Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

L'HDMI 1.4(a) est enfin là : on fait le point

HDMI 1.4 : une simple évolution

Enfin ! En effet, depuis l'annonce par AMD de sa fameuse technologie HD3D qui est le nom marketing autour de ses fonctionnalités « 3D », nous attendions l'arrivée sur le marché du premier écran HDMI 1.4a. C'est le cas d'Acer et son HS244HQ, proposé aux alentours de 369 €, l'occasion pour nous de faire le point.
[PDN]622126[/PDN]
Car s'il est bien un monde où les informations se mélangent de manière totalement illisible pour l'utilisateur, c'est bien celui de la stéréoscopie où le marketing prend souvent le pas sur ce qui se passe dans la pratique.

La 3D : un monde aussi complexe que l'était la HD en son temps... marketing INside

Et l'on ne peut pas dire que les constructeurs ou le consortium à la base de l'HDMI arrange les choses. Celui qui définit la fameuse norme ne publiant sur son site que des informations sommaires.

Le résultat est là puisque tant dans nos commentaires que dans notre entourage proche, nous avons pu constater que les légendes urbaines autour de la 3D sont nombreuses, nous avons donc décidé de nous plonger dans le détail des choses pour tenter de vous permettre d'y voir plus clair.

HDMI 1.4 : seul le protocole évolue... ou presque

Commençons donc par le commencement. Il faut tout d'abord savoir que, physiquement, un connecteur de base (Type A) en HDMI 1.4(a) ne diffère pas des précédentes versions. On compte toujours 19 broches, et il en est de même au niveau de son débit maximal, qui est de 10.2 Gbps, la fréquence du signal étant inchangée (340 MHz).

La compatibilité est donc parfaitement assurée et il n'est donc pas utile d'acheter un câble estampillé HDMI 1.4. Cela n'existe pas et la norme interdit une telle pratique aux constructeurs. En réalité, elle défini deux câbles à la base :
  • Standard : testés à 75 MHz, 2.25 Gbps, 720p60 / 1080i60
  • High speed : testés à 340 MHz, 10.2 Gbps, 1080p60
Attention, cela n'est qu'une certification. Un câble « Standard » peut très bien fonctionner en 1080p60 sans le moindre problème, et c'est d'ailleurs souvent le cas dans la pratique, mais cela n'a pas été testé, et n'est donc pas garanti.

Les câbles ne se différencient que sur leur débit... et la présence du canal réseau

Avec l'HDMI 1.4, des modèles supportant la fonction de réseau à travers l'HDMI sont arrivés. Ceux-ci sont estampillés « with Ethernet ». Voici les logos officiels qui permettent d'identifier tout ce petit monde :

HDMI Cable Logo 

On notera aussi la présence d'un câble dédié à l'embarqué au sein des voitures, dont nous reparlerons un peu plus loin.

HDMI 1.4 : les nouveautés

Malgré le fait que les caractéristiques physiques et électriques de l'HDMI n'évoluent pas dans la version 1.4, le protocole, lui, a été largement retravaillé.

Canal de retour audio, réseau et espace de couleurs étendu... et nouveaux connecteurs

Nous ne rentrerons pas ici dans les détails mais parmi la liste on note l'arrivée du canal permettant le transfert des informations « réseau », d'un canal de retour audio permettant à une TV, par exemple, d'envoyer des informations à un ampli ou encore de la gestion d'espaces de couleurs étendus.

HDMI 1.4 HDMI 1.4 HDMI 1.4

Au niveau des connecteurs, en plus de la version standard (A), et de sa version mini (C) qui sont identiques au niveau électrique, les type D et E font leur apparition. Le premier est d'un format encore plus compact, dit micro. Les dimensions de ces trois connecteurs sont les suivantes :
  • Type A : 13.39 x 4.45 mm
  • Type C : 10.42 x 2.42 mm
  • Type D : 7.80 x 2.94 mm
Ce nouveau type D supporte l'ensemble des nouveautés de l'HDMI 1.4 et conserve les 19 pins. Dans la FAQ de l'HDMI 1.4, il est indiqué qu'il supporte le 1080p, mais le 4K n'est pas évoqué. Pour autant, il ne devrait pas y avoir de soucis dans la pratique, le débit étant identique sur un câble « High Speed » (340 MHz / 10.2 Gbps).

HDMI 1.4

Enfin, celui réservé à l'automobile embarqué est pensé pour être plus robuste et adapté aux besoin de son intégration dans une voiture. Il voit par contre ses capacités limitées puisque la définition maximale qu'il supporte est le 720p / 1080i et que le canal dédié au réseau ne peut pas être utilisé.

4K : une définition de cinéma dans un simple câble

Autre nouveauté de l'HDMI 1.4 : l'arrivée du 4K. Sous ce terme se cache en réalité le support d'une définition maximale de 4096x2160 alors que les écrans 30" actuels culminent à 2560x1600.

HDMI 1.4

Le débit n'ayant pas augmenté, c'est la fréquence qui est réduite :
  • 3840x2160 @ 24 / 25 / 30 Hz
  • 4096x2160 @ 24 Hz
Autant vous dire que c'est ici l'usage vidéo et les gros portefeuilles qui sont visés, le 4K n'étant pas vraiment un standard pour le moment sur le marché grand public.

HDMI 1.4(a) : la 3D et ses limites

Passons maintenant au gros morceau : la 3D stéréoscopique. L'expérience de la technologie 3D Vision de NVIDIA ou la PS3 nous ont appris deux choses :
  • L'HDMI 1.4 n'est nullement nécessaire au support de la 3D
  • La présence de l'HDMI 1.4 implique la gestion de la 3D pour l'appareil concerné
Il faut en effet comprendre une chose, la 3D stéréoscopique n'est, au final, que l'utilisation de deux images qui sont chacune destinées à un oeil différent. L'émetteur, doit donc être capable de transmettre ces deux images, ou de les créer dans le cas des jeux 3D. Le récepteur, lui, aura par contre besoin d'être capable de comprendre les images qui lui sont envoyées.

HDMI 1.4 3D Frame Packing 

De nombreux formats existent sous des noms aussi obscures que « Side by Side », « Top and bottom », « Frame alternative »... mais un seul est obligatoire selon la norme qui définit l'HDMI 1.4 : le « Frame packing ».

HDMI 1.4 et 1.4a : une simple histoire d'usage, de format et de définition

Celui-ci consiste en une image composée de celles destinées à chacun des yeux plus des métadonnées. Deux définitions doivent être supportées pour avoir droit à la certification, avec des usages différents :
  • Films : 1080p24
  • Jeux : 720p50 / 720p60
Plus récemment, la norme HDMI 1.4a a été introduite afin d'apporter deux nouveaux formats, notamment pour le support de la diffusion via les réseaux (ADSL, par exemple) :
  • Side by Side Horizontal - 1080i50 / 1080i60
  • Top and Bottom - 720p50 / 720p60 / 1080p24
Lorsque vous achetez un périphérique HDMI 1.4(a) vous n'êtes donc assuré que d'avoir droit à ces formats, dans ces définitions, même si les constructeurs peuvent décider d'aller au-delà et de proposer des solutions alternatives.


HDMI 1.4 : le rêve pour les amateurs de vidéo... mais pas pour les joueurs

Damien Labourot Labdam 3D Vision NVIDIA Casque StyVous l'aurez compris, si les amateurs de vidéo ne verront pas d'inconvénient ici, notamment puisque le mode 24p est à l'honneur, ce n'est pas la même chose pour les joueurs.

En effet, ceux-ci se verront bridés à du 24 Hz en 1080p ou à une définition de type 720p... ce qui peut paraître plus que léger, notamment du côté de chez AMD qui vante l'utilisation de résolution énorme via sa technologie Eyefinity. Il faudra voir ce que le 1080i60 peut apporter, mais il y a fort à parier que, s'il est utilisable dans la pratique, il ne représente pas la solution optimale.

La 3D dans les faits : les différentes solutions (1/2)

PS3 : « Frame Packing » à l'honneur, mais pas de loseless ni de DLP-3D

Du côté de la PS3, Sony a décidé de suivre la norme HDMI et a opté pour le « Frame packing » en 720p60 pour les jeux et en 1080p24 pour la vidéo. Par contre, le constructeur a décidé de brider le support de l'audio sans perte puisque le DTS HD Master Audio et le True HD sont dégradés à du simple DTS et du Dolby Digital.

PS3 jeux 3D PS3 jeux 3D

La raison est simple : la console de Sony n'est pas capable de transférer ces flux tel quel (en bitstream). Elle doit donc les décompresser et les transférer dans un format non compressé (LPCM), mais celui-ci est trop lourd pour être utilisé de manière conjointe avec un flux 3D en 1080p24.

Il faut aussi noter que ce choix empêche aussi l'utilisation de certaines TV DLP-3D qui utilisent des formats de type « Checker Board » qui ne sont pas supportés par la console.

3D Vision : la seule solution 1080p120 à l'heure actuelle, merci le DVI Dual Link

De son côté, NVIDIA a pensé et commercialisé sa solution 3D Vision bien avant l'arrivée de l'HDMI 1.4 et s'est appuyé sur le DVI Dual Link pour disposer d'une bande passante suffisante.
[PDN]439810[/PDN]
Le format utilisé est de type « Frame Sequential », ce qui signifie que les images sont envoyées à l'écran de manière brute, à une fréquence de 120 Hz. Elles sont ensuite affichées de manière synchronisée avec les lunettes à obturation proposées par le caméléon.

NVIDIA 3D Vision Surround 

La solution est donc parfaitement adaptée au jeu puisque chaque oeil aura droit à du 60 Hz, quelle que soit la définition, 1080p ou non. Le tout est aussi exploitable sur un maximum de trois écrans (mais il faut alors disposer de deux cartes graphiques et d'un système compatible SLi).

La 3D dans les faits : les différentes solutions (2/2)

Le constructeur propose néanmoins une solution pour ceux qui voudraient tout de même jouer sur un écran ou une TV en 3D via l'HDMI 1.4 : 3DTV Play. Gratuite pour ceux qui possèdent une solution 3D Vision, elle est facturée un peu moins de 40 $ pour les autres ou intégrée par certains constructeurs tels que Dell.

AMD HD3D : HDMI 1.4a seulement... pour le moment

Du côté de chez AMD, c'est pour le moment l'HDMI 1.4a qui est à l'honneur sur les Radeon HD 6800/6900 qui seront ainsi parfaitement adaptées à la lecture de Blu-Ray 3D. Mais pour le jeu, que l'on utilise les pilotes (payants) de TriDef ou iZ3D, on se retrouve avec les limitations de la norme : 720p60, 1080p24 et dans certains cas du 1080i.
[PDN]622126[/PDN]
Le premier écran HDMI 1.4a d'Acer à être disponible est d'ailleurs le meilleur exemple puisque l'on regarde la liste des définitions supportées, nous pouvons voir la chose suivante :

Acer HDMI 1.4a HS244HQ 

Vous avez bien lu : en mode 2D, cet écran ne sera pas capable d'afficher des images à 120 Hz... pour la simple et bonne raison qu'il ne supporte pas le 120 Hz en entrée. C'est en effet le « Frame packing » qui est ici utilisé : une image en contenant deux arrivant à 60 Hz, puis qui est découpée et diffusée à une fréquence de 120 Hz, de manière synchronisée avec les lunettes.

Là encore, il sera donc plus question de vidéo et de jeux en définition limitée plutôt que d'une expérience qui conviendra aux joueurs acharnés, adeptes de qualité et de performance.

Il existe aussi un écran de 23.6" signé Viewsonic qui reprend en partie les fondements de 3D Vision, mais dont le fonctionnement ne semble pas être « universel » bien qu'AMD se targue de promouvoir des solutions ouvertes.
[PDN]616600[/PDN]
En effet, il utilise un port DVI-Dual Link qui fonctionne à une fréquence maximale de 120 Hz et des lunettes... filaires. Référencé à plus de 430 €, il n'est pas encore disponible sur le marché français et ne devrait fonctionner qu'avec les Radeon HD 6800 / 6900.

DisplayPort et écrans HDMI 1.4 / 3D Vision à la rescousse ?

Heureusement pour AMD, la solution pourrait venir du... DisplayPort, que la marque supporte de manière plutôt active. Sans la moindre licence à payer au niveau des constructeurs, cette connectique dispose dans sa version 1.2 d'une bande passante quasiment doublée par rapport à l'HDMI 1.4 et permettra le passage à la 3D en 1080p120, voire même en 2560x1600 @ 120 Hz.

Malheureusement, et pour une raison que nous n'arrivons pas à comprendre, les industriels se focalisent sur l'HDMI, qui nécessite de payer une licence mais qui est plus connu au niveau du grand public. Une solution qui n'a pourtant aucune viabilité pour le jeu 3D sur PC tant elle limite les usages, ce que l'on ne peut que regretter.

Au mieux, nous avons pu voir lors du dernier CES des écrans qui cumulent le support de 3D Vision et de l'HDMI 1.4, mais rien de plus, tels que les HN274H et GN245HQ d'Acer.

Acer GN245HQ 3D Vision HDMI 1.4 Acer HN274H 3D Vision HDMI 1.4

Les efforts d'AMD pour pousser le DP au niveau des écrans, depuis plusieurs années, ne semble donc pas vraiment porter ses fruits. Reste à espérer que NVIDIA finira par mettre son poids dans la balance pour favoriser l'émergence de telles solutions.

Les cartes actuelles du constructeur se focalisant sur le DVI Dual Link et le Mini HDMI 1.4(a), rien n'est moins sur. Il faudra voir si les générations à venir change la donne, en attendant, la 3D universelle et INtéressante sur PC semble bien être un rêve qui n'est pas prêt de se réaliser.

Pour en savoir plus :
0 commentaire
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.