Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Google, deuxième capitalisation boursière au monde entre Apple et Exxon

Entre une pomme et du pétrole

Au mois d'août 2011, Apple créait un véritable séisme en bourse en devenant la première capitalisation boursière au monde, devant le géant pétrolier Exxon Mobile. Une place qu'il perdra ensuite, pour la retrouver l'année suivante. Cet épisode vient toutefois d'être répété par Google hier. Un nouveau passage de témoin qui prouve l'importance gigantesque des sociétés high-tech.

Google bourse

L'ascension fulgurante de Google en bourse

Plus fort que n'importe quel groupe pétrolier, automobile et pharmaceutique

À l'heure où nous écrivons ces lignes, Google vaut en bourse plus de 394 milliards de dollars, contre 391 milliards pour Exxon Mobil. À titre de comparaison, Chevron (Texaco) et Royal Dutch (Shell) sont cotés à 215 et 222 milliards de dollars, contre 146 et 132 Mds pour BP et Total. Les grands constructeurs automobiles sont pour leur part à 185 Mds (Toyota) et 117 Mds (Volkswagen). Quant aux groupes pharmaceutiques, on retrouve Johnson & Johnson à 257 Mds de dollars, devant Roche (246 Mds), Pfizer (204 Mds), Novartis (196 Mds), Merck (160 Mds) et Sanofi (128 Mds).

 

Pour les investisseurs, Google vaut donc près de deux Pfizer (le créateur du viagra) et plus que Toyota et Vokswagen réunis, ou encore plus que Shell et BP fusionnés. Si ces sommes et ces différences peuvent paraître folles, cela signifie surtout que pour les actionnaires, l'avenir de Google s'annonce plus radieux et profitable que tous les groupes automobiles, pharmaceutiques et pétroliers.

 

Cette situation a été rendue possible par la progression constante de l'action de Google, qui s'approche des 1180 dollars au moment où nous rédigeons ces lignes. L'an passé, l'action valait 775 dollars, et un an plus tôt encore, environ 600 dollars. De son côté, si Exxon a atteint des sommets fin décembre dernier (à plus de 101,5 dollars), son action a lourdement chuté, pour descendre sous les 90 dollars. Cela explique ainsi le passage de témoin entre les deux sociétés, même si le pétrolier pourrait tout à fait remonter et donc retrouver son rang.

Apple reste le roi de la bourse

Au-delà, et ceci avec une marge confortable, nous retrouvons Apple, qui écrase tout le monde avec une valorisation supérieure à 472 milliards de dollars. Une somme impressionnante, et qui pourtant a déjà été bien supérieure. Rappelez-vous ainsi qu'en septembre 2012, son action dépassait les 700 dollars, valorisant la firme de Cupertino à plus de 620 milliards de dollars.

 

Voici quelques grandes valorisations boursières choisies par nos soins parmi les entreprises cotées aux États-Unis (somme en dollars) afin de mieux nous rendre compte des différents écarts entre des sociétés évoluant dans des secteurs très différents :

  • Apple : 472 milliards
  • Google : 394 milliards
  • Exxon : 391 milliards
  • Microsoft : 305 milliards
  • Johnson & Johnson : 257 milliards
  • Roche : 246 milliards
  • Wells Fargo : 240 milliards
  • Royal Dutch : 222 milliards
  • Chevron : 215 milliards
  • JPMorgan Chase : 214 milliards
  • Pfizer : 204 milliards
  • Novartis : 196 milliards
  • IBM : 194 milliards
  • HSBC : 194 milliards
  • Toyota : 185 milliards
  • Bank of America : 176 milliards
  • AT&T : 171 milliards

On peut ainsi se rendre compte d'un coup d'œil qu'un Apple vaut autant que Microsoft et AT&T réunis, alors qu'il s'agit pourtant du leader mondial des logiciels pour le premier, et de l'opérateur télécom numéro un aux États-Unis pour le second. La Pomme peut même se vanter de valoir l'équivalent de deux Toyota, plus 100 milliards de dollars d'argent de poche.

41 commentaires
Avatar de sniperdc INpactien
Avatar de sniperdcsniperdc- 11/02/14 à 16:11:51

De quoi vivre 1 000 vies sans compter :mad2:

Avatar de cid_Dileezer_geek INpactien
Avatar de cid_Dileezer_geekcid_Dileezer_geek- 11/02/14 à 16:12:26

Z'aurait pas un petit milliard en trop pour un pauvre :transpi::transpi::faim:

Avatar de Eagle1 Abonné
Avatar de Eagle1Eagle1- 11/02/14 à 16:15:53

une liste des actionnaires de Google serait intéressante ...

Avatar de Ami-Kuns INpactien
Avatar de Ami-KunsAmi-Kuns- 11/02/14 à 16:19:50

Eagle1 a écrit :

une liste des actionnaires de Google serait intéressante ...

http://fr.finance.yahoo.com/q/mh?s=GOOG

Voila.

Avatar de null INpactien
Avatar de null- 11/02/14 à 16:21:27

Et c'est là que je viens de me rendre compte que Royal Dutch, c'est Shell :oops:

Avatar de Reznor26 INpactien
Avatar de Reznor26Reznor26- 11/02/14 à 16:28:17

D'un côté c'est logique. Il est clair que Google, encore plus qu'Apple probablement, est appelé à prendre toujours plus de place dans un futur technologique et ultra-connecté. Par contre nous en Europe, entre les USA d'un côté et l'Asie de l'autre, on est mal barrés...

Avatar de metaphore54 INpactien
Avatar de metaphore54metaphore54- 11/02/14 à 16:30:39

Autant Apple je l'avais vu venir autant pour google j'ai été surpris.

Avatar de spidy Abonné
Avatar de spidyspidy- 11/02/14 à 16:32:03

cid_Dileezer_geek a écrit :

Z'aurait pas un petit milliard en trop pour un pauvre :transpi::transpi::faim:

"Bonjour mesdames ! Bonjour messieurs ! Excusez-nous de vous importuner ! Non ! Nous ne sommes pas des violeurs ! Non ! Nous ne sommes pas des voleurs ! Nous ne vous demandons pas l'aumône ! Nous ne faisons pas la quête, mais juste pour vous demander 1 milliard ou 2... Afin, de nous acquitter du montant de notre redressement fiscal"

Avatar de cid_Dileezer_geek INpactien
Avatar de cid_Dileezer_geekcid_Dileezer_geek- 11/02/14 à 16:32:11

Reznor26 a écrit :

D'un côté c'est logique. Il est clair que Google, encore plus qu'Apple probablement, est appelé à prendre toujours plus de place dans un futur technologique et ultra-connecté. Par contre nous en Europe, entre les USA d'un côté et l'Asie de l'autre, on est mal barrés...

C'est à cause de nos gnomes politiques. :transpi::transpi: ------>

Avatar de spidy Abonné
Avatar de spidyspidy- 11/02/14 à 16:33:07

Reznor26 a écrit :

D'un côté c'est logique. Il est clair que Google, encore plus qu'Apple probablement, est appelé à prendre toujours plus de place dans un futur technologique et ultra-connecté. Par contre nous en Europe, entre les USA d'un côté et l'Asie de l'autre, on est mal barrés...

entre le marteau et l'enclume quoi! :D

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 5