Suites d'un procès ridicule

Vous vous souvenez d’un article publié il y a peu sur un procès qui s’annonçait réellement comme ridicule ? Oui, voilà, celui-là même qui parle de violation de plusieurs brevets concernant la 3D en général : après les 12 compagnies éditrices de jeux vidéo qui ont été poursuivies, c’est au tour de 18 constructeurs de matériel.

Ainsi, après Electronic Arts, Take-Two, Activision, Atari, THQ, Vivendi Universal, Sega, Square Enix, Tecmo, Lucasarts, Namco et Ubisoft, voici venu le tour de :

  • HP
  • Dell
  • IBM
  • Gateway
  • Acer
  • Sony
  • Toshiba
  • MPC
  • Systemax
  • Fujitsu
  • Micro Electronics
  • Matsushita
  • Averatec
  • Polywell
  • Twinhead
  • Sharp
  • Uniwill
  • JVC

    Il faut quand même que la société qui détient les brevets, American Video Graphics (Marshall, Texas), soit bien sûre d’elle-même pour s’attaquer ne serait-ce qu’aux trois premiers de la liste avec la cohorte d’avocats qui les protège.

    On peut se demander toutefois pourquoi un brevet existant depuis le début des années 80 sert aujourd’hui à poursuivre 30 sociétés parmi les plus importantes de leurs marchés respectifs. En fait, la société actuelle, AVG donc, n’est entrée en possession des brevets que le 16 Juin 2004, la société qui les détenait avant les ayant mis en vente.

    Nous vous tiendrons au courant bien sûr de ce procès qui ne va pas manquer de changer la face de l’univers.
  • Vous n'avez pas encore de notification

    Page d'accueil
    Options d'affichage
    Abonné
    Actualités
    Abonné
    Des thèmes sont disponibles :
    Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

    Vous n'êtes pas encore INpactien ?

    Inscrivez-vous !