Insync : Google Drive, c'est maintenant !

Google Docs et Insync : le couple parfait ?

Alors que certains attendent l'arrivée de Google Drive comme le messie, l'ultime remplaçant de l'incontournable Dropbox qui serait dévoilé la semaine prochaine, il existe déjà quelques outils permettant de synchroniser vos machines avec votre espace Google Docs. L'un des plus efficaces d'entre eux est sans conteste InSync.

google drive
Crédit : TechCrunch

En effet, certains points sont parfois méconnus concernant Google Docs : tout d'abord, il est possible depuis un peu plus de deux ans d'y stocker n'importe quel type de fichier, avec une simple limite de taille qui est désormais de 10 Go par fichier. Ensuite, comme sur la plupart des produits de Google, il existe une API assez complète permettant aux développeurs en tout genre de proposer des services tiers.

Google Docs : un Google Drive déjà exploitable... à 0.25 $ le Go par an

Certains utilisent ainsi déjà Docs comme un espace de stockage distant. C'est par exemple le cas de l'excellent logiciel de sauvegarde libre Duplicati. D'autres permettent un simple accès comme Cyberduck. L'autre avantage du service du géant de Mountain View est le coût du stockage additionnel. En effet, par défaut, chaque service de Google donne accès à une quantité définie de données :
  • Docs : 5 Go
  • Picasa Web : 1 Go pour les photos / vidéos
  • Gmail : 7 Go au minimum
  • Google+ : Espace de stockage illimité pour les photos et les vidéos de moins de 15 minutes
Mais il est possible de disposer d'un espace de stockage additionnel, qui sera utilisé dès que l'une de ces limites sera dépassée. Il peut atteindre 16 To et respecte la tarification suivante, à l'heure où nous écrivons ces lignes :
  • 20 Go : 5 $ par an
  • 80 Go : 20  $ par an
  • 200 Go : 50  $ par an
  • 400 Go : 100  $ par an
  • 1 To : 256  $ par an
  • 2 To : 512  $ par an
  • 4 To : 1024  $ par an
  • 8 To : 2048  $ par an
  • 16 To : 4096  $ par an
On est donc sur un coût moyen de 0,25 / 0,26 $ par Go par an. De plus, les données partagées ne sont décomptées que du compte à l'origine du partage, ce qui n'est pas toujours le cas avec d'autres systèmes de stockage en ligne. Les solutions concurrentes, qui ont chacune leurs avantages et leurs inconvénients, proposent d'ailleurs la tarification suivante :
  • Dropbox : 50 Go pour 99 $ par an
  • Sugar Sync : 60 Go pour 99,99 par an
  • Ubuntu One : 45 Go pour 69,98 $ par an
Même sans compter le stockage gratuit contenu dans ces offres (entre 2 Go et 5 Go), on arrive à des montants allant de 1,55 $ à 2 $ par an et par Go. Bref, en l'état, le coût du stockage chez Google est à un tarif quasiment imbattable et il ne lui manque plus qu'un bon client de Synchronisation.

Services de stockages TarifsServices de stockages TarifsServices de stockages Tarifs

Insync : un client de synchronisation multi-plateformes

C'est là qu'intervient Insync. Cet outil gratuit prend plusieurs formes, mais vous permet grosso modo de synchroniser vos différentes machines avec votre stockage Google Docs.

Pour l'utiliser, vous devrez vous rendre à cette adresse. Il vous sera alors proposé de télécharger le client qui est disponible pour Mac OS X et Windows. Rien n'est proposé pour le moment aux utilisateurs de Linux, malheureusement. Pour les versions mobiles, que nous évoquerons un peu plus loin, Android et Windows Phone sont pour le moment concernés, la mouture destinée à iOS, promise de longue date, mais n'a toujours pas été rendue publique.

Le client de synchronisation en détail

Pour notre analyse du jour, nous avons effectué nos essais sous Windows 7 dans son édition 64 bits. Durant l'installation du client, il vous sera proposé de redémarrer Explorer afin de permettre à Insync d'afficher des icônes d'état en surimpression des fichiers synchronisés, comme nous le verrons un peu plus loin. Une fois que cela sera fait, vous pourrez alors lancer le logiciel.

Une installation simple, qui ne nécessite qu'un compte Google

InsyncInsync

Celui-ci prend la forme d'une petite icône qui apparaîtra à la droite de la barre des tâches. Par défaut, votre navigateur sera lancé afin de vous amener sur une page vous permettant de donner accès à vos données Google Docs à Insync pour assurer la synchronisation. L'outil étant capable de gérer plusieurs machines, il vous sera demandé de donner un nom à chacune d'entre elles afin de pouvoir les distinguer.

insyncinsync

Une fois ceci validé, la synchronisation commencera et vous serez redirigé vers l'interface en ligne que nous évoquerons un peu plus loin. Notez que de nombreuses notifications sont affichées la première fois, un bug qui n'a pas encore été  corrigé, mais qui ne devrait plus apparaître une fois cette première étape terminée.

Par défaut, le répertoire de synchronisation local se trouve dans « Mes documents ». En effet, tout comme Dropbox, Insync ne synchronise qu'un seul répertoire local avec une image en ligne. Impossible donc de partager plusieurs répertoires différents comme le propose SugarSync par exemple.

Un seul répertoire synchronisé, mais plusieurs comptes peuvent être utilisés

Vous pourrez bien entendu modifier ce paramètre via les préférences de l'outil, disponibles d'un clic droit sur l'icône de la zone de notification. Notez que vous pourrez aussi y modifier vos paramètres de proxy, choisir si vous voulez ou non des notifications à chaque modification d'un fichier, et si vous optez ou non pour un démarrage automatique au lancement de Windows :

InsyncInsync

Pendant la synchronisation, une icône bleue tournante s'affichera en surimpression, elle sera verte lorsque tout sera terminé, et orange avec un point d'exclamation en cas d'erreur. Si un souci d'accès à votre compte est constaté, ce sera cette fois une icône rouge à laquelle vous aurez droit.

Vous retrouverez la liste des erreurs dans un menu dédié, accessible par un clic droit sur l'icône de Insync. Vous pourrez aussi y trouver la liste des données récemment modifiées, les actions nécessaires, des liens vers le support, l'interface en ligne ou le dossier local... mais aussi des informations sur vos comptes.

Insync

En effet, l'un des autres avantages d'Insync est sa possibilité de gérer plusieurs comptes Google à la fois. Chacun sera alors synchronisé dans un répertoire spécifique au sein de votre dossier Insync local.

Des icônes d'état, des fonctionnalités de partage... 

Dans ce dernier, vous trouverez une documentation au format PDF de deux pages, qui prend la forme d'une FAQ assez simple. Pour chacun de vos comptes, vous retrouverez la liste de vos fichiers et répertoires. Vous pourrez les supprimer, les déplacer ou même changer leur nom, tout sera répercuté de manière instantanée dans Google Docs ainsi que vos autres machines exploitant Insync.

Vous pourrez bien entendu exploiter les fonctionnalités de chiffrement que nous avions évoqué au sein de notre précédent dossier, afin de protéger un peu plus vos données les plus sensibles.  

Sur chaque fichier / répertoire, vous verrez une icône vous informe de son état. Comme pour l'icône de l'application, le code couleur sera simple : 
  • Bleu : synchronisation en cours
  • Vert : synchronisation effectuée
  • Orange : une erreur a été rencontrée
Notez que lorsqu'un répertoire affiche aussi deux petits bonshommes bleus, c'est que ce dernier est partagé avec d'autres utilisateurs.

Insync 

Lors de nos différents essais, nous avons pu noter que certaines modifications lourdes pouvaient encore poser problème, notamment lorsque beaucoup de répertoires comportent le même nom. Pour autant, l'équipe de développeurs est assez réactive et les mises à jour se font de manière assez récurrente (et automatique). Vous pourrez les contacter directement, via leur forum de support (l'accès se fait via votre compte Google).

Si vous effectuez un clic droit sur l'un de vos fichiers / répertoires, vous verrez un menu Insync apparaître. Celui-ci vous permettra de disposer de plusieurs options qui sont en fait une réplication du comportement de l'interface en ligne.

Interface web et version mobile

Pour accéder à celle-ci, rien de plus simple : votre compte Google sert de système d'authentification. Une fois connecté, vous aurez accès à une page qui propose trois onglets. 

... mais beaucoup de choses passent encore par l'interface web

Le premier, « Feed » correspond à une fonctionnalité qui n'est pas encore en ligne et qui vous permettra de voir la liste des dernières modifications apportées à vos fichiers. La seconde, « Files » vous permettra d'accéder à un listing de vos données Google Docs. Vous y retrouverez répertoires (que Google nomme pour sa part « Collections ») et fichiers, avec des détails sur leur partage.

insyncinsync

Ainsi, l'icône bleue sur la gauche indique combien de personnes peuvent accéder à telle ou telle donnée. Au survol, vous aurez même la possibilité de voir les mails des comptes concernés. Vous pourrez aussi voir le propriétaire de chaque document, sa date de dernière modification, et sa taille lorsque la donnée est disponible.

Cette interface, contrairement à celle de Google Docs, ne fonctionne pas sur un principe de « Drag n' drop », vous ne pourrez donc pas déplacer les fichiers à la volée. Via un clic sur la petite flèche située à droite du nom du fichier actuellement sélectionné vous pourrez néanmoins accéder à un menu vous permettant de voir les différentes versions, les changements récents, disposer d'un lien de partage, modifier les paramètres de partage ou ouvrir le fichier / répertoire dans Docs.

InsyncInsync

Vous pourrez bien entendu modifier les paramètres de tri, et filtrer selon certains critères : des mots clef, par type de document, par propriétaire... une réplication du comportement de l'interface de Google, qui est tout de même un peu plus complète (bien que moins agréable au niveau du design).

Dans le troisième onglet « Settings » vous trouverez l'état de votre quota de stockage, un lien pour en acheter à Google, mais aussi la liste de vos machines connectées à Insync, avec la version du client utilisé. Vous aurez la possibilité de les renommer et de leur couper l'accès. Notez que dans un tel cas, les données locales resteront sur la machine, seule la synchronisation sera automatiquement coupée.

Version mobile : toujours au stade de Beta, mais ça fonctionne

Du côté des versions mobiles, enfin, nous n'avons pu tester que la version Beta sous Android qui prend la forme d'un fichier APK (elle n'est pas encore proposée sur le Play Store). Celle-ci est assez simple puisqu'elle vous permettra d'accéder à l'ensemble des fichiers stockés sur le compte Google de votre choix (un seul cette fois).

Insync AndroidInsync AndroidInsync Android

Une barre de recherche sera proposée, ainsi que les options habituelles (lien de partage, modification des accès, suppression, changement de nom, ouverture dans Google Docs...). Si aucune solution de synchronisation complète n'est proposée, vous aurez la possibilité de demander un accès  « offline » de certains répertoires / fichiers.

Insync AndroidInsync Android

Vous pourrez aussi envoyer manuellement des fichiers, photos et vidéos depuis l'espace de stockage de votre smartphone, ou même directement depuis une prise de vue. Le tout pourra être protégé par un mot de passe via les paramètres, qui vous permettront aussi de savoir quel compte est synchronisé, et l'état de votre quota de stockage.

Google Drive arrivera-t-il à faire mieux ? La réponse... bientôt

Bref, l'équipe d'Insync propose une série d'outils qui est plus que complète et déjà diablement efficace. Toute la question, si Google Drive arrive réellement la semaine prochaine, sera donc de savoir si le géant de Mountain View proposera mieux, et si ce genre de service pourra encore être utilisé, à des tarifs aussi INtéressants.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !