filière numérique - qu’ils soient privés ou publics, etc.

 

Quant au second, il profitera de la compétence générale de la DNE en matière de pilotage et de mise en œuvre des systèmes d'information pour assurer la maîtrise d’œuvre des « projets informatiques et numériques », de même qu’en matière de maintenance des systèmes d'information et de communication. La nouvelle direction s’est vue au passage confier un rôle d’élaboration et de mise en oeuvre du « schéma stratégique des systèmes d'informations et des télécommunications ».

Un rôle également budgétaire, avec pour consigne de « tenir compte » du libre

Sur un plan plus financier, la DNE est dotée d'un rôle de proposition de la programmation budgétaire pour tous les projets informatiques et numériques. Elle assurera en outre « une mission de contrôle de gestion dans le domaine du numérique pour l'éducation ».

 

Toutes les prérogatives attribuées à cette nouvelle direction devront bien entendu être menées dans le strict respect de la loi sur l’École de juillet 2013, qui précise pour rappel que « la détermination du choix des ressources utilisées tient compte de l'offre de logiciels libres et de documents au format ouvert, si elle existe ». Le gouvernement et les députés s’étaient en effet opposé à ce que libre soit utilisé prioritairement, même si le Parlement en a décidé autrement s’agissant de l’enseignement supérieur.

 

Le ministère de l’Éducation nationale a également annoncé ce matin qu’une structure d'incubation de projets numériques, répondant au nom de « Numérilab », était également instaurée au sein de la DNE.

27 commentaires
Avatar de Cara62 Abonné
Avatar de Cara62Cara62- 18/02/14 à 13:24:52

Cool on va enfin avoir des cours de Starcraft 2 à l'école ?!

Comment ça c'est pas éducatif ? :craint:

Édité par Cara62 le 18/02/2014 à 13:26
Avatar de null INpactien
Avatar de null- 18/02/14 à 13:26:05

Toi aussi apprend à utiliser Microsoft Works et Adibou :bravo:

Avatar de jb18v Abonné
Avatar de jb18vjb18v- 18/02/14 à 13:28:16

c'est un tapis Windows 8 ? :dd:

Avatar de null INpactien
Avatar de null- 18/02/14 à 13:29:54

Ils remplacent Paint par Photofiltre studio (freeware bien sur) et l'éditeur .txt par Word ?

Avatar de Tirr Mohma INpactien
Avatar de Tirr MohmaTirr Mohma- 18/02/14 à 13:38:07

Plus concrètement, il est d'une part question d’équipements (ordinateurs, connexion à Internet,...)

Rien que ça, ils en ont pour au moins 10 ans à faire les diagnostics et à prendre les mesures qui s'imposent.

Avatar de lecoa-g INpactien
Avatar de lecoa-glecoa-g- 18/02/14 à 13:40:50

Et quid de l'embauche de personnel et de la création d'un matière "Informatique" ?

Avatar de trash54 Abonné
Avatar de trash54trash54- 18/02/14 à 13:50:02

jb18v a écrit :

c'est un tapis Windows 8 ? :dd:

+100 je me suis posé exactement la même question :dd:

Avatar de trash54 Abonné
Avatar de trash54trash54- 18/02/14 à 13:51:16

lecoag a écrit :

Et quid de l'embauche de personnel et de la création d'un matière "Informatique" ?

matière "informatique" euh un peu vague et vaste non

Avatar de jb18v Abonné
Avatar de jb18vjb18v- 18/02/14 à 13:53:09

lecoag a écrit :

Et quid de l'embauche de personnel et de la création d'un matière "Informatique" ?

l'option informatique existait y'a 10-12 ans, et a été supprimée puis remise avec une régularité à faire pâlir une horloge suisse par les différents gouvernements...

Avatar de Kotegaeshi Abonné
Avatar de KotegaeshiKotegaeshi- 18/02/14 à 13:55:32

lecoag a écrit :

Et quid de l'embauche de personnel et de la création d'un matière "Informatique" ?

Jamais de la vie, malheureux ! On récupère des profs de maths et de techno plus ou moins "volontaires", on y ajoute les documentalistes, et on les "forme" à l'informatique (parce que la licence et le master d'informatique n'existent pas, évidemment). C'est complètement logique, sachant qu'on n'arrive pas à recruter suffisamment de profs de maths et que si l'informatique était un sujet important de nos jours, quelqu'un l'aurait sans doute déjà remarqué.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 3