Vente liée : PC INpact, acheteur anonyme chez Apple

Nous aimons bien, chez PC INpact, rentrer dans le vif du sujet. Lorsque la... 212
Nous aimons bien, chez PC INpact, rentrer dans le vif du sujet. Lorsque la polémique autour de la vente liée a fait surface en France, plusieurs questions se sont posées à l'équipe. Après quelques news dubitatives écrites ici et là par le compère Marc Rees, une question m'est venue : le cas d'Apple.

Apple vend en effet ses ordinateurs avec le système d'exploitation fait maison par la Pomme, Mac OS X. En raison de la spécificité de l'offre Apple dans le secteur informatique, il est en effet très peu probable que la marque ait pensé au problème, les OS alternatifs pour processeurs PowerPC étant presque invisibles.

Pourtant, il existe bien Linux On Power, un système d'exploitation libre et gratuit, qui a pour objet de fonctionner sur Mac. Nous vous en parlions : Linus Torvalds en personne, qui a craqué pour un Mac G5 bi-CPU, utilise cet OS Linux sur le monstre d'Apple.

Fort de l'enseignement de notre gourou à tous, j'ai donc décidé d'appeler le service commercial d'Apple, et de passer pour un client éventuel plutôt spécial : je ne veux payer que l'ordinateur, et pas Mac OS X. Récit de l'aventure téléphonique (propos reconstitués pour plus de clarté) :


Vendeur : "Bienvenue chez Apple, je vous écoute."

Client : "Bonjour, je voudrais acheter un ordinateur Apple, mais je voudrais savoir s'il est possible de n'acheter que l'ordinateur, sans le système d'exploitation Mac OS X (Tiger?)"
Vendeur (surpris) : "Ha non monsieur, ce n'est absolument pas possible, les ordinateurs Apple sont tous vendus avec leur système d'exploitation. Libre à vous ensuite de faire un "reset" de l'ordinateur pour tout effacer, mais ce n'est pas du tout prévu."

Client (innocent et naïf :^p) : "Mais moi je voudrais acheter un Mac sans rien sur le disque dur, comme ça je pourrais certainement le payer un peu moins cher."
Vendeur (légèrement excédé) : "Ce n'est pas possible monsieur. Si vous achetez un ordinateur Apple, le système d'exploitation vous sera livré avec que vous le vouliez ou non monsieur." (se répète ensuite...)

Client : "Ha bon, mais justement je voudrais savoir si l'OS est effectivement vendu (et si oui combien), ou simplement fourni gratuitement avec la machine, indépendamment de son prix, dans les conditions de vente peut-être ?"
Vendeur : "Je ne sais pas du tout monsieur, les conditions de vente sont sur notre site officiel, à la page d'Apple Store. Vous pouvez les consulter tout en bas : le logiciel en vente seule coûte 129 euros. Mais de toute manière si vous leur demandez ils [Apple] vous répondront forcément qu'il est fourni gratuitement avec, c'est évident." (tant que ça ?)

Client : "Ce serait possible de parler à quelqu'un qui serait susceptible de me renseigner sur ce point là ?"
Vendeur : "Pourquoi monsieur, ma réponse ne vous satisfait pas ? Je suis vendeur depuis deux ans et je connais bien le système. Je n'ai jamais entendu parler de vente d'ordinateur sans système d'exploitation, et de toute manière il vous dira qu'il est fourni gratuitement avec l'engin"

Client : "OK justement, ce genre de demande n'a jamais été prévue ? N'en avez-vous jamais entendu parler lors de vos dernières réunions depuis l'émergence du problème de la vente liée de logiciels avec le matériel informatique ?"
Vendeur : "Non monsieur, on n'a rien prévu du tout sur le sujet, on n'en a jamais parlé, d'ailleurs vous êtes le premier à me demander un Mac sans système d'exploitation..."

Client : "Bon merci beaucoup alors, au revoir."
Vendeur : "De rien monsieur, bonne journée."


Apple
Bref, pour l'instant, et d'après l'expérience de certains Linuxiens en puissance, il est possible de s'appuyer sur l'article 3 du Contrat de licence de logiciel d'Apple. Ainsi, même si le texte ne précise aucun prix ni même un ratio de calcul, il serait possible de se faire rembourser l'OS de la Pomme dans une limite de deux mois après l'achat de l'ordinateur. Ce remboursement se serait fait à hauteur de 50 euros par licence logicielle rendue, mais aucune information officielle n'est encore venue confirmer cette somme.

Après un petit tour dans les conditions de vente visibles sur cette page du site d'Apple Store, impossible de constater la moindre disposition réglementaire traitant du sujet. Un vide juridique plutôt inquiétant, qui fait alors office de faille à combler face à la polémique actuelle.