Une journée très fibre avec Orange

De la fibre dans l'Orange

France Telecom nous a invités la semaine dernière à une visite de l’infrastructure fibre qu’elle met actuellement en place dans certains points de la capitale, en proche banlieue et dans plusieurs villes de France.

PCi en vadrouille... à Boulogne

Rendez vous était pris à Boulogne, dans l’un des deux centraux de la ville. Notre hôte, René Pierre Bidaud, est responsable du raccordement client sur l'île de France, autant dire, un poste clef. Boulogne est une ville gâtée sur ce plan puisque tous les clients se situent à moins de 1,5Km de l’un de ces deux centraux.

La visite commence avec le NRO, noeud de raccordement optique d’où tout part et placé au côté d’une salle dédiée à l’ADSL. « C'est à partir de ces points que se déroulent les artères de cuivre, mais également, pour la fibre optique, tout ce que l’on nomme l'arbre optique ».

fibre gpon optique orange
De l'ADSL...

fibre gpon optique orange fibre gpon optique orange
... à la fibre optique

Le travail de déploiement n’est pas mince puisque tout le réseau est à redécouvrir. Mais nous le verrons plus tard, c’est sur les derniers mètres, dans la colonne verticale qui mène la fibre de la rue jusqu’en haut de l’immeuble, et surtout l’installation chez le client, que résident les principales difficultés.

Le cheminement de la fibre est limpide… si l’on est gourmand en sigles : de l’OLT, on passe au PDZ, relié au PE, puis au PB, au PO pour enfin arriver à l’ONT.

fibre gpon optique orange

De l’OLT à l’ONT, les racines de l'arbre optique

France Telecom a opté pour une technologie Gpon (Giga Passive Optical Network) qui permet (ou contraint) de relier jusqu’à 64 abonnés par fibre. Elle s’oppose à la technologie P2P ou point à point, choisie par Free notamment, et qui relie une fibre par abonné.

L’argument de FT est que leur technologie présente un avantage de rigueur en terme de coûts d’infrastructure et de génie civil. A Paris par exemple, FT loue à la municipalité des accès aux égouts. Mais sous terre, la voûte est déjà extrêmement encombrée. « FT travaille toujours en parallèle sur la fibre et le cuivre, mais à un moment donné, on sera dans une approche où l’on devra enlever du cuivre pour mettre de l’optique ». La substitution n’est cependant pas encore de rigueur, nous rassure-t-on.

La fibre est connectée d’abord au « répartiteur » à l’OLT (terminal de ligne optique ou baie optique) afin d’y être multiplexée.

fibre gpon optique orange
l’OLT, de là où tout part. Pour chaque carte, 128 clients

fibre gpon optique orange
60 cartes par armoire peuvent être installées

Sur chaque carte du terminal, on a 2 x 64 clients. On peut du coup concentrer facilement 30 000 clients sur quelques mètres carrés. Inconvénient ? Quand une carte tombe en panne, 128 clients en souffrent. Tout est cependant télésurveillé.

On sait immédiatement l’état des Pon défectueux. On est là à 2,5 Gbps en full duplex pour 64 clients (des projets à 5 Gbps sont à l’essai, nous indique Orange), mais FT monte jusqu’à 5 Gbps en labo.

De l'Orange dans la fibre

Question : si 64 personnes téléchargent des distributions Linux en réseau P2P au même moment, les débits risquent donc d’en souffrir ?

Gpon vs P2P, France Telecom vs Free

En théorie oui, mais France Télécom assure avoir une gestion intelligente de ces questions « les gros consommateurs, c’est 10% de nos clients. Il n’y a pas d’inquiétude : les 90% autres n’utilisent pas l’optimisation des ressources. De plus, les 64 clients sont un potentiel et je peux faire en sorte que ma limite par carte soit à 28 ou 30 clients ».

C’est donc un réseau administré, qui s’adapte en fonction des consommations : « Si de gros consommateurs font « rougir » notre ligne au maximum, on s’adapte, et on adaptera le nombre de personnes sur la sortie GPON de notre carte » nous indique René Pierre.

Orange s’appuie donc sur l’optimisation de la ressource face à l’encombrement. Par rapport au concurrent, « même si le point par point est intellectuellement plus confortable, techniquement aura du mal à passer la réalité du nombre de clients. » D'un autre côté, l'on dit aussi que le P2P permet lui un vrai dégroupage des lignes...

Mais mettons de côté ces choix stratégiques, pour plonger dans la poésie car après l’OLT, on en vient à ce genre de baies nommées « plateaux d’épanouissement ».

 fibre gpon optique orange fibre gpon optique orange

L’arbre optique qui cache la forêt

Sa fonction ? L’arbre optique est éclaté pour être réparti dans les cartes d’accueil PON. À partir de là, il n’y a plus « d’intelligence », mais seulement de la plomberie, du passif, sans alimentation. Autre avantage, en cas de problème dans le réseau, on sait avec précision où se situe le point problématique.

De là, la lumière est envoyée vers le système de distribution, le point de distribution de zone (PDZ) où prend racine véritablement l’arbre optique : « On part d’un nœud pour irradier dans la ville pour aller au plus près des immeubles. » On se trouve alors dans un quartier avec un premier niveau de couplage pour arroser un premier groupe d’immeubles. Une fibre arrive, 8 en partent, du fait de la technologie Gpon.

La division n’est pas finie : rapprochons-nous des immeubles pour rencontrer cette fois le point d’éclatement (PE). C’est le deuxième niveau de couplage en 8. D’une fibre, on obtient ainsi 64 clients.

Plus que quelques mètres avant l’appartement…

La fibre bascule alors en section de branchement avec le point de raccordement d’immeuble (PRI), point de flexibilité où d’autres concurrents proposeront également leurs prestations. « On est ouvert à partager cette partie du réseau, c’est naturel » nous répond Orange lorsqu’on l’interroge sur sa récente position sur la mutualisation de la fibre en France demandée par l’ARCEP.

Si un client FT veut passer chez Free, un simple débranchement/branchement de sa ligne identifiée aura lieu dans ce PRI et Free utilisera la colonne montante autrefois installée par Orange.

fibre gpon optique orange
Que la lumière optique soit :

Cette liberté est gagée cependant, par la réciprocité : « Ce qui va dans un sens, on le souhaite aussi dans l’autre par réciprocité. On demande aux concurrents la même souplesse », demande l’opérateur historique qui reconnaît profiter d’un coup d’avance dans la mise en place de cette technologie.

Si l’opérateur Tartempion n’ouvre pas sa colonne montante à FT, hors de question que celui-ci s’abaisse à lui faire ce cadeau, sans retour. En colonne verticale, c’est ce qu’on nomme le renvoi d’ascenseur ?

Nous nous retrouvons maintenant à deux pas du central de Boulogne, rue Pierre Grenier. L’immeuble n’est pas récent mais nous parvenons à nous faufiler dans la cave pour y trouver cette petite armoire, cachée entre deux vélos au fin fond d’un petit dédale.

fibre gpon optique orange fibre gpon optique orange
Le PRI, point de raccordement d’immeuble, la fibre Orange y côtoiera la concurrence

L’armoire de PRI est de taille très raisonnable (24 clients y sont connectés pour une boite de 460 x 460 x 175 mm).

De là, on trouve une fibre par habitation. La cassette d’Orange est déjà en place. Si Free vient ici, il aura son câble et sa cassette, identifié par une couleur.

Le basculement d’un client d’un opérateur à l’autre se fait en migrant la fibre d’une cassette à l’autre. C’est là que se situe le point de flexibilité. « On partage au pied de l’immeuble, et ce, quelle que soit l'architecture des autres opérateurs. Ils pourront dérouler leur réseau ici, et l’on partage la colonne montante ». Sous condition de réciprocité, comme nous le disions plus haut.


fibre gpon optique orange

Le point de branchement, à chaque étage, prend la suite dans la colonne montante, pour « arroser » chaque client. Cinq fibres peuvent y être connectées. « On soude, on fait des épissures, tout le réseau n’est essentiellement que de la plomberie. On n’a aucun élément « intelligent », sauf aux extrémités. » Voilà le client flatté ;). A toutes les étapes, du « mou » est laissé à chacune des fibres pour pallier les risques de cassures éventuelles. On n’est jamais trop prudent.

 fibre gpon optique orange

Sécurité et contrainte, optique vs ADSL

Niveau sécurité et contrainte, la fibre montre ses avantages, rappelle notre interlocuteur : « Elle ne craint pas l’humidité. On peut noyer une chambre sans problème, la partie optique est imperméable contrairement au cuivre. Le cuivre est aussi un aspirateur qui récupère toutes les imperfections qu’on trouve. Pour la fibre, je n’ai pas ces contraintes de distance. On peut avoir 10 ou 20Km de fibre sans problème notable ».

Le point faible cependant n’est pas tant fragilité, mais la propreté : l’élimination de la poussière, véritables mines pour le faisceau optique notamment lors de la coupure et l’épissure de deux extrémités de fibre.

En pratique, la routine n’est pas de mise. Certes, les immeubles récents se fibrent normalement assez vite techniquement. Mais en théorie, « sur les lieux plus anciens, c’est beaucoup plus ardu, car le technicien doit trouver un chemin particulier, trouver le fourreau entre les caves et les étages ». Dans les faits, nous verrons que l’opposition n’est pas aussi mécanique.

Syndic, priez pour nous

En parallèle à ces questions techniques, il convient aussi de décrocher les autorisations des syndics avant d’irradier l’ensemble des appartements situés en zones privatives. « Un syndic qui ne donne pas son accord ne permet pas à un client de se retourner contre France Telecom pour son refus. »

Une charte qualité est présentée pour leur assurer un strict respect du lieu. « On cherche au maximum à utiliser l'infrastructure existante ». Des engagements en terme de nuisance, de bruit, et de respect des lieux y sont pris, « des engagements de réussite, et pas seulement d’effort ». Cette charte a été établie avec les syndics dont la FNAIM, pour prendre en charge leur crainte, leur doute. Pour apaiser les résistances, on glisse qu’un immeuble est plus valorisé avec la fibre que sans, lors de la revente d’un appartement.

« On n’a jamais eu de refus pur et dur. On nous demande parfois des phases de test sur un groupe d’immeubles du parc de gestion du syndic. On renvoie d’autres fois vers des décisions d’assemblée générale (AG) ». En « AG », la fibre permet d’être plus facilement présentée et donc acceptée par tous les copropriétaires.

Des pépins dans l'Orange ?

Plus près des paliers

En remontant vers l’étage, le boîtier immeuble distribue chaque appartement. Dans ce boîtier, par exemple, 6 appartements vont être distribués.

fibre gpon optique orange

Dans l’appartement, un nouveau boîtier est installé pour aller alimenter la box :

fibre gpon optique orange

La fibre demande ainsi outre la Livebox dédiée, un petit boîtier fibre associé qui va accueillir le faisceau optique. « Nous étudions un boîtier qui réunira les deux, mais cela prend toujours un peu de temps ».

L’objectif est l’unification, mais également la miniaturisation afin d’obtenir un boîtier plus logeable et discret chez le particulier. « En un an, ce boîtier a déjà été réduit de moitié » se félicite Orange. Plusieurs box fibre ont été développées dans le temps, dont voici un panachage :

fibre gpon optique orange fibre gpon optique orange fibre gpon optique orange fibre gpon optique orange fibre gpon optique orange

Pour l’unification de l’étage fibre avec la LiveBox, un argument technique vient jouer les troubles fêtes : « les ONT utilisés viennent de plusieurs constructeurs. Il faut qu’on normalise tout cela pour que le boîtier puisse être interopérable. »

Dans les faits, le boîtier fibre est installé au plus près de la source d’utilisation afin de limiter la longueur des câbles. Quant à la box en elle-même, fibre aidant, elle dispose de plus de connectivités : une sortie RJ45, deux sorties vidéos, une sortie téléphonie. Orange travaille sur la portabilité du numéro pour conserver sur la fibre, le même numéro de téléphone attribué jusqu’alors à l’abonné.

fibre gpon optique orange

Lors de notre journée sur le terrain, nous nous rendons chez un couple, pour voir une phase de l’installation à domicile.

On the road, la gaine

C’est l’un des 2000 foyers chanceux à profiter de la fibre actuellement. L’épouse nous explique qu’elle a opté pour la fibre car venant du câble, elle souffrait de nombreuses micros coupures pour la réception des chaînes TV. Son dossier aura pris en tout un mois et demi entre la demande et cette journée.

Que va-t-elle faire de cette débauche de puissance ? « 100 Mbps, c’est peut-être trop mais l’intérêt est d’avoir un service de qualité, sans coupure. On va de plus en plus passer des images et du son par ces réseaux, ce n’est pas plus mal d’avoir ce potentiel. »

Pour l’installation, l’objectif prioritaire est simple : « On veut éviter de percer et de faire de l’apparent ». Le résultat se constate au chrono. Pour une installation complète de fibre, comptez moins d’une demi-journée.

Pas étonnant que la main d'oeuvre soit le poste budgétaire le plus important. « Le coût de raccordement pour Orange est de 1000 à 1500 €, mais cela ne concerne que le premier client de l'immeuble. C’est moins cher pour les clients suivants ».

Maudits fourreaux  !

Côté client, on est loin de ce compte puisqu’Orange offre cette installation pour un euro durant une période promotionnelle (les tarifs au-delà ne sont pas encore fixés). Tout ce qu'il a à payer c'est l’offre de base qui débute à 44,90 €, (100 Mb/s en voie descendante et 10 Mb/s en voie montante) et des options éventuelles (mode synchronisé, etc.).

Dans l’appartement de ces futurs fibrés, les deux techniciens nous expliquent qu’il « utilise les fourreaux en place lorsqu’il y en a. On utilise celui du câble TV ou celui du téléphone. Quand cela se présente bien, ça suffit ».

fibre optique gpon france telecom orange
Le câble utilise les gaines préexistantes

En l’occurrence, ça ne suffira pas :

«Pour cet appartement, la gaine TV ne fait pas qu’un trait vers le placard technique, mais est coupée à un endroit du chemin. On se sert d’un guide - une longue aiguille - mais elle sort à un point déterminé pour se perdre dans le mur.

Lorsque j’ai aiguillé le fourreau, on a entendu l’aiguille tourner dans le plafond. Impossible donc d’utiliser cette voie pour amener la fibre. On va donc utiliser la prise téléphone, en espérant que cela passe
».

fibre optique gpon france telecom orange fibre optique gpon france telecom orange fibre optique gpon france telecom orange fibre optique gpon france telecom orange fibre optique gpon france telecom orange

Interdiction est faite d’utiliser les prises électriques, pour des raisons de sécurité évidente.

Epissons, épissons !

« Quand on soupçonne des fourreaux bouchés et pour aider à pousser le câble, on utilise un compresseur d’air pour envoyer de la pression dedans et essayer de le déboucher. »

Entre les coudes, gaines coupées, les gaines écrasées, les gaines absentes (!), le travail n’est pas toujours simple. « On a fait de nombreuses installations dans cet immeuble. Cela ne s’est pas passé deux fois de la même façon. Les maçons ou électriciens n’anticipent pas toujours les choses ».

Qu’on soit en neuf ou ancien, les aléas restent les même. Et même quand cela passe bien, deux ou trois heures sont le minimum syndical pour une installation. « On a des fois de la chance, parfois non. »

épissure gpon france télécom fibre optique

À défaut de fourreaux exploitables, les options se réduisent : soit, on propose au client d’installer la fibre dans une autre pièce, soit, on lui propose du câble apparent mis sous goulotte.

Pour le cas de ce couple, France Telecom nous indiquera plus tard que c’est cette dernière option qui devra être prise en fin d’après-midi, la faute aux gaines sectionnées. Pour plus d’esthétisme, le câble suivra l’intérieur d’un placard sur la moitié de son parcours pour se matérialiser par une petite prise à côté du bureau.
   
De si belles épissures

Ultime étape, la connexion de la fibre du domicile au réseau fibré se fait par une opération sensible, l’épissure. Elle exige d’abord une coupe droite parfaite (au micron) de la fibre pour ensuite la liaison permanente des deux extrémités de câbles à fibre optique.

Cette épissure peut être mécanique (juxtaposition) ou par fusion des deux fibres. « ll y a un loupé sur 200 ou 300 » évalue FT. Sa réalisation, bonne ou mauvaise, est mesurée par l’atténuation ou l’affaiblissement exprimée en décibels/km. « Le minimum qu’on ait fait c’est -16,02 Db. Lors de la coupe, on peut toujours perdre de précieux décibels à cause d’une toute petite poussière. »

épissure gpon france télécom fibre optique épissure gpon france télécom fibre optique
épissure gpon france télécom fibre optique épissure gpon france télécom fibre optique
épissure gpon france télécom fibre optique épissure gpon france télécom fibre optique
épissure gpon france télécom fibre optique épissure gpon france télécom fibre optique

100 Mbps pour quoi faire ?

Selon les premiers retours clients, « objectivement, il n‘y a pas eu de retour très négatifs, puisqu’on les accompagne pour toute l’installation de la fibre. Ce sont des « happy few », premier chanceux, dont le retour est plutôt bon ».

Du haut débit sans contenu n’a pas vraiment de sens. Orange œuvre sur plusieurs projets pour asseoir un peu plus cette technologie. Outre son portail très haut débit, les chaînes HD, Orange évoque son projet de chaîne TV 3D. Les usages restent en fait à inventer : « Tout le secteur, équipementiers, constructeurs, vont profiter et développer de nouveaux usages autour de la Fibre ».

épissure gpon france télécom fibre optique
Deux TV HD sur une même fibre

Gaëlle Levu, directrice marketing du projet fibre chez Orange, complète :

« Orange dispose d’un technocentre depuis un an à Châtillon, un laboratoire où des équipes travaillent, regroupées en compétence recherche et développement, réseau, marketing, etc. Il s’agit de proposer des services en rupture, unique. On commence à intégrer dans tous nos projets le principe d’avoir des accès fibre et de ces débits.

Lors d’une opération en match de foot, on peut imaginer un système avec un flux des 5 caméras. Le client choisit en cours de match sa prise de vue. On travaille aussi sur la visioconférence haute définition. On a un prototype nommé Self TV qui permet d’émettre sa propre télévision depuis chez soi avec une très haute qualité d’image
».

Fin 2008, l’objectif est de 150 à 200 000 clients pour un million de foyers raccordables. « Le taux de pénétration sur les zones raccordables est de 8% actuellement, ce qui en quelques mois, est plutôt bon. »

Merci à Orange et à René Pierre pour cette démonstration, ainsi qu'aux adorables Isabelle de la Direction Communication de FT et Precislia d’EuroRSCG ;)

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !