Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Google cède Motorola Mobility à Lenovo mais garde l'essentiel

Et tout le monde est content

La nouvelle a été officialisée hier soir : Google et Lenovo sont tombés d'accord afin de céder Motorola Mobility pour 2,91 milliards de dollars précisément. Une information importante, qui signe l'abandon par Google des smartphones Moto X, Moto G et la gamme Droid. Cela signifie surtout que Lenovo compte passer la vitesse supérieure sur le continent américain dans le secteur des smartphones.

Google Lenovo

Larry Page (co-fondateur et PDG de Google) et Yang Yuanqing (PDG de Lenovo)

 

Lenovo, sitôt les autorisations données par les régulateurs, devrait donc - sauf surprise - disposer de Motorola Mobility, c'est-à-dire la branche mobile de l'entreprise américaine détenue par Google. Selon le communiqué de presse officiel, Lenovo mettra la main sur toutes ses gammes de téléphones actuels, à savoir les Droid, le Moto X et le Moto G, ainsi que sur sa feuille de route (roadmap). L'accord précise aussi que le Chinois disposera d'une licence pour la plupart des brevets de Motorola, et il sera le propriétaire d'environ 2 000 brevets, de quoi le mettre à l'abri de futurs procès. La marque Motorola appartiendra aussi à Lenovo.

Lenovo s'infiltre dans le marché américain

Cette nouvelle intervient alors que divers instituts ont récemment publié leur bilan de l'année 2013 en matière de ventes de smartphones, plaçant Lenovo en cinquième position mondiale, ceci quasi exclusivement avec le marché asiatique. La société basée à Beijing (Pékin) est ainsi au coude à coude avec LG et Huawei, ceci sans être présente en Europe et en Amérique, deux territoires pourtant majeurs dans le secteur des smartphones. Si Motorola est aujourd'hui un acteur quasi inexistant en Europe, en Amérique, que ce soit au Nord ou au Sud, la marque dispose encore d'une image forte et d'une part de marché non négligeable.

 

Pour Lenovo, il s'agit donc ici d'un moyen simple et rapide d'intégrer le marché américain, en vue d'entrer rapidement le top 3 mondial, et pourquoi pas doubler Apple à moyen terme. Après avoir atteint la place de numéro un dans le secteur des PC, le géant chinois ne cache désormais plus ses ambitions dans d'autres secteurs, dont les serveurs et les smartphones. Sachant que certains de ses appareils devraient envahir l'Europe d'ici peu, son potentiel de croissance est donc gigantesque.

Google garde l'essentiel : les brevets

Pour Google, l'objectif est à la fois de se décharger d'une division matérielle, activité qui n'est pas sa spécialité, tout en encaissant quelques milliards de dollars au passage (détails ci-dessous) et en réduisant son effectif. Certes, la firme américaine a réalisé l'acquisition la plus élevée de son histoire en déboursant 12,5 milliards de dollars il y a moins de trois ans, une somme bien supérieure à celle mise sur la table pour croquer YouTube ou encore Nest. Il ne faut cependant pas oublier que Google a par exemple cédé l'activité set top box de Motorola pour 2,35 milliards de dollars.

 

Et surtout, l'une des raisons fondamentales du rachat de l'ex-numéro un mondial du téléphone mobile était son important portefeuille de 17 000 brevets. À une époque où les conflits judiciaires se multiplient dans le secteur, en particulier entre les grands constructeurs, disposer de brevets est une richesse inestimable - que ce soit pour se défendre ou attaquer en justice, ou tout simplement pour les vendre ou faciliter d'éventuelles négociations. Or Google reste toujours le propriétaire de la plupart de ces milliers de brevets, qui représentent une valeur de plusieurs milliards de dollars.

 

N'oublions pas non plus que l'acquisition de Motorola par Google avait créé quelques remous du côté de la concurrence. À la fois éditeur du système d'exploitation Android et détenteur d'un constructeur de téléphones exploitant ledit OS, les concurrents sous ce système ont pu voir d'un mauvais œil un tel mariage, ceci peu importe les promesses de l'Américain. Microsoft sera d'ailleurs dans une situation similaire avec le rachat de Nokia, d'autant que ce dernier, contrairement à Motorola, dispose d'une part de marché conséquente de son OS fétiche. Pour la firme de Mountain View, abandonner Motorola Mobility est donc un bon moyen d'en terminer avec cette situation difficile, d'autant plus que cette division n'est pas forcément des plus bénéficiaires.

 

Concernant le volet financier, ces 2,91 milliards de dollars sont répartis comme suit : 660 millions de dollars en cash, 750 millions de dollars en actions Lenovo et 1,5 milliard de dollars étalés sur trois ans, sans plus de détails à ce sujet.

 

Enfin, notez que depuis l'acquisition officielle de Motorola (en mai 2012), Google a intégré de nombreux employés du constructeur, tout en licenciant certains d'entre eux, réduisant l'effectif de sa filiale par 4,4 en moins d'un an, soit de 20 293 à 4 599 salariés. Lenovo ne devrait donc en accueillir que quelques milliers. Google dévoilera d'ailleurs aujourd'hui son bilan financier pour le dernier trimestre 2013. Nous devrions en savoir plus sur le nombre précis d'employés de Motorola, au nombre de 4 259 au 30 septembre dernier.

83 commentaires
Avatar de flagos_ INpactien
Avatar de flagos_flagos_- 30/01/14 à 07:32:41

Ca plus la rumeur de la fin des Nexus... On va galérer pour trouver des smartphones sans surcouche a un bon prix.

Avatar de Arpago INpactien
Avatar de ArpagoArpago- 30/01/14 à 07:32:55

Les joies de la finance.

Avatar de Oliewan Abonné
Avatar de OliewanOliewan- 30/01/14 à 07:33:29

L'espoir d'avoir des smartphones motorola sous android avec un vrai support et des MàJ aura pas vécu bien longtemps...

Avatar de abitbool INpactien
Avatar de abitboolabitbool- 30/01/14 à 07:35:24

FrAndroid a été un des seuls à aller en détails sur le sujet :http://www.frandroid.com/dossiers/192780_motorola-lenovo-affaire-en-pas-vraiment

Sur les 12,5 milliards de dollars que Google a déboursé pour Motorola Mobility en 2012, voici le détails :

Motorola avait 3,2 milliards de dollars en liquide 2,4 milliards de dollars d’actifs d’impôts différés Google a vendu la branche set-top-box Entreprise pour 2,35 milliards dollars Google a annoncé la vente de Motorola Mobility pour 3 milliards de dollars à Lenovo

J'ai lu au moins 6 articles sur le sujet qui ont fait le raccourci : 12,5 milliards l'achat et 3 milliards la revente = 9,5 milliards de pertes pour Google...

Il manque cependant un point (financier) : le coût des pertes de Motorola durant ces années.

Avatar de Angelus69 INpactien
Avatar de Angelus69Angelus69- 30/01/14 à 07:38:02

Google ne voulait que les brevets leur boulot c'est pas de faire des téléphones .

Avatar de canti INpactien
Avatar de canticanti- 30/01/14 à 07:38:09

flagos_ a écrit :

Ca plus la rumeur de la fin des Nexus... On va galérer pour trouver des smartphones sans surcouche a un bon prix.

la rumeure qui va avec la fin des nexus, pousse l'idée de la démocratisation des "google edition", c'est à dire les téléphones haut de gamme par smasung, sony, htc, mais sans surcouche.

mais oui, je suis assez déçu par cette annonce, je commençais a apprécier les updates rapides des smartphone motorola, mais c'est probablement pour rassurer les autres fabricants, et les motiver a limiter leurs surcouches, et "plan B"

Avatar de trash54 Abonné
Avatar de trash54trash54- 30/01/14 à 07:44:25

abitbool a écrit :

FrAndroid a été un des seuls à aller en détails sur le sujet :http://www.frandroid.com/dossiers/192780_motorola-lenovo-affaire-en-pas-vraiment

J'ai lu au moins 6 articles sur le sujet qui ont fait le raccourci : 12,5 milliards l'achat et 3 milliards la revente = 9,5 milliards de pertes pour Google...

Il manque cependant un point (financier) : le coût des pertes de Motorola durant ces années.

intégré dans les résultats financier de google pour faire chuter les benefs donc faire chuter les impôts (grand classique)

Avatar de Brubru85 INpactien
Avatar de Brubru85Brubru85- 30/01/14 à 07:49:44

Le Moto G restera donc un ONVI... I wanted to believe... En espérant que Lenovo fera le minimum pour garder à jour ce modèle, et on passera à autre chose.

Avatar de metaphore54 INpactien
Avatar de metaphore54metaphore54- 30/01/14 à 07:49:49

abitbool a écrit :

FrAndroid a été un des seuls à aller en détails sur le sujet :http://www.frandroid.com/dossiers/192780_motorola-lenovo-affaire-en-pas-vraiment

J'ai lu au moins 6 articles sur le sujet qui ont fait le raccourci : 12,5 milliards l'achat et 3 milliards la revente = 9,5 milliards de pertes pour Google...

Il manque cependant un point (financier) : le coût des pertes de Motorola durant ces années.

12,5 milliards avec les brevets or ici google garde ce qui a de la valeur et se débarrasse du reste, je trouve même que c'est cher pour la marque motorola qui ne vaut plus rien. Je dirais que google est même gagnant dans l'histoire.

Avatar de Tolor INpactien
Avatar de TolorTolor- 30/01/14 à 07:50:23

linuxisthebest a écrit :

Dans les affaires d'antitrust, la proposition d'engagements pour résoudre le problème (commitments) est une procédure tout à fait standard :http://ec.europa.eu/competition/antitrust/procedures_101_en.html

La commission ne fait qu'appliquer les lois auxquelles elle est soumise et elle a d'ailleurs déjà refusé plusieurs propositions de Google.

Microsoft, de son côté n'avait pas payé une amende pour ses pratiques anticoncurentielles mais pour non respect de ses engagements, sauf erreur de ma part.

Il y en a eu 2.
Si la seconde est bien suite au problème du ballot screen qui ne s'affichait plus, la 1ère amende a bien été avant tout accord.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 9