INterview de Titia, créatrice de bijoux

Quelques pas avec la Créatrice

PCINpact : Titia bonjour, et merci de nous recevoir

Titia : Bonjour à toute l'équipe et gros bisous à mon chéri. (elle rougit à l'évocation du Teuf ; salut Gourou au fait !)

PCI : Alors Titia, tout d'abord, pourrais-tu nous en dire plus sur ces fameuses révélations. Les lecteurs ignoraient que tu cultivais un tel jardin secret.

Titia : Ce n'est vraiment pas grand-chose (rires). En fait, depuis ma plus tendre enfance, les bijoux ont toujours exercé une véritable fascination, et tout comme d'autres femmes, j'ai su plus tard que le véritable bijou, n'est pas celui qui éclipse la beauté de celle ou de celui qui le porte, mais une pointe de je-ne-sais-quoi qui vous rend étrangement plus attirant. Tout cela, c'est de la séduction. Alors, j'ai décidé de monter ma propre collection, en souhaitant qu'elle porte ma griffe personnelle, et qu'elle reflète une partie de moi-même. Après tout, il faut bien détourner nos hommes de leurs machines.


 


PCI : Effectivement, on sent ton investissement dans ces objets. Mais comment t'est venue cette idée d'allier bagues et touches de clavier ?

Titia : Tu sais, comme toutes les créations, celle-ci est en grande partie due au hasard. Mais si je me souviens bien, c'est un soir où Teuf était au téléphone, et s'énervait contre son interlocuteur [nous avons délibérément choisi de censurer le prénom de Marc ici]. Dans un mouvement de colère il a donné un coup de coude sur son clavier. Etalées sur le carrelage, quelques-unes des touches semblaient me dire quelque chose : B... A... G... U... Mais qu'est-ce que cela pouvait bien signifier ?

J'ai réfléchi à cela longuement, et c'est lorsque d'une réunion des teams de PCI et d'IV que j'ai compris. En voyant le nouveau sourire de David, tout fier de nous montrer qu'on lui avait enlevé ses bagues et le reste de son appareil dentaire (un peu trop tôt à mon avis, d'ailleurs), j'ai tenté quelques bricolages. Et le résultat vous pouvez le voir ici.

   

Ensuite j'ai monté ma propre ligne de design et F@k-Tiss, ma boîte de mode a vu le jour.

Mais tout a une fin...

PCI : (Titia nous invite à faire le tour du propriétaire ; le temps est splendide. Alors que nous marchons à l'orée du bois, un peu avant les écuries, ses deux chiens accourent, des labradors) Ils sont magnifiques...

Titia : Merci. Je te présente ATI et NVidia, ils se chamaillent de temps à autre, mais ils s'aiment bien.

PCI : Pourquoi nous amènes-tu ici, on s'éloigne tout de même sacrément de la maison, non ?
Titia : Pour vous livrer en pâture à mes chevaux cannibales (éclats de rire). Non je plaisante. C'est ici que je conçois la plupart du temps les assemblages. Quelle lettre avec quel matériau, quel symbole avec quel alliage... Tu vois, le "A", par exemple, ne se marie pas très bien avec l'argent ni avec le platine, en revanche, avec l'or, cela donne un éclat presque magique. C'est pareil pour la touche Windows, mais elle se marie très bien avec l'argent.

Je peux flâner des heures ici. (Elle nous pointe la petite mare hydroponique où quelques carpes paressent.) C'est le côté apaisant de cet endroit qui m'inspire véritablement. Et même si PCINpact a pu en partie influencer mon travail, c'est là que je me ressource.

PCI : Quand est-ce que la présentation de ton travail est prévue ?

Titia : Dans le courant du mois. J'aime le mois d'avril... (Elle reste rêveuse un instant). Tu sais, j'ai toujours souhaité voir les femmes s'INtéresser à l'émotion informatique, et je voudrais tant que l'on voit ces bijoux comme des mises en valeur de la femme, par l'ordinateur... Tu dois me prendre pour une folle.(éclats de rire)

PCI :
(Le temps a viré au gris à une vitesse étonnante) Non du tout, mais là ça se couvre, et faudrait peut-être penser à rentrer.

Titia : On se quitte là alors. Je pense que je vais attendre la pluie et courir nue sous les gouttes.

PCI :
Euh...

Titia : Je blague ! Je ne cours jamais. Je déteste ça.

PCI :
Ah ! En tout cas, merci beaucoup pour ton accueil, et pour le temps que tu nous as consacré. Un dernier mot pour conclure ?

Titia : (Essayant de séparer ATI et NVidia, alors que NVidia est en train de mordre l'autre à la gorge) Mille bisous à tous les lecteurs de PCI et d'INpact Virtuel. J'espère que vous avez passé un bon moment avec moi.

PCI : Merci, mais... j'ai l'impression qu'ATI est mal en point, là.

Titia : Mais non, il va se relever... Enfin euh...

PCI : Titia, merci et au revoir.

Titia : Ciao, et gros bisous à mon chéri... Et à ma moumoune aussi.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !