Brevets : Motorola remporte une manche contre Microsoft en Allemagne

Une de plus, une de moins...

Motorola vient de remporter une manche dans la très longue bataille légale qui l’oppose à Microsoft. Il s’agit de l’une des multiples plaintes déposées par Microsoft pour violations de brevets. Pourtant, un juge allemand a décidé que l’une de ces plaintes n’était pas valide.

atrix motorola 

 

C'est une véritable guerre de tranchées que se livrent Motorola et Microsoft. Le premier cristallise les peurs liées à Android en étant depuis l’année dernière la propriété de Google. Le second est parti en guerre contre le système mobile et monnaye ardemment sa propriété intellectuelle en passant des accords avec l’ensemble des constructeurs qui l’utilisent. De fait, comme dans le cas d’Apple, Motorola ne se laisse pas faire, et nombre de procès se déroulent en Allemagne.

 

La tension montait contre Motorola car les évènements ne lui sont guère favorables actuellement. Ainsi, fin juillet, la justice allemande avait confirmé la violation d’un brevet sur la FAT détenu par Microsoft. Le mois dernier, rebelote et nouvelle victoire de Microsoft, cette fois sur un brevet portant sur l’abstraction réalisée par le système d'exploration sur les entrées sources afin que les applications puissent facilement y avoir accès. 

 

La semaine dernière, et en dépit d’une victoire précédente de Motorola sur un autre brevet, le constructeur s’est vu interdire par un tribunal californien la possibilité de bloquer les ventes de produits Microsoft en Allemagne. Une véritable saga.

 

Pourtant, Motorola a renversé la vapeur aujourd’hui avec une victoire contre Microsoft. Ce dernier avait déposé plainte pour violation d’un brevet, encore un. Il s’agissait cette fois de méthodes permettant à une application de fonctionner facilement sur plusieurs plateformes différentes. La cour régionale de Mannheim a décidé que Motorola n’avait pas violé ce brevet, ce qui ne change rien évidemment aux victoires précédentes de Microsoft, qui restent acquises.

 

La situation est particulièrement complexe pour Google qui a tout de même déboursé 12,5 milliards de dollars pour obtenir l’importante propriété intellectuelle de Motorola (environ 17 000 brevets). Mais la bataille légale ne s’est pas calmée, bien au contraire : les plaintes n’en finissent plus de pleuvoir, dans un sens comme dans l’autre. On rappellera d'ailleurs que Motorola n’est pas le seul constructeur Android à être pris dans ce type de guerre puisque Samsung est lui aussi très impliqué, avec pour preuve la récente plainte déposée contre l’iPhone 5 d’Apple.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !