Un réseau d'ordinateurs pour contrer le SIDA

FightAIDS@Home est un projet biomédical qui vise à utiliser un réseau d'ordinateurs personnels ou professionnels à travers le monde, et ce pour accélérer les travaux dans la lutte contre le VIH. Leur site annonce que désormais, les recherches menées depuis deux ans, en association avec le laboratoire Olson, se joignent à une autre communauté dénommée World Community Grid. Les intérêts de ces deux projets se recoupent, entre autres, dans la lutte contre le virus.

Pour les anciens membres de FightAIDS@home, le procédé est simple, une migration vers le projet WCG s'effectue via un logiciel. Pour ceux qui désirent s'engager dans cette aventure humaine, un téléchargement est disponible pour Windows. Un autre, sous Linux, verra le jour prochaînement. Votre ordinateur s'ajoutera ainsi à une liste d'environ 170 000 ordinateurs, lesquels participent conjointement à l'élaboration d'un médicament pour lutter contre le SIDA.

Le principe est d'ailleurs simple. Le logiciel, durant l'ouverture de votre session, calcule de son côté, sans vous importuner. Profitant des cycles idle, où votre ordinateur tourne sans que vous travaillez dessus, le logiciel utilise donc la puissance libre du processeur. Ces cycles peuvent être alors considérés comme "gaspillés", puisqu'inutilisés. D'ailleurs, nul besoin d'être ainsi connecté en permanence ; les resultats des calculs peuvent être envoyés par paquet une fois la connection à internet établie. Cependant, peu de détails plus concrets apparaissent sur le site.

Du reste, les intentions affichées sont nobles : " Nous croyons que l'innovation technologique combinée à la recherche scientifique et au volontariat peuvent à grande échelle rendre le monde meilleur. " Différents projets sont enfin à l'oeuvre, et vous pouvez choisir de vous orienter vers l'un ou l'autre. Et IBM a, pour sa part, donné tant en matériel qu'en logiciel pour la réussite de l'entreprise et notamment pour établir l'infrastructure de WCG. Stanley Litow, vice-président des relations publiques pour IBM, commente : " Nous avons commencé par mettre le réseau en place et nous avons choisi un premier projet de recherche qui consiste à analyser toutes les protéines fabriquées par le corps humain. Maintenant, nous ajoutons le projet sur le SIDA, ce qui devrait permettre de raccourcir de plusieurs années la découverte d'une cure contre cette maladie." (propos recueillis par La Presse Canadienne).

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !