Yahoo! et son Messenger : un excès de zèle ?

Les utilisateurs commencent à grommeler doucement mais fermement contre Yahoo! Messenger, le logiciel de messagerie instantanée du moteur de recherche multi-services.

Pensant installer Yahoo! Messenger uniquement, certains se sont plaints d'avoir vu apparaître sans leur accord d'autres services installés conjointement au logiciel de discussion. Yahoo! Messenger installe effectivement par défaut Yahoo! Search Toolbar, le module de recherche anti-spyware et anti-pop up pour Internet Explorer, ainsi que Yahoo! Extra, qui ajoute des favoris dans le navigateur de Microsoft.

Plus envahissant encore, l'installation d'un module « Live Words » transformera certains mots clés affichés dans le navigateur vers un hyperlien sur les résultats de la recherche de Yahoo!. La page d'accueil du navigateur de Windows sera aussi modifiée pour renvoyer vers... Yahoo! Search (vous l'auriez parié ?).

Un porte-justification de Yahoo! a expliqué que ces modules étaient installés pour souligner « toute l'intégration entre ces différents services ». L'explication est digne des plus grands porte-langues de l'histoire, bancale à souhait, mais le problème n'est pas non plus un scandale.

En effet, il est aussi proposé une installation personnalisée, au cours de laquelle l'utilisateur pourra décocher tous les services parallèles à installer. Le choix reste encore possible... Mais les râles proviennent surtout de la guerre que se livrent les grands moteurs pour un territoire très convoité : votre bureau Windows.

Il faut être partout, dans les recherches locales, la boîte mail, la messagerie, et même plus pourquoi pas. A terme, ces services se veulent parfaitement liés les uns aux autres, pour inciter les utilisateurs à se ranger entièrement dans un seul camps. Le fait de ne pouvoir s'enregistrer qu'avec une adresse Gmail pour la messagerie Google Talk fait aussi part de la stratégie par exemple.

Dans cette guerre, l'utilisateur voit son bureau envahi de services qu'il n'a pas demandés et se sent du coup un peu victime de dommages collatéraux, ou pourrait même se sentir un peu pris pour un... gentil mouton.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !