Interview de Jean-Baptiste Kempf de l'équipe de VLC

Présentation de VideoLAN ainsi que de VLC et ses spécificités

Jean-Baptiste Kempf fait partie de l’équipe de développement de VLC, un lecteur multimédia (mais pas seulement !) bien connu du grand public. Et si son nom n’est pas étranger à certains lecteurs, c’est que le même Jean-Baptiste est à l'origine de l’arrivée chez nous du PC INpact Media Player, une version de VLC à nos couleurs.

vlcvlc

Jean-Baptiste a accepté de répondre à quelques questions sur l’état du projet, ses difficultés et prévisions pour un futur qui s’annonce mouvementé.


Peux-tu nous présenter le projet VideoLAN dans son ensemble ?

Le projet VideoLAN est un projet qui date de 1995, lorsque des élèves sur le campus de l'école Centrale Paris ont essayé de diffuser des fichiers vidéo entre plusieurs ordinateurs. Le projet VideoLAN a été à la naissance de plusieurs logiciels, tels que VLS, VLC, libdvdcss, libdvbpsi, miniSAP server, x264 ou libdca/libdts.

Aujourd'hui, la plupart des gens ne connaissent que VLC media player (anciennement VideoLAN Client), et ne s'en servent que comme lecteur. La base d'utilisateurs de VLC media player est très importante, mais très difficile à chiffrer.

VideoLAN, est un projet international qui reste très libre, porté par des développeurs qui y travaillent pendant leur temps libre et pour leur plaisir.

vlcQuel est l'état actuel du projet VLC, et comment vous répartissez-vous selon les plateformes ?

Actuellement, le focus du développement se fait sur la branche Grishenko (version 0.9.x) et la version suivante (Goldeneye - 1.0).

La branche Janus (0.8.5 et 0.8.6) était une version très stable, mais il devenait nécessaire de faire un bond significatif pour passer à la suite et permettre de faire évoluer correctement le logiciel. Ainsi, quand le nombre d'exceptions (HACKs) commence à se faire trop important, et que les équipes changent régulièrement, il faut savoir reposer certaines bases. De plus, l'interface et la liste de lecture étaient trop limitées.

Le passage à la 0.9.0 (et ses version 0.9.1 à 0.9.4) représentait un gros changement qui a pris trop longtemps et qui n'a pas toujours été simple. Certaines modifications de gestion interne expliquent aussi que les versions devraient dorénavant se succéder de façon plus rapide.

Je pense qu'on pourrait dire que le cœur des développeurs de VLC/administrateurs de videolan.org consiste en une douzaine de développeurs avec cinq ou six plus fortement impliqués. Sur ces développeurs, deux sont sous Mac, tous les autres sont sous Linux (Debian, Fedora et Ubuntu dans l'ordre). Selon les plateformes, VLC est plus ou moins bien maintenu mais, par exemple sous Vista, une version 0.9.4 est beaucoup plus rapide qu'une 0.8.6.
 
Quelles sont les différences entre VLC et les autres lecteurs multimédia ?

Déjà, VLC n'est pas juste un lecteur... Savais-tu que VLC pouvait faire du screencasting-live en Flash sur un site web ? Savais-tu que tu peux utiliser VLC pour convertir la plupart de tes vidéos pour les mettre sur ton iPod pour les lire dans le TGV ? As-tu juste regardé la liste des filtres vidéo qu'il y a dans VLC (j'adore cartoon ou puzzle) ?

vlc pci media playerUne des différences principales de VLC réside dans le fait que c'est un « packet-based player », c'est à dire qu'il conserve un cache constant et ne lit/télécharge que quelques millisecondes dans le futur du flux. Ceci est un héritage de l'architecture orientée réseau de la solution VideoLAN. Cela permet à VLC de ne consommer que la bande passante vraiment utilisée mais également d'être plus résistant aux erreurs et de lire des fichiers corrompus ou en cours de téléchargement.

Une autre différence de VLC, outre son portage sur de nombreuses plateformes, consiste à éviter d'utiliser les codecs systèmes (ce qui est faisable, d'ailleurs) et à rester centré sur le libre. Bien sûr, MPC [NDLR : Media Player Classic] et un bon pack de codecs correctement installé peut faire des merveilles, mais pour nous, les codecs propriétaires ne sont pas une bonne chose... En effet, sans tomber dans la parano la plus complète, je connais quelques codecs qui « téléphonent à la maison » régulièrement. Nous trouvons important d'avoir le contrôle complet de ses fichiers multimédia par les temps qui courent... Ainsi on essaye d'éviter ça quand on le peut (même si il y a quelques exceptions désactivées par défaut pour Real et WMV).

Un des avantages qui en découle est qu'il n'y a pas besoin d'installer VLC pour le lancer.

Ceci étant dit, il y a beaucoup de projets qui sont concurrents et qui marchent super bien, et l'échange de code entre lecteurs multimédia open source est … plus que courant !

Les difficultés de VLC, ses améliorations actuelles et futures

Quels types de problèmes rencontre le projet à l'heure actuelle ?

Beaucoup !

Le premier problème est l'absence de développeurs compétents (notamment sous Windows, mais pas seulement), mais aussi et surtout d'administrateurs des machines, de modérateurs sur le forum, de documentalistes, de testeurs, etc... Mais on a beau faire des appels, on n'a presque jamais de réponses.

vlcLe second est un manque d'image et de reconnaissance de la part des médias (web, blog et autres). Par exemple, plein de bugs sous Windows n'ont pas été remontés avant la version 0.9.2 alors qu'entre la 0.9.0-test1 et la 0.9.2, je compte au moins une dizaine de version de tests...

Dans le même genre, des sites comme download.com, filehippo.com ou d'autres, ont la fâcheuse habitude de prendre des versions non finales sur le FTP et les distribuer comme officielles. Outre les problèmes engendrés par ces versions, nous n'avons pas les comptes de ces téléchargements, et ça, c'est vraiment embêtant quand on veut demander de l'aide à des grands fabricants de système d'exploitation.

Enfin, je ne parle même pas de toutes ces sociétés qui achète à Google les mots clés qui se rapportent à VLC et proposent des versions payantes ou « rootkitées » [NDLR : qui intègrent au moins un rootkit »] …

En fait, un problème difficile à gérer est les retours d'utilisateurs. On a souvent des utilisateurs qui savent mieux que tout le monde ce qu'il faut ajouter à VLC (par contre, ils ne contribuent jamais). Malheureusement, ils ne l'utilisent que pour un usage particulier (lecteur audio, player DVD, player DivX, streamers...) et ne veulent pas comprendre qu'ils ne sont pas tous seuls.
 
Quelles sont les principales améliorations sur lesquelles vous travaillez et qui concernent toutes les plateformes ?

Pour la 1.0, je ne sais pas si beaucoup de choses seront visibles, mais certains changements importants sont faits dans le cœur de VLC.

vlc mac neufAu niveau de l'audio, Grishenko a apporté la possibilité de garder l'audio lorsque la vitesse est accélérée. Cette fonctionnalité déforme le pitch du son. Il faut activer manuellement un filtre pour ne plus avoir ce problème. Dans la 1.0, ce filtre est activé par défaut.

Par exemple, un des trucs les moins « cool » dans VLC se manifeste par le fait que la pause ne soit jamais instantanée (VLC vide d'abord le cache, puis pause). Pour des flux réseaux, ça peut avoir du sens et c'est plus simple à gérer, mais pour un lecteur de fichiers locaux, ça se discute. Ce problème est résolu dans la 1.0 et on peut espérer qu'une gestion du Frame-By-Frame devrait suivre. Dans la même veine, le seeking devrait être plus rapide, même avec des caches importants.

L'ajout du décodage E-AC3 va faire plaisir aux personnes ayant des fichiers provenant de format HD. Le codec audio EAS3 sera supporté, et le décodage natif des fichiers RealVideo pourrait faire son apparition (à côté de la solution actuelle qui marche seulement en 32 bits).

En vrac :
  • Pour les aficionados de la PS3, les fonctionnalités de streaming DLNA devraient arriver bientôt, accompagnées d'une réécriture du client UPnP
  • La réduction du nombre de timers, au profit d'évènements, pour plus d'écologie !
  • La réécriture du cœur de la gestion des sous-titres
  • Beaucoup d’autres choses que j'ai oubliées

Quelles sont les prochaines nouveautés spécifiques aux différents systèmes d'exploitation ?


Alors, là, c'est difficile à dire...

Premièrement, j'aimerais parler du port sous WinCE (enfin WinME) qui est en bonne voie (actuellement, la lecture audio fonctionne) et peut être le port sous Win64 (si j'arrive à m'acheter un Quad Core !). Dans la même lignée, j'espère que l'interface maemo fonctionnera correctement d'ici là.

Pour l'interface Windows/Linux, je travaille sur une personnalisation des barres d'outils et des barres d'états, pleins de bugs fixés, et … on verra en fonction du temps et des urgences. Sous GNOME et XFCE, la prochaine version majeure devrait permettre d'utiliser les boites de dialogues GTK depuis l'interface Qt.

Le vrai souci se porte du côté du Mac... On a eu un projet, cet été, d'implémentation d'une nouvelle interface avec un look plus OS X.5 avec une fenêtre intégrée... Felix et moi avions défini les bases de cette interface avec un ingénieur Apple, lors de la WWDC. Malheureusement, personne n'a le temps de l'intégrer, de débuguer et de finir le code.

Enfin, plus joyeux et à plus long terme, le développement d'une media library avec un back-end SQL est en chemin, mais je ne sais pas à quel horizon.

Merci Jean-Baptiste !

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !